Menu
RSS
Nord-Kivu : Le projet d’édit budgétaire rectificatif arrêté à 156.029.855.735FC contre 150.405.054.543FC du budget initial

Nord-Kivu : Le projet d’édit budgét…

Le gouverneur de province...

Célébration à Goma de la journée de l'enfant africain.

Célébration à Goma de la journée de…

La journée de l'enfant af...

Nord-Kivu : le Maire de la ville de Goma appelle ses administrés  à plus de collaboration avec les services spécialisés de sécurité.

Nord-Kivu : le Maire de la ville de…

M. Muisa  Kense, maire de...

La délégation de l’UDPS / Nord-Kivu Aile Tshibala prête  pour  les élections du 23 décembre 2018.

La délégation de l’UDPS / Nord-Kivu…

Le parti politique  UDPS ...

Nord-Kivu : invocation à Goma des questions de rapatriement et l’enregistrement des refugiés rwandais.

Nord-Kivu : invocation à Goma des q…

Le Vice-gouverneur de la ...

Nord Kivu : présentation de quatre malades guéries de la maladie à virus Ebola aux habitants de Ndindi/Beni.

Nord Kivu : présentation de quatre …

Le Bureau de la coordinat...

Nord-Kivu : Le Gouvernement provincial dote l’ACP d’une parcelle propre au pied du Mont Goma.

Nord-Kivu : Le Gouvernement provinc…

Le  gouvernement  provinc...

RDC : Julien Paluku mobilise les Kivuciens autour de la candidature de Shadary

RDC : Julien Paluku mobilise les Ki…

Le gouverneur de la pro...

Nord-Kivu : La Somico SA disposée à contribuer à la création de l’emploi par l’effectivité de ses activités.

Nord-Kivu : La Somico SA disposée à…

Le Vice-gouverneur de la ...

« Les ressources minières doivent profiter à la population congolaise », déclare le Chef de l’Etat Joseph Kabila

« Les ressources minières doivent p…

Le Chef  de l’Etat, Josep...

Prev Next

Conjoncture : la RDC classée au rang des économies à croissance rapide

Conjoncture : la RDC classée au rang des économies à croissance rapide

Selon le Fonds monétaire international (FMI), le pays a enregistré en 2014 le troisième taux le plus rapide au monde. Ces cinq dernières années, la RDC a réussi non seulement à stabiliser son cadre macro-économique mais également à aligner une forte croissance. À présent, la plus grande bataille pour le pays est de continuer à tirer le plus large profit de l’embellie économique. Au-delà, il faut réfléchir sur les moyens de réussir l’inclusion économique en initiant des politiques plus robustes pour surmonter les obstacles encore nombreux.

En effet, la croissance recherchée devrait être plus généralisée et plus solidaire, a recommandé le FMI. Ce dernier a réitéré sa volonté de renforcer sa relation avec la RDC. Déjà un dialogue se poursuit dans le cadre des consultations annuelles et d’un programme soutenu d’assitance technique.

Pour l’institution de Bretton Woods, une meilleure mobilisation des recettes pourrait aider à dégager une marge de manœuvre suffisante pour des investissements plus appropriés dans les secteurs sociaux ainsi que les infrastructures et, surtout, dans le secteur financier.

Le dernier point lié au secteur financier continue à susciter un profond débat car il pose en des termes très clairs le fondement même du développement de l'économie congolaise. Mais pour le FMI, il faut davantage de réformes structurelles pour insuffler un nouvel élan. Certaines d'entre elles sont restées en suspens, notamment celles relatives au renforcement du secteur financier. Il y a, par exemple, les lois relatives à la banque centrale et aux banques commerciales.

Pour certains analystes, plusieurs paramètres joueront un rôle crucial au développement du secteur financier. L'on a cité une croissance économique forte, une stabilité du taux de change et un bas niveau du taux d’inflation. Toutefois, le contexte financier a enregistré une certaine progression. Plusieurs indicateurs dont le crédit et l’épargne ont connu une croissance estimée à plus de 20%. Ce chiffre marque le début d'une montée en puissance.

Laurent Essolomwa 

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre