Menu
RSS
Le Vice-premier ministre José Makila apprécie positivement les travaux d’asphaltage de la piste d’atterrissage de l’Aéroport de Beni-Mavivi.

Le Vice-premier ministre José Makil…

Le Vice-premier ministre ...

Réception des ouvrages réalisés par la MONUSO en faveur de la Justice Militaire à Rutshuru.

Réception des ouvrages réalisés par…

Le ministre provincial de...

Réception à Goma des ouvrages pour le renforcement de la desserte de l’eau de la Regideso.

Réception à Goma des ouvrages pour …

Le Vice-gouverneur de la ...

Décès à Goma du Bourgmestre de la commune de Goma

Décès à Goma du Bourgmestre de la c…

Le bourgmestre de la comm...

Clôture  de l’atelier  de formation  des agents  de la Mairie  sur les modalités  d’exécution   du budget  annuel.

Clôture de l’atelier de formation…

Dix (10)  agents du servi...

10.000$ participation personnelle de Julien Paluku au plan stratégique de l’Université de Goma.

10.000$ participation personnelle d…

Le gouverneur de la provi...

170 kg  de la viande  de porc  incinérés   par  le  commandant  ville  de la PNC/Goma

170 kg de la viande de porc inci…

Le  commandant  ville  de...

Le  personnel  du service  anti-fraude  exhorté  à la  conscience  professionnelle.

Le personnel du service anti-fra…

M.  Muhindo Ngulu, son   ...

Douze éléphants ravagent les champs à Ishasha/Rutshuru

Douze éléphants ravagent les champs…

Douze éléphants ravagent ...

Prev Next

Goma: les visiteurs frappés par la diversité du Festival Amani

Goma: les visiteurs frappés par la diversité du Festival Amani

La dernière journée de la 4eme édition du festival Amani à Goma, a commencé par tôt, ce dimanche 12 février, avec le marathon de la paix. Au niveau de la scène, les festivaliers sont émerveillés par la diversité du festival. De la musique traditionnelle en passant par la Rumba jusqu’à la danse classique, tout est au rendez-vous.

C’est le duo de filles de Goma, Rachel et Georgine, qui a ouvert la grande scène du festival avec une interprétation. Les habitants de Goma, qui trouvent une bonne occasion de sortir en famille, apprécient la diversité du festival.

«La danse classique, c’est vraiment une nouveauté à Goma et j’apprécie aussi beaucoup», a déclaré un parent accompagné de ses trois enfants et de sa sœur. Il estime que, contrairement aux autres concerts livrés dans la ville, le festival permet les visites en famille.

L’évènement constitue un carrefour où différentes nationalités se croisent. Au coin d’une scène secondaire du site, où se produisait la chorale rédemptoriste Mater des enfants de la paroisse Bien heureuse Anuarite de Goma, se trouvait par exemple un visiteur venu du Cameroun.

«Moi, je suis un Camerounais. Je suis tombé sur les jeunes qui chantaient. Ils sont impressifs. J’ai vu qu’ils ont bien chanté !  Je pense que c’est bien organisé. Je suis content de tout ce qui est présenté», a-t-il témoigné.

Les festivaliers ne se limitent pas à assister aux spectacles. Ils peuvent aussi monter sur scène. Et c’est là la beauté du festival.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre