Menu
RSS
Clôture des travaux de la 3ème édition du séminaire des pasteurs et théologiennes de la CBCA à Goma

Clôture des travaux de la 3ème édit…

Mgr Rev Milenge Mwenelwat...

Campagne de dénombrement des ménages en prévision de la distribution des MILDA au Nord-Kivu

Campagne de dénombrement des ménage…

La vice-gouverneur de la ...

le Gouverneur Carly Nzanzu rassuré par les mesures de contrôle aux points d’entrée de Goma.

le Gouverneur Carly Nzanzu rassuré …

Le gouverneur de la provi...

Des questions sécuritaires et de développement au centre des échanges entre les Gouverneurs Carly Nzanzu du Nord-Kivu et Theo Kasi du Sud-Kivu.

Des questions sécuritaires et de dé…

Le gouverneur de la provi...

Déclaration de l’épidémie Ebola urgence sanitaire internationale : le ministre Oly Ilunga pour plus de vigilance.

Déclaration de l’épidémie Ebola urg…

Le ministre de la Santé, ...

53 millions de dollars disponibles en appui à quatre filières agricoles porteuses dans le cadre du projet PASA-NK.

53 millions de dollars disponibles …

Le budget total et dispon...

Nord-Kivu : Réunion inter institutionnelle sur l’accompagnement de la riposte contre la maladie à virus Ebola.

Nord-Kivu : Réunion inter instituti…

Le Gouverneur de la provi...

La journée mondiale de chimpanzé marquée par une sensibilisation sur la population à la protection de cette espèce à Goma

La journée mondiale de chimpanzé ma…

L’organisme écologique  R...

Nord-Kivu : Evacuation ce lundi à Butembo du cas d’Ebola détecté à Goma

Nord-Kivu : Evacuation ce lundi à B…

Le cas de la maladie à vi...

Prev Next

Un traitement moins désagréable et plus efficace contre les crises d’épilepsie

Un traitement moins désagréable et plus efficace contre les crises d’épilepsie

Une  étude  publiée cette semaine dans la revue médicale « The Lancet »  lu par l’ACP  prouve qu’en  cas de convulsions prolongées  d’épilepsie, l’administration  buccale d’un  tranquillisant  est deux fois plus efficace  que le traditionnel  traitement par  voie anale.

Selon  l’étude, la  nouvelle méthode consiste à injecter du  midazolam  liquide  dans la bouche du patient entre les gencives et la joue  grâce aux médicaments, rapporte l’étude qui indiquent que les crises  disparaissent chez la majorité   de patients bien  qu’elles persistent  chez environ  20%  des malades.

La  plupart des crises durent  une à deux minutes  tandis que certaines  autres sont  plus longues  et risquent  de déboucher  sur des lésions  cérébrales voire   la  mort d’environ  40 millions  de personnes à travers  le monde souffrent d’épilepsie.

Les malades souffrant de l’épilepsie  sont sujets  à de brèves  perturbations électriques  du cerveau  qui provoquent  des crises. Celles-ci  peuvent aller  de petits  troubles   des sens  à de graves convulsions, note  la revue « The Lancet ».ACP/Kingombe/KMS

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre