Menu
RSS
Nord-Kivu : Le nouveau Commandant de la 34e Région militaire en appelle à une étroite collaboration avec les forces vives pour « réussir sa mission ».

Nord-Kivu : Le nouveau Commandant d…

Le Vice-gouverneur de la ...

Nord-Kivu : Le Commissariat provincial de la Police doté des 14 motos scooters neuves.

Nord-Kivu : Le Commissariat provinc…

Le gouverneur de la provi...

Le Pr Jean-Jacques Muyembe pour l’observation des mesures barrières contre la Covid-19 malgré la levée de l’Etat d’urgence.

Le Pr Jean-Jacques Muyembe pour l’o…

Le Pr Jean-Jacques Muyemb...

Nord-Kivu : Les contribuables appelés à renouer avec le paiement des                      Impôts, taxes et redevances.

Nord-Kivu : Les contribuables appel…

Le ministre provincial de...

Nord-Kivu : les leaders communautaires appelés à sensibiliser les miliciens  pour déposer les armes

Nord-Kivu : les leaders communautai…

Le dialogue dit de  « vér...

Nord-Kivu : les leaders communautaires appelés à sensibiliser les miliciens  pour déposer les armes

Nord-Kivu : les leaders communautai…

Le dialogue dit de  « vér...

Lutte contre COVID 19 : La mairie de Goma en opération de désinfection de six marchés publics.

Lutte contre COVID 19 : La mairie d…

La mairie de Goma est eng...

Des recommandations pertinentes sous forme d’engagement formulées à l'issue du dialogue de vérité sur l'avenir du Nord-Kivu.

Des recommandations pertinentes sou…

Les parties prenantes au ...

Le gouverneur Carly Nzanzu porteur d'un message de réconfort et de compassion aux habitants de Pinga.

Le gouverneur Carly Nzanzu porteur …

Le gouverneur de la provi...

Prev Next

La MP exhorte la population à une grande vigilance

La MP exhorte la population à une grande vigilance

Suite aux difficultés de trésorerie de la BIAC

La MP exhorte la population à une grande vigilance

*A la suite des difficultés de trésorerie de la BIAC, le Bureau politique de la Majorité présidentielle qui a tenu hier une importante réunion, recommande au Gouvernement d’accompagner la Banque nationale dans cette démarche par un encadrement approprié et à la hauteur des enjeux

*Il exhorte, par la même occasion la population congolaise sur toute l’étendue de la République, à une grande vigilance pour empêcher aux ennemis de la paix et du fonctionnement normal de notre démocratie de profiter de cette situation pour agir

Depuis la publication des rumeurs les plus folles sur la prétendue faillite de la Banque internationale pour l’Afrique au Congo (BIAC) et qui ont provoqué une panique générale auprès des clients qui ont préféré retirer tout leur argent, nombreuses sont les voix qui se sont élevées pour, non seulement condamner cette façon de procéder, mais aussi demander au peuple de ne pas céder à la panique et demeurer serein.

Déjà, le 31 mars 2016, c’est la BIAC elle-même qui a annoncé la mise en place, ou la nomination des « enfants-maison » avec comme mission d’accélérer avec stratégie et méthode, le programme de consolidation de la Banque qui traverse une tension passagère de liquidités. Pour y remédier, la BIAC a engagé une série de discussions avec la Banque centrale du Congo (BCC), sous la supervision du Gouvernement, afin de rétablir rapidement sa rentabilité et de consolider son bilan.

A en croire un communiqué de presse publié à cet effet, ces discussions sont à un stade avancé et ont déjà permis d’obtenir un premier accord, signé de la Banque centrale du Congo sur une opération de réescompte à hauteur de 16 milliards de francs congolais. Retenons que d’autres solutions techniques sont à l’étude sur des dettes publiques en souffrance, pour des montants globaux qui avoisinent 24, 3 milliards de francs congolais.

Disons qu’au-delà de cette difficulté opérationnelle passagère, les fondamentaux de la BIAC sont solides, avec un volume d’activité et une clientèle en croissance continue, le réseau d’agences le plus dense du pays, une forte contribution au financement de l’économie nationale en francs congolais et des dépôts sous gestion qui représentent près de 15% du volume national.

Le Gouvernement et la MP s’impliquent                  

Le Gouvernement de la République, premier à intervenir dans ce dossier, avait expliqué que la BIAC, troisième banque en Rd Congo, avait fait l’objet d’un audit de la Banque centrale du Congo (BCC) de juin 2015 à février 2016. Cet audit a confirmé la solidité des fondamentaux de cette banque. « Quelques problèmes organisationnels mis au jour par les auditeurs, ont justifié l’élaboration d’une nouvelle feuille de route plus ambitieuse et d’un plan de refinancement et de réorganisation sous la supervision de la Banque centrale », indique une communication du Gouvernement signé par M. Lambert Mende, ministre de la Communication et Médias, avant d’ajouter qu’il s’agit là des mesures techniques opérationnelles et d’une stratégie de consolidation et de croissance normale qui ne doivent pas créer de l’agitation.

Pour le Gouvernement, ces mesures techniques liées au fonctionnement normal d’une institution financière de cette envergure sont accompagnées d’une restructuration de l’organigramme de la Banque. Et ce, avant d’inviter les centaines de milliers d’épargnants de la BIAC à la sérénité. Car l’évidence est que cette situation n’est que temporelle, et la BIAC qui détient un maillage territorial très dense dans notre pays, continuera à participer activement à l’émergence économique de la Rd Congo.

Dernier à intervenir dans ce dossier, le Bureau de la Majorité présidentielle, après avoir suivi avec une attention particulière toutes les explications concernant, d’une part, les causes réelles de cette situation déplorables et les conséquences fâcheuses sur les clients de la Banque, d’autre part, les mesures urgentes prises par la Banque nationale pour juguler cette situation critique, salue et apprécie à sa juste valeur les décisions du Gouverneur de la Banque nationale concernant la BIAC.

Le Bureau politique de la MP recommande au Gouvernement d’accompagner la Banque nationale dans cette démarche par un encadrement approprié à la hauteur des enjeux. « Le Bureau politique de la MP exhorte la population congolaise sur toute l’étendue de la République, à une grande vigilance, pour empêcher aux ennemis de la paix et du fonctionnement normal de notre démocratie de profiter de cette situation pour agir.

Ci-dessous le communiqué de presse de la Majorité présidentielle :

(JMNK)

 

République Démocratique du Congo
MAJORITE PRESIDENTIELLE « M.P »

SECRETARIAT GENERAL

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Bureau politique de la Majorité présidentielle a tenu ce jour une importante réunion pour examiner la préoccupante situation sociale consécutive aux difficultés de trésorerie de la BIAC.

Après avoir suivi avec une attention particulière toutes les explications concernant, d’une part, les causes réelles de cette situation déplorable et les conséquences fâcheuses sur les clients de la Banque, d’autre part, les mesures urgentes prises par la Banque nationale pour juguler cette situation critique, LE BUREAU POLITIQUE DE LA MAJORITE PRESIDENTIELLE salue et apprécie à sa juste valeur les décisions du Gouverneur de la Banque Nationale concernant la BIAC.

Le Bureau politique de la Majorité Présidentielle recommande au Gouvernement d’accompagner la Banque Nationale dans cette démarche par un encadrement approprié à la hauteur des enjeux.

Le Bureau politique de la Majorité présidentielle exhorte la population congolaise sur toute l’étendue de la République, à une grande vigilance, pour empêcher aux ennemis de la paix et du fonctionnement normal de notre démocratie de profiter de cette situation pour agir.

Le Bureau politique de la Majorité présidentielle saisit cette occasion pour encourager le Président de la République à poursuivre sans relâche son œuvre en faveur de nos populations.

 

Fait à Kinshasa, le 02 avril 2016

Pour le Bureau Politique de la

Majorité Présidentielle

Aubin MINAKU

Secrétaire Général

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre