Menu
RSS
La CIRGL va enquêter sur les accrochages entre militaires rwandais et congolais au parc des Virunga

La CIRGL va enquêter sur les accroc…

Le Mécanisme conjoi...

Des mandats d’arrêt contre 26 responsables présumés ADF à Beni.

Des mandats d’arrêt contre 26 respo…

L’auditorat militaire  su...

Le nouveau maire de ville de Butembo fait de la paix et la sécurité  son cheval de bataille

Le nouveau maire de ville de Butemb…

La paix et la sécurité es...

Les habitants de Goma appelés à utiliser le numéro vert en cas de danger

Les habitants de Goma appelés à uti…

Le porte-parole de la 34e...

Tripartite : Sassou et Lourenço saluent les efforts de Joseph Kabila pour les progrès accomplis dans le processus électoral en RDC

Tripartite : Sassou et Lourenço sal…

Les Trois Chefs d’Etat on...

L’Onu satisfaite du processus électoral en Rdc : La Chine et la Russie pour un soutien tous azimuts aux élections de décembre 2018

L’Onu satisfaite du processus élect…

Une réunion spéciale s’es...

Monusco : Prise de fonction de Leila Zerrougui, la nouvelle chef de la mission de l'ONU en RDC

Monusco : Prise de fonction de Leil…

L'Algérienne Leila Zerrou...

Bientôt l’expiration du moratoire de  déguerpissement pour plus de 2000 ménages établis dans la zone  neutre  entre le Rwanda et la RDC.

Bientôt l’expiration du moratoire d…

Le moratoire  du gouverne...

La population de Goma appelée à une contribution active contre la recrudescence de l’insécurité

La population de Goma appelée à une…

Edgard Mahungu, conseille...

Fin de la mission du  Directeur de cabinet du Chef de l’Etat sur la mobilisation au tour du processus électoral à l’Est de la RDC.

Fin de la mission du Directeur de …

Le Directeur de cabinet d...

Prev Next

Butembo : Le Président de la République inaugure le Boulevard Joseph Kabila Kabange

Butembo : Le Président de la République inaugure le Boulevard Joseph Kabila Kabange

L’évènement du jour, c’est la coupure du ruban symbolique par le Président Joseph Kabila pour donner libre voie à la circulation sur le tout bouveau boulevard doté de 4 bandes sur 9 kilomètres de longueur

 

L’avion qui transportait le Chef de l’Etat de Kisangani, en Province de la Tshopo, à Beni, au Nord-Kivu, s’est posé mardi 9 août 2016, à 14H28, à l’Aéroport de Beni-Mavivi, où l’ont accueilli le Ministre des Infrastructures et des Travaux Publics, Fridolin Kasweshi, et le Gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya. Après une heure de route, à travers monts et escarpements d’une verdure luxuriante, son cortège arrive dans la ville de Butembo en liesse où les couleurs rouges , bleues , jaunes rivalisent de ton à travers divers calicots, drapeaux , drapelets et accoutrements. Butembo est en fête, c’est le moins que l’on puisse dire. L’évènement du jour, c’est la coupure du ruban symbolique par le Président Joseph Kabila pour donner libre voie à la circulation sur le tout bouveau boulevard doté de 4 bandes sur 9 kilomètres de longueur .

Le mot de bienvenu à l’hôte de marque installé dans la tribune ensemble avec toute sa délégation est lu, non sans émotion, par le Maire de la ville, Sikulu Vasa Kamatala : « Votre arrivée, certainement que vous l’avez constaté à travers l’expression de joie qu’ont manifestée les citoyennes et citoyens de cette ville. Elle prouve à suffisance qu’ils tiennent à l’unité de la nation ,à sa souveraineté, à sa prospérité et à son développement. C’est pour nous l’occasion de vous présenter, au nom de toute la population de notre ville, les remerciements les plus sincères pour l’attention que vous apportez à l’entretien et la réhabilitation des infrastructure de notre entité, nous citons la modernisation de la chaussée de Butembo sur la Nationale n°2 baptisée aujourd’hui Boulevard Président Joseph Kabila Kabange (ovations nourries entrecoupées des Wumela ! Wumela ! (Longue vie !) que vous avez l’honneur d’inaugurer ce jour. Monsieur le Président et Chef de l’Etat, référence faite à la Bible, les fruits de la ségrégation , de la haine et de la division ne viennent pas de Dieu , mais c’est Satan qui cherche à tout prix que les gens vivent dans le désordre, les conflits, la mésentente alors que Dieu, notre Père Céleste nous recommande par son Fils, Seigneur Jésus Christ, de nous aimer mutuellement, de nous entraider , de vivre dans l’unité pour que nous soyons très forts et cela donne l’allégresse à Dieu , dit le psalmiste. Excellence, les Butemboises et les Butembois soutiennent le Dialogue, la voie qui va résoudre tant soit peu les problèmes de notre pays ».

En prenant la parole en Swahili, le Gouverneur de Province du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya, s’est voulu bref :« En dépit de l’éprouvante longue tournée à partir de l’Union Africaine jusqu’à Boma que vous venez d’effectuer, vous avez décidé de ne pas vous en arrêter là. Vous avez quitté Boma pour Goma, de Goma à Beni, de Beni à Kasindi jusqu’en Ouganda rencontrer votre homologue ougandais, Kaguta Yoweri Museveni , en vue de rechercher la paix. De Kasindi, dans la soirée à 19H00, vous avez pris la route jusqu’à Beni pour montrer que la sécurité est votre cheval de bataille. Vous avez répondu à l’invitation du Président tchadien, Idriss Deby, pour sa prestation de serment.

Nous avons cru que de là vous iriez à Kinshasa, mais quelle ne fut notre agréable surprise, votre cœur de Raïs bat à gauche et à droite pour Beni et Butembo, aujourd’hui encore vous voici de retour ici ! Aujourd’hui vous êtes dans la ville de Butembo , parce que c’est bien ici où vous nous aviez dit que vous alliez construire la voirie de Butembo tel que dans l’histoire de ce pays ce soit vous qui êtes le premier à asphalter nos routes. Aujourd’hui nous avons vu ce qu’on appelle et comme vous aimez le dire ‘’si vous ne croyez pas à mes paroles, croyez au moins à mes œuvres’’ . Je peux ajouter : « Si vous ne croyez pas à ma parole, fermez les yeux, car c’est si seulement vous fermez les yeux que vous n’allez pas les voir. En effet, les yeux ouverts, que vous le vouliez ou pas, vous allez les voir. Nous vous invitons à inaugurer cette route pour nous permettre à l’emprunter ».

L’homme d’action parle

« Butembo kuti ! »,lance, en Nande, le Président Joseph Kabila pour saluer chaleureusement tout le Nord-Kivu à travers les habitants de la dynamique ville de Butembo. Je souhaite que chaque fois que j’arrive à Butembo , pour m’accueillir vous ne me disiez pas ‘’Karibu Butembo’’(Soyez le bienvenu à Butembo) ,mais plutôt ‘’Karibu kwako’’ (Bienvenu chez vous) . Non sans raison, Butembo, c’est chez moi () Il nous reste un long voyage à faire .Si vous me voyez arriver au Nord-Kivu, c’est parce que j’aime ses habitants, à commencer par ceux de Beni, Butembo , Lubero et partout. N’ayez aucun doute, chaque fois que vous me voyez, je suis porteur du message de paix.

Hélas ! Il en est qui croient que chaque fois que je passe ici j’amène la guerre, pas du tout ! Nous sommes passés par ici au milieu de la guerre il y a dix-sept ans de cela. La cérémonie d’aujourd’hui, à travers laquelle nous allons rendre cette voie libre, cette cérémonie, le Gouverneur vous l’a dit, elle est due au fait que les gens sont devenus des ‘’Thomas’’(Allusion à l’incrédule Thomas de la Bible face à la résurrection de de Jésus Christ) .

Il y a un an nous avons promis de construire cette route et avons ajouté que ce serait le commencement de l’érection de la route allant de Butembo jusqu’à Goma. Partout où je suis passé, que ce soit à Kalemie, que ce soit à Kananga, que ce soit à Kasindi, j’apporte le message d’enrôlement à nos populations () Je veux vous rappeler qu’en 2006 et 2011, des politiciens ont incité la population à déroger à ce devoir civique.

Je veux m’adresser à toute la population, spécialement aux jeunes qui n’ont pas de carte d’électeur. Dès que vont commencer les opérations d’enrôlement au Nord-Kivu, je souhaite que vous vous y engagiez massivement. Pourquoi ? Parce que lors des élections, vous ne pourrez pas voter sans cette carte. C’est la première raison, mais la cause essentielle, la seconde raison, nous voulons renouveler notre classe politique. Il y a des gens qui sont en politique depuis l’Indépendance, 1960, jusqu’à ce jour.

C’est combien d’années ? Cinquante et six ans ! Vous, jeunes, si vous voulez participer à la vie politique, il ne s’agit pas seulement d’aller élire tel ou tel , mais c’est pour que toi aussi demain tu sois candidat. Il importe donc d’avoir sa carte d’électeur. Bientôt va commencer l’enrôlement au Nord-Kivu, prenez y part massivement. C’est capital pour notre démocratie, c’est important pour notre développement, pour le développement de Butembo.

Puisque vous êtes des Thomas, je ne vais pas rappeler nos réalisations, mais je vais vous laisser commencer à constater nos œuvres pour y croire. Nous avons promis l’électricité, des Thomas n’y croient pas encore. Qu’à cela ne tienne, nous le ferons que ce soit à Beni , Butembo , Lubero, Bunia et ailleurs. Si nous l’avons fait à Rutshuru, pourquoi ne pas le faire ailleurs ? Mon dernier message à la population de Butembo consiste à vous demander de travailler pour la paix et consolider la sécurité dans la Province du Nord-Kivu. Ces problèmes de sécurité qui se posent à Beni, nous finirons par les résoudre. Faisons en sorte que partout ailleurs où il n’y a pas de problèmes de sécurité, que nous ne puissions pas les créer. S’il n’y avait ces poches d’insécurité à Lubero et à Beni, nous pourrions clamer tout haut qu’il y a la paix au Congo. Nous allons continuer à nous démener pour restaure la paix, parce que sans elle, point de développement. Je tiens à vous rappeler que nous ne sommes pas en campagne électorale. Merci Butembo. Que Dieu vous bénisse ! ».

Ville d’avenir

Une carte administrative en noir et blanc de Butembo exposée dans le restaurant du Centre d’Accueil Joli Rêve de Butembo renseigne que l’Arrêté Royal n°47, du 19 août 1937, reconnaît Butembo comme Grand-Village regroupant les hameaux concentrés de Lyalo (Village des Blancs), Kanyavyondo (Marécage) et Katolo (Village des ouvriers) .

Jusqu’en 1952, ce village Butembo est dirigé par Katirisa. Deams Joseph , Géomètre colonial , élabore le premier plan de lotissement du village Butembo et en conçoit le plan des ‘‘avenues rectilignes’’ à l’instar de celles de Bruxelles. De là l’appellation populaire et ancienne de la cité de Burusele .

En 1956, Butembo devient un centre extra coutumier (C.E.C) sous la direction de Romain Matokeo. En 1962, le C.E.C. Butembo devient commune de Butembo à la tête de laquelle se trouve Conrad Mbafumoya. Il est assassiné par la rébellion muleliste de 1963-1964 puis remplacé par Augustin Wasukundi.

Butembo est alors à la fois commune et chef-lieu du nouveau district du Lac Edouard créé par le Gouvernement de Moïse Tshombé, mais supprimé quelques mois après par le gouvernement de Cyrille Adoula. Plus tard, en 1999, Butembo devient ville.

 

Issa Simba

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre