Menu
RSS
Nord-Kivu : Les Gouverneurs Julien Paluku, Jean-Pierre Lola et Abdallah Pene Mbaka pour le renforcement de la  coopération interprovinciale.

Nord-Kivu : Les Gouverneurs Julien …

La nécessité du renforcem...

Après son absence à la réunion préparatoire en Ouganda : La RDC attendue au Forum de l’initiative du Bassin du Nil au Rwanda

Après son absence à la réunion prép…

La RDC est attendue au 5è...

Nord-Kivu : Visite à Goma de la ministre provinciale de l’Agriculturedu Sud-Kivu.

Nord-Kivu : Visite à Goma de la min…

Le ministre provincial de...

La poliomyélite, une infection généralisée s’attaquant à tout le corps

La poliomyélite, une infection géné…

La poliomyélite, une infe...

Les films pornographiques, un traitement pour l’impuissance sexuelle chez l’homme ou la frigidité chez la femme

Les films pornographiques, un trait…

L’impuissance sexuelle ch...

Goma : Destruction d’une importante quantité des boissons fortement alcoolisées interdits à la consommation

Goma : Destruction d’une importante…

Le maire de la ville de G...

Radicalisation du mouvement de grève des taximan moto en ville de Beni

Radicalisation du mouvement de grèv…

Les conducteurs de motos ...

Reprise du trafic entre les villes de Butembo-Beni

Reprise du trafic entre les villes …

Une délégation de la prés...

Célébration de la journée dédiée à la personne de 3ème âge.

Célébration de la journée dédiée à …

Le Bureau conjoint des Na...

Le Tanganyika à l’école des finances publiques au Nord-Kivu

Le Tanganyika à l’école des finance…

Le ministre provincial en...

Prev Next

Centrafrique : le chef de la mission de l’ONU, Babacar Gaye, a démissionné suite au scandale des viols

Centrafrique : le chef de la mission de l’ONU, Babacar Gaye, a démissionné suite au scandale des viols

Le chef de la mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca) a remis sa démission mercredi, sur demande du Secrétaire général des Nations unies, après des accusations de viols contre des Casques bleus.

 À LIRE AUSSI

« J’ai accepté aujourd’hui la démission du général Babacar Gaye, chef de la Minusca. Je veux saluer ses efforts en faveur de la paix, de la sécurité et de la réconciliation tout au long de sa carrière », a déclaré Ban Ki-moon, le 12 août, à l’ONU.

« Je ne tolérerai aucune action qui pousserait les gens à éprouver de la peur en lieu et place de la confiance. Chaque personne qui travaille avec les Nations unies doit placer nos idéaux au-dessous de tout », a-t-il poursuivi avant de préciser que tout soupçon serait très sérieusement examiné.

La Minusca avait ouvert une enquête suite aux accusations communiquées mardi 11 août par Amnesty international sur le viol d’une fillette et les homicides d’un adolescent de 16 ans et de son père. Ces actes auraient été commis par des Casques bleus au cours d’une opération armée dans Bangui début août, selon Amnesty international.

Des accusations prises au sérieux par la Minusca

« La Minusca, tout en prenant très au sérieux ces accusations, a déclaré ne pas être au courant de ces faits. Il nous faut des faits établis, vérifiables, nous avons ouvert une enquête », avait déclaré son porte-parole Hamadoun Touré à Bangui.

Le général Gaye avait accumulé des années d’expérience en matière de maintien de la paix au Liban, en Irak, en Syrie, mais aussi en RDC où il a officié entre 2005 et 2010. Le 12 juin 2013, il avait été nommé représentant spécial et chef du Bureau intégré des Nations unies pour la consolidation de la paix en Centrafrique (BINUCA), basé à Libreville, au Gabon, puis le 16 juillet 2014, représentant spécial du secrétaire général et chef de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies en République centrafricaine (Minusca).

JeuneAfrique

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre