Menu
RSS
Beni : hommage rendu aux casques bleus tués par des présumés rebelles ADF

Beni : hommage rendu aux casques bl…

Une cérémonie d'hom...

Nord-Kivu : Le REMED en campagne de sensibilisation contre les violences sexuelles et basées sur le genre

Nord-Kivu : Le REMED en campagne de…

Le Réseau des Médias pour...

Un culte œcuménique à Goma pour la réussite du processus électoral en RDC

Un culte œcuménique à Goma pour la …

La coordination de la soc...

Les déplacés de Lubero vivent dans des conditions humanitaires critiques à Rutshuru

Les déplacés de Lubero vivent dans …

Les déplacés du territoir...

Nord-Kivu: Inauguration du marché public de Kisharo-Rutshuru.

Nord-Kivu: Inauguration du marché p…

Mme Marie Shematsi Baeni,...

Réunion de sensibilisation contre les crimes organisés à Goma

Réunion de sensibilisation contre l…

L’Unité de police de la M...

Nord-Kivu: 99 jeunes de Goma s'engagent dans la promotion de la gouvernance démocratique.

Nord-Kivu: 99 jeunes de Goma s'enga…

99 jeunes dont 40 femmes,...

La LRA, les ADF et les Kamwina Nsapu déclarés mouvements terroristes

La LRA, les ADF et les Kamwina Nsap…

Les participants à la 45e...

Pour le renforcement de la coopération bilatérale et promotion des échanges commerciaux entre le RDC et l’Ouganda.

Pour le renforcement de la coopérat…

Les parties prenantes aux...

Prev Next

Goma: les visiteurs frappés par la diversité du Festival Amani

Goma: les visiteurs frappés par la diversité du Festival Amani

La dernière journée de la 4eme édition du festival Amani à Goma, a commencé par tôt, ce dimanche 12 février, avec le marathon de la paix. Au niveau de la scène, les festivaliers sont émerveillés par la diversité du festival. De la musique traditionnelle en passant par la Rumba jusqu’à la danse classique, tout est au rendez-vous.

C’est le duo de filles de Goma, Rachel et Georgine, qui a ouvert la grande scène du festival avec une interprétation. Les habitants de Goma, qui trouvent une bonne occasion de sortir en famille, apprécient la diversité du festival.

«La danse classique, c’est vraiment une nouveauté à Goma et j’apprécie aussi beaucoup», a déclaré un parent accompagné de ses trois enfants et de sa sœur. Il estime que, contrairement aux autres concerts livrés dans la ville, le festival permet les visites en famille.

L’évènement constitue un carrefour où différentes nationalités se croisent. Au coin d’une scène secondaire du site, où se produisait la chorale rédemptoriste Mater des enfants de la paroisse Bien heureuse Anuarite de Goma, se trouvait par exemple un visiteur venu du Cameroun.

«Moi, je suis un Camerounais. Je suis tombé sur les jeunes qui chantaient. Ils sont impressifs. J’ai vu qu’ils ont bien chanté !  Je pense que c’est bien organisé. Je suis content de tout ce qui est présenté», a-t-il témoigné.

Les festivaliers ne se limitent pas à assister aux spectacles. Ils peuvent aussi monter sur scène. Et c’est là la beauté du festival.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre