Menu
RSS
Sanctions européennes : "Ce n'est pas à l'UE de nous dire comment nous devons vivre" (Joseph Kabila)

Sanctions européennes : "Ce n'…

"Nous voulons avoir des é...

Le Chef de l’Etat Joseph Kabila n’exclut pas d’être candidat dans cinq ans

Le Chef de l’Etat Joseph Kabila n’e…

Joseph Kabila entend cont...

Tordant le cou aux rumeurs, Corneille Nangaa confirme : « Les élections auront bel et bien lieu le 23 décembre »

Tordant le cou aux rumeurs, Corneil…

Le président de la CENI, ...

Lancement du  Projet d’appui au secteur agricole pour le Nord-Kivu (PASA/NK)

Lancement du Projet d’appui au sec…

Le Vice-gouverneur de la ...

Nord-Kivu: Les ministères provinciaux de la Santé et du Genre appuyés par l’UNFPA en équipements informatiques et mobiliers de bureau

Nord-Kivu: Les ministères provincia…

Le ministre provincial en...

Nord-Kivu : Cloture de la rencontre régionale sur la promotion de la culture de paix dans la sous Région des Grands Lacs

Nord-Kivu : Cloture de la rencontre…

Les travaux de la rencont...

Julien Paluku en tournée d’évaluation de la situation sécuritaire dans la région de Beni-Lubero à 21 jours des élections.

Julien Paluku en tournée d’évaluati…

Le Gouverneur de la provi...

RDC-Ouganda : Tenue à Goma de la réunion ministérielle bilatérale d’échanges d’information sur la riposte contre l’épidémie à virus Ebola.

RDC-Ouganda : Tenue à Goma de la ré…

Les ministre congolais de...

Goma : le chef Maï-Maï Sheka est arrivé à Goma pour son procès

Goma : le chef Maï-Maï Sheka est ar…

Le prévenu et chef ...

Bruno Tshibala réitère la détermination du gouvernement d’organiser les élections démocratiques

Bruno Tshibala réitère la détermina…

Le Premier ministre Bruno...

Prev Next

En RDC, Ban Ki-moon souligne la nécessité de la collaboration FARDC-Monusco

En RDC, Ban Ki-moon souligne la nécessité de la collaboration FARDC-Monusco

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon est arrivé mardi 23 février en République démocratique du Congo à partir de Goma au Nord-Kivu. Il s'est après rendu dans la localité de Kitshanga qui regorge de milliers de déplacés.Sur place, il a  souligné la nécessité de la collaboration entre les Forces armées de la RDC et la Mission de l’Onu en RDC (Monusco).

Pour le numéro un de l’Onu, cette collaboration est nécessaire pour que la sécurité et l’autorité de l’Etat soient rétablies partout en RDC et que tous les déplacés retournent chez eux.

La localité de Kitchanga abrite le site des déplacés de Mungote, le plus vieux camp des déplacés de la région. Il héberge environ 3700 ménages des déplacés.  Ban Ki-moon qui s’est rendu sur place,  a notamment visité la boulangerie des femmes déplacées et le projet de fabrication des briquettes. Il s’agit de projets appuyés par les agences des Nations Unies dont le HCR pour permettre à ces femmes de se prendre en charge et protéger l’environnement.

Il s’est également rendu  à l’EP Bwirangula, une école primaire dont la majorité des élèves sont des enfants.A la clôture de sa visite, le secrétaire générale de l’ONU a estimé que les conditions humanitaires des déplacés de Mungote dans la localité de Kitshanga est préoccupante. Pour le patron de l’ONU, le rétablissement de la sécurité dans la région de Masisi est plus que nécessaire en vue de permettre le retour de ces déplacés dans leurs milieux respectifs.

Il a pour cela souligné la nécessité de la collaboration entre les Forces armées de la RDC et la Mission de l’Onu en RDC (Monusco).

Les populations déplacées ont d’ailleurs exprimé à M. Ban leur volonté de regagner leurs villages et de vivre en paix.

De son coté, Ban Ki-moon a fait savoir aux déplacés de Mongote dans la localité de Kitshanga que les Nations unies sont à pied d’œuvre pour la restauration de la sécurité dans la région et œuvrent pour leur retour en sécurité dans leurs milieux.

Il a aussi plaidé pour que ces populations déplacées soient impliquées pour la restauration de la sécurité dans la région.

Pour les habitants de Kitshanga, cette visite de Ban Ki-moon dans leur milieu est la preuve que les Nations unies se préoccupent des problèmes de la population à la base.

A l'occasion de sa visite à Kitshanga, le secrétaire général des Nations unies s'est entretenu avec les autorités locales de Masisi, les délégués de la société civile et le représentant de la paroisse catholique de Kitshanga qui encadrent les déplacés.

Il s'est rendu en fin d'après-midi où il participera à la conférence internationale sur les investissements dans les Grands Lacs.

Radiookapi.net

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre