Menu
RSS
Tenue à Goma de la   2ème session extraordinaire du Conseil consultatif provincial des forêts (CCPF/NORD –KIVU).

Tenue à Goma de la 2ème session e…

Le ministre provincial en...

Le transfert démocratique du pouvoir en RD Congo salué à Addis-Abeba

Le transfert démocratique du pouvoi…

Si les émetteurs sont mul...

Le DGA de la CADECO salue le partenariat avec le Gouvernement provincial du Nord-Kivu.

Le DGA de la CADECO salue le parten…

Le diercteur général adjo...

Nord-Kivu : Nécessité de dénoncer les violences faites à la femme pour sanctionner les coupables.

Nord-Kivu : Nécessité de dénoncer l…

Mme Delly Kieya, membre d...

Nord-Kivu : Les enseignants  du secondaire appelés  à ne pas chasser les écoliers  durant les examens du premier semestre

Nord-Kivu : Les enseignants du sec…

M.  Bularagaza Johnson, p...

Nord-Kivu : mise en place des nécessaires de prévention Ebola  dans le cadre du Festival Amani.

Nord-Kivu : mise en place des néces…

Le coordonnateur adjoint ...

LINAFOOT/ L1 : Nyuki  gagne Mont Bleu par (2-1) à Goma

LINAFOOT/ L1 : Nyuki gagne Mont Bl…

L’AS Nyuki de la ville de...

Elu 2ème Vice-président de l’UA : Félix Tshisekedi au cœur de nouvelles responsabilités

Elu 2ème Vice-président de l’UA : F…

Fraîchement élu 5ème prés...

Félix Tshisekedi : « La passation pacifique du pouvoir est la preuve de la maturité politique de notre peuple »

Félix Tshisekedi : « La passation p…

Le Président Félix Tshise...

Prev Next

L'ONU adopte une résolution pour mieux protéger les enfants lors des conflits

L'ONU adopte une résolution pour mieux protéger les enfants lors des conflits

Mieux protéger les enfants dans les conflits armés, c'est le but de la résolution adoptée lundi 9 juillet à l'unanimité par le Conseil de sécurité de l'ONU. Selon l'organisation Save the Children, près de 350 millions d'enfants seraient actuellement victimes des conflits dans le monde. Le texte adopté lundi doit permettre de prévenir le recours aux enfants-soldats et les attaques visant les enfants. Il doit maintenant être appliqué sur le terrain.

C'est toute la problématique des textes adoptés à New York et difficilement mis en œuvre sur le terrain. La résolution adoptée lundi 9 juillet n'échappe pas à la règle puisqu'elle a beau condamner fermement « toutes les violations du droit international impliquant le recrutement et l'utilisation des enfants par des parties à un conflit armé », il parait peu probable que les groupes qui s'adonnent à ces pratiques soient sensibles à ces menaces.

L'adoption de ce texte représente tout de même, selon les diplomates, un pas de plus pour bâtir un socle juridique pour mieux protéger les enfants, d'autant plus que la tendance est inquiétante.

Dans son rapport annuel consacré aux droits des enfants dans les conflits armés, le secrétaire général Antonio Guterres s'alarme de la hausse très nette des violations en 2017 avec plus de 21 000 cas vérifiés, notamment en Birmanie, en République démocratique du Congo, en Centrafrique, au Yémen ou au Mali.

Pour la première fois, grâce à ce texte, les enfants recrutés ou confrontés à un conflit armé doivent être considérés comme des victimes. Cela implique de les traiter en leur évitant la détention et en favorisant leur réintégration rapide dans la société.

Marie Bourreau
RFI
back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre