Menu
RSS
Goma : le chef Maï-Maï Sheka est arrivé à Goma pour son procès

Goma : le chef Maï-Maï Sheka est ar…

Le prévenu et chef ...

Bruno Tshibala réitère la détermination du gouvernement d’organiser les élections démocratiques

Bruno Tshibala réitère la détermina…

Le Premier ministre Bruno...

Nord-Kivu : Tenue à Goma de l’atelier interprovincial sur la gouvernance sécuritaire participative.

Nord-Kivu : Tenue à Goma de l’ateli…

La ville de Goma, chef-li...

Nord-Kivu : le projet du budget de la province pour l’Exercice 2019 jugé recevable à hauteur 158.000.000.000 FC

Nord-Kivu : le projet du budget de …

Les députés provinciaux d...

Nord-Kivu : Mise sur pied de l’équipe de coordination provinciale de la campagne du candidat du FCC

Nord-Kivu : Mise sur pied de l’équi…

Le Gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Julien Paluku fixe l’opinion sur la situation sécuritaire et politique de sa juridiction.

Nord-Kivu : Julien Paluku fixe l’op…

La salle des réunions du ...

Nord-Kivu : Un cheque de 10.000 dollars américains, appui du Gouverneur Julien Paluku aux opérations de vaccination de routine

Nord-Kivu : Un cheque de 10.000 dol…

Le Gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Pour une cohésion  au sein des associations de soutien au candidat Emmanuel Ramazani Shadary.

Nord-Kivu : Pour une cohésion au s…

Le gouverneur de la provi...

La SADC satisfaite du bon déroulement du processus électoral

La SADC satisfaite du bon dérouleme…

Pendant que le Front Comm...

Le défi du virus Ebola dans le Nord-Kivu au centre des échanges à la Primature

Le défi du virus Ebola dans le Nord…

Le défi que représente le...

Prev Next

She Okitundu formel : « la résolution 2409 n’a donné aucune directive à la Monusco à propos du processus électoral… »

She Okitundu formel : « la résolution 2409 n’a donné aucune directive à la Monusco à propos du processus électoral… »
Le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Leonard She Okitundu, a au cours d’une conférence de presse de ce mardi 02 avril 2018 réaffirmé la position du gouvernement sur la conférence de Genève du 13 avril prochain.
 
A l’en croire, son gouvernement a notifié le secrétaire général des Nations-Unies dans une correspondance en date du 31 mars dernier. « Dans ce document, nous avons fait part au secrétaire général des Nations-Unies notre étonnement de voir la RDC classer en L3, c’est-à-dire le niveau de gravité le plus élevé. Catégorisation qui projette une image de catastrophe extrême et généralisée », a fait savoir Léonard She Okitundu, patron de la diplomatie congolaise.

Il rejette donc le fait que la situation humanitaire de la RDC soit assimilée à certains pays du monde «où se déroule des guerres à haute intensité engageant des armées de plusieurs pays avec des bombardements massifs et récurrents depuis de nombreuses années et accompagné d’un effondrement de l’Etat ».

Pour lui, cela n’est absolument pas le cas en RDC qui fait plutôt face à « des attaques non conventionnelles et asymétriques des groupuscules terroristes et des groupes armés criminels ».

She Okitundi s’insurge donc contre l’exagération dans la description de la crise humanitaire congolaise qui ne correspond nullement à la réalité sur le terrain.

« Elle est même contreproductive pour l’image de marque et l’attractivité de notre pays, et agit comme repoussoir pour les investisseurs potentiels en RDC. Ce qui va à l’encontre de l’intérêt majeur des populations congolaises », a-t-il soutenu.

Par ailleurs, le chef de la diplomatie nationale a donné également la position du gouvernement quant à la résolution 2409 du Conseil de sécurité de l’ONU qui renouvelle le mandat de la MONUSCO.

« Nous prenons acte de la décision du Conseil de sécurité qui renouvelle le mandat de la MONUSCO. Il est demandé à la MONUSCO de protéger les civils et d’appuyer la mise en œuvre de l’accord, pas plus… » a déclaré l’ancien sénateur.

Selon lui, l’ONU devait renforcer la mission de la MONUSCO pour lutter contre les groupes armés.

« Nous aurions souhaité que le Conseil puisse mettre un accent particulier sur l’éradication des groupes armés, mais on accepte ce qui est fait… », a ajouté She Okitundu qui précise que la résolution 2409 n’a donné “aucune directive” à la MONUSCO à propos du processus électoral. Il s’agit plutôt d’une tâche d’appui et d’accompagnement.

Sur la question de la décrispation, Léonard She Okitundu a tenu à rappeler que ce sujet ne doit pas être considéré comme une exigence unilatérale à la charge des autorités et doit concerner tous les acteurs politique de la Majorité, Opposition et de la Société civile dont l’église catholique ainsi que les partenaires internationaux qui doivent poser des actes dans le sens souhaité, celui d’accompagner constructivement, d’une manière paisible, le processus politique qui doit mener aux élections.

Times.cd 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre