Menu
RSS
Nord-Kivu : Les journalistes de Sake-Rubaya-Masisi  outillés sur la communication en situation d’urgence.

Nord-Kivu : Les journalistes de Sak…

Les professionnels des me...

Nord-Kivu : L’audit du fichier électoral n’ a rien avoir avec la suite du processus, selon Corneille Nangaa.

Nord-Kivu : L’audit du fichier élec…

Le président de la commis...

Périple du Gouverneur Julien Paluku à Magheria, Masereka, Bukununu et Kipese cités pacifiées dans le Lubero profond

Périple du Gouverneur Julien Paluku…

Lubero, territoire de hau...

Beni : l’Hôpital de Vuhovi  inaugure son bloc opératoire et sa maternité

Beni : l’Hôpital de Vuhovi inaugur…

Après l’étape de Butembo,...

Butembo : Julien PALUKU pose  la première pierre pour la construction du pont sur la rivière kimemi  en ville de Butembo

Butembo : Julien PALUKU pose la pr…

Le Gouverneur du Nord-Kiv...

Les cliniques universitaires de L’UCG Butembo appuyées par le Gouvernement pour le dédouanement d’un lot de matériels restés sous douanes depuis 3 ans.

Les cliniques universitaires de L’U…

Le Gouvernement Congolais...

Butembo : Le centre de transfusion sanguine et le pool  administratif des encadreurs de la santé ont leurs propres bâtiments

Butembo : Le centre de transfusion …

Cérémonie d’inauguration ...

Présidentielle 2018 : Joseph Kabila encore éligible ?

Présidentielle 2018 : Joseph Kabila…

Sur le fond, Joseph Kabil...

Butembo : La centrale hydroélectrique construite sur la rivière Mususa est opérationnelle

Butembo : La centrale hydroélectriq…

Située à une dizaine des ...

LUBERO : Le conseiller principal du Chef de l’Etat en charge des infranstructures  tire un constat amer de la Route Nationale en délabrement très avancée

LUBERO : Le conseiller principal du…

Après le territoire de Ru...

Prev Next

Nord-Kivu : Une séance de plaidoyer sur la vente illicite des médicaments et intrants de lute contre le paludisme.

Nord-Kivu : Une séance de plaidoyer sur la vente illicite des médicaments et intrants de lute contre le paludisme.

Les autorités provinciales du secteur de la Santé au Nord-Kivu ainsi que les organismes impliqués dans ce secteur ont réfléchi ce weekend, à Goma, sur le plaidoyer à mener sur les parties prenantes sur la vente des médicaments et intrants de lutte contre le paludisme, le VIH et la tuberculose dans cette Province.

Dans son allocution circonstancielle, le ministre provincial en charge de la Santé au Nord-Kivu, Dr Martial Kambumbu Kayenga est largement revenu sur les méfaits de l’utilisation des médicaments contrefaits sur la santé de la communauté.

« L’utilisation des médicaments de qualité inferieure ou falsifiée menace la vie des millions de personnes dans le monde », a-t-il avisé avant d’en appelé à plus de  compréhension vu que l’ampleur du problème et de ses conséquences semble limité par beaucoup d’acteurs de la santé.

La fraude qui sévit au niveau des frontières également poreuses, le détournement des intrants et médicaments utilisés pour traiter les patients souffrant du paludisme ou la vente illicite des moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action, constituent entre autres les éléments qui exposent les patients à de graves risques.

Outre ces éléments, il faut ajouter la circulation, dans le circuit informel, du test de dépistage exposant les patients hors du réseau officiel aux dangers multiples de résistance, d’hospitalisation prolongée, des complications graves voire des insuffisances rénales et parfois la mort liée au manque ou au retard de la prise en charge correcte.

L’amélioration des protocoles, la sécurisation des intrants en Province par le circuit des malades et la prise en charge de qualité, l’investissement dans le renforcement de la capacité de contrôle des importations des antipaludiques et leurs qualités dans les laboratoires ainsi que le renforcement de collaboration entre les différents offices de contrôle et services aux frontières ; constituent les principaux engagements pris par les parties prenantes à ces assises.

Pour le ministre provincial en charge de la Santé au Nord-Kivu, la solution à cette problématique passe par un travail dans le partenariat avec les autorités politico administratives à tous les niveaux, les professionnels de la santé, le secteur privé, les institutions de recherche, les donateurs, les ONG sans omettre la société civile.

Les délégués du programme national de lutte contre le paludisme, l’ONG Santé pour tous et par tous, le programme national multisectoriel de lutte contre le VIH/Sida ainsi que l’ONG Cordaid, ont pris part à ce plaidoyer assorti des recommandations pertinentes. ACP/KAMBALE/KMS

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre