Menu
RSS
Nord-Kivu : Le Gouverneur ai Feller Lutayichirwa s’enquiert du projet exécuté par l’ONG Mercy Corps en partenariat avec la Regideso pour l’accroissement de la desserte de Goma en eau potable.

Nord-Kivu : Le Gouverneur ai Feller…

Le gouverneur ad intérim ...

Nord-Kivu : Le projet « Leaf » garant des ressources halieutiques des lacs Edouard et Albert.

Nord-Kivu : Le projet « Leaf » gara…

Le projet « Lakes Edouard...

Nord-Kivu : 3.300 personnes ciblées pour une assistance en sécurité alimentaire à Itebero.

Nord-Kivu : 3.300 personnes ciblées…

L'ONG locale" Fondation N...

Nord-Kivu : cent et un 101 cas de choléra dont 4 décès signalés dans la zone de santé de Kayna/Lubero.

Nord-Kivu : cent et un 101 cas de c…

Cent et un (101) cas de c...

Nord-Kivu : Les habitants de Mweso appelés à la patience pour une solution face à l’activisme des Nyatura

Nord-Kivu : Les habitants de Mweso …

Le major Ndjike Kaiko Gui...

Nord-Kivu : L’ICCN en atelier de réflexion sur le programme « Alliance Virunga »

Nord-Kivu : L’ICCN en atelier de ré…

L’Institut congolaise pou...

Nord-Kivu : Réaction conjointe de la société civile et du mouvement citoyen LUCHA contre la dégradation de la situation sécuritaire dans la ville de Goma.

Nord-Kivu : Réaction conjointe de l…

Le gouverneur de province...

Nord-Kivu : La  formation de la 2e équipe d’intervention rapide ouvre « la voie à la future école d’excellence contre la maladie à virus Ebola », projette Christophe Ndibeshe.

Nord-Kivu : La formation de la 2e …

La formation de la 2e équ...

L'ONU s'engage vers une stratégie de retrait progressif de la Monusco

L'ONU s'engage vers une stratégie d…

L'ONU a entrepris d'élabo...

Nord-Kivu : 11.000 enfants de 6 à 59 mois ciblés pour la campagne de vaccination contre la rougeole dans le territoire de Walikale.

Nord-Kivu : 11.000 enfants de 6 à 5…

Environ 11.000 enfants âg...

Prev Next

Nord-Kivu: HarvestPlus et ses collaborateurs évaluent la phase I du programme à Goma.

Nord-Kivu: HarvestPlus et ses collaborateurs évaluent la phase I du programme à Goma.

Le programme HarvestPlus  et ses partenaires ont entamé ce vendredi à l’hôtel Mbiza de Goma,  un atelier d’évaluation des activités de la première phase du programme parti de 2009 à 2018 en vu de la planification de l’Exercice 2019-2020 dans le but de porter un jugement censé établir le degré de qualité du travail ou de la performance agricole exécutée par les partenaires et planifier les activités  à exécuter dans le cadre de la nouvelle phase du programme.  

Au cours de cet atelier ouvert par le représentant du ministre provincial de l’Agriculture au Nord-Kivu, le country manager de Ciat/HarvesPlus, Dr Antoine Kanyenga Lubobo, a indiqué que l’objectif des travaux vise l’examen de la manière dont les partenaires ont mené les activités agricoles pendant la période écoulée et analyser le rendement y relatif pour améliorer la production des semences sur base des conseils des spécialistes de l’INERA et d'autres producteurs.

Aider les partenaires-agriculteurs à établir le lien entre la théorie de la bio fortification et le développement et sa pratique et envisager l’intégration les méthodes culturales dans le travail quotidien et surtout sur le terrain, planifier avec les partenaires les activités de 2019 à 2020, constituent les raisons principales de la tenue de ces assises.

A travers l'évaluation de la saison écoulée (2018), le coordonnateur a reconnu divers  problèmes tant au niveau de la production des semences dans les stations que chez les agris-multiplicateurs des experts de l’Institut national des recherches agronomiques (INRA).

Cependant Dr Lubobo a noté le bon climat qui a caractérisé cette saison car selon lui, les pluies sont tombées en temps normal dans plusieurs contrées. 

S’agissant de l’évaluation des trois premières phases du programme HarvesPlus, le country manager de Ciat/HarvesPlus s’est félicité du niveau atteint pour l’acceptation de la culture bio fortifiées au Nord et Sud-Kivu, deux provinces pilotes ayant de bons résultats étendus de nouvelles cultures. 

Selon Antoine Lubobo, depuis le début du programme, le haricot bio-fortifié est actuellement à plus de 33%   d’introduction par rapport à la production des haricots au Nord et au Sud-Kivu. 

Pour les années prochaines, le programme CIAT HarvestPlus tient au renforcement des capacités des partenaires et agri multiplicateurs en rendant disponible les moyens aux partenaires. Cette organisation promet de travailler sur la commercialisation de la production pour faire profiter les investisseurs dans la semence.        

Compte tenu de leur caractère évaluatif des autres phases et de la programmation de la prochaine phase, les assises de Goma connaissent la participation des partenaires HarvestPlus de 11 provinces de la RDC et ceux du Rwanda, Zambie et du Kenya.  

Le travail de HavestPlus a produit des résultats tels en meilleure santé des enfants actuellement  en mesure de mieux vivre, d’apprendre et de mener une vie productive et ainsi améliorer le bien-être et la productivité de leurs familles, de leurs communautés.  ACP/Ishara/Luyelo/kms

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre