Menu
RSS
Fin de la visite d’itinérance du Vice-gouverneur Feller Lutayichirwa dans le Grand Nord.

Fin de la visite d’itinérance du Vi…

Le vice-gouverneur de la ...

Installation des membres du comité provisoire de la ligue provinciale du cyclisme au Nord-Kivu.

Installation des membres du comité …

M. Kipasa Kambale, chef d...

L’enlèvement des deux prêtres de la paroisse Reine des Anges de Bunyuka invoqué entre le Vice-gouverneur Feller Lutayichirwa et l’Evêque Sikuli Paluku.

L’enlèvement des deux prêtres de la…

L’Evêque du Diocèse de Bu...

Insécurité au Sud du territoire de Lubero, la population s’inquiète

Insécurité au Sud du territoire de …

Une recrudescence des act...

Grève des médecins sous forme minimum

Grève des médecins sous forme minim…

le syndicat national des ...

Un  prix  pour  les médias  favorisant  les bonnes  conditions  de travail  des  journalistes.

Un prix pour les médias favoris…

Mme  Zawadi  Rosalie,  pr...

Un  message  d’amour  de l’église  de Jésus-Christ  de l’esprit  de vérité/Bima  aux habitants de Goma.

Un message d’amour de l’église …

Un  prédicateur  responsa...

Le  jet  incontrôlé  de sachets  un changer  écologique imminent  à Goma,  selon l’ONG/Handicapés  et Orphelins  contre  la malnutrition.

Le jet incontrôlé de sachets un…

Une enquête  réalisée  à ...

La  jeunesse  pentecôtiste  de Goma appelée  à se mobiliser  pour un aboutissement heureux du processus électoral.

La jeunesse pentecôtiste de Goma…

La confession  religieuse...

Clôture de la conférence des jeunes Anglicane à Goma

Clôture de la conférence des jeunes…

Les jeunes du diocèse ang...

Prev Next

Le festival Amani offre l’occasion de «vivre ensemble», selon Julien Paluku

Le festival Amani offre l’occasion de «vivre ensemble», selon Julien Paluku

«Ce festival a cet objectif-là de démontrer que des Rwandais, des Ougandais, des Congolais – des gens qui ont connu des moments d’affrontements hier […] peuvent rester ensemble pendant trois ou quatre jours», a déclaré le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, à l’ouverture du festival Amani vendredi 10 février à Goma.

Julien Paluku Kahongya estime que cette messe annuelle de la culture offre une occasion au peuple des Grands Lacs de renforcer le sens de la cohabitation pacifique:

«Ceux qui sont en brousse [dans les rébellions], je crois que c’est un appel qui leur est fait: lorsqu’ils trouvent qu’il y a trente-six mille personnes, quarante mille personnes qui peuvent vivre ensemble – surtout que ce sont des jeunes qui viennent de la région des Grands Lacs (ils viennent du Rwanda, du Burundi, de la RDC, de l’Ouganda…) – je crois que c’est une manière de dire: ‘on peut vivre ensemble au-delà de se tirer dessus’».

/sites/default/files/2017-02/10022017-p-g-goma_gouv_julien_paluku_sur_le_festival.mp3

La quatrième édition de ce festival de danse et de musique met un accent particulier sur la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, la protection de l’environnement et le don de soi, a affirmé Eric de Lamotte, promoteur du festival Amani.

Cette année, environ 36 000 personnes sont attendues.

La manifestation se tient du 10 au 12 février au Collège Mwanga à Goma. Le ticket d’entrée est fixé à 1dollar américain par jour.

Parmi les artistes annoncés, il y a notamment DJ Amaroula, Fabregas, Franc Issa Le Rossignol, Bolivar M’Vulu et JKM.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre