Menu
RSS
Nord-Kivu : Une quinzaine d’enseignants formés à Goma sur la gestion des risques à travers le jeu « Hazagora ».

Nord-Kivu : Une quinzaine d’enseign…

Environ quinze enseignant...

Entrée en fonctions du nouveau médecin directeur de l’Hôpital provincial de référence du Nord-Kivu.

Entrée en fonctions du nouveau méde…

Le nouveau médecin direct...

Julien Paluku annonce le début des audiences en foraines des présumés auteurs de récentes tueries de Rubaya.

Julien Paluku annonce le début des …

Le Gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Bientôt l’électrification de certaines artères principales de Goma par énergie solaire.

Nord-Kivu : Bientôt l’électrificati…

Le gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Bientôt l’électrification de certaines artères principales de Goma par énergie solaire.

Nord-Kivu : Bientôt l’électrificati…

Le gouverneur de la provi...

Nord-Kivu: Passation du pouvoir à la 34ème région militaire

Nord-Kivu: Passation du pouvoir à l…

Le général Isidore Kahumb...

Nord-Kivu : Le recrutement et la formation de bons témoins  à tous les niveaux un gage pour la crédibilité des élections, selon Norbert Kantitima.

Nord-Kivu : Le recrutement et la fo…

Le Vice-président de la C...

Nord-Kivu : Les chefs coutumiers de la RDC joignent leurs efforts à la lutte contre Ebola et les tueries.

Nord-Kivu : Les chefs coutumiers de…

Sa Majesté M’Fumu Difima,...

Nord-Kivu : le Chef d’Etat-major général des FARDC appelle les hommes de troupes à la discipline et au respect des lois.

Nord-Kivu : le Chef d’Etat-major gé…

Le Chef d’état-major géné...

Face à l’insécurité Nord-Kivu : Une mission parlementaire prône des solutions holistiques.

Face à l’insécurité Nord-Kivu : Une…

La délégation parlementai...

Prev Next

Lutte contre Ebola : Julien Paluku met en garde contre l’intox des certains politiciens en mal de positionnement.

Lutte contre Ebola : Julien Paluku met en garde contre l’intox des certains politiciens en mal de positionnement.

Le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku, de retour ce dimanche de Kinshasa, a lancé une mise en garde sévère envers certains politiciens en mal de positionnement qui passent leur temps à propager l’intox selon laquelle la maladie à virus Ebola serait une invention sans en avoir des preuves scientifiques.

L’autorité provinciale a ainsi annoncé, d’un ton sec, que l’Etat congolais va s’occuper de toutes ces personnes qui tentent de fouler au pied les efforts entrepris par l’équipe de la riposte contre cette épidémie dont l’existence est scientifiquement prouvée.

« Nous voudrions mettre en garde contre tous ces politicailleurs, de gauche à droite, qui découragent la population à l’administration du vaccin. Nous voudrions dire que nous avons dépassé de la santé publique où nous n’utilisons pas la contrainte. Maintenant nous allons demander aux services de pouvoir se saisir et de pouvoir mettre hors d’état de nuire tous ceux qui découragent la population  à accéder et aux soins et au vaccin contre Ebola », a martelé le Gouverneur Julien Paluku pour qui ces politiciens en mal de positionnement sont considérés comme des criminels au même pied d’égalité que ceux qui sont entrain de tuer la population à Beni.

Partant du bilan frôlant déjà la centaine de personnes mortes dans la région de Beni-Butembo-Lubero, l’Autorité provinciale a fustigé les déclarations selon lesquelles l’Ebola est une invention surtout que cette maladie a sévit au Liberia, en Sierra Leone, en Guinnée sans omettre les régions congolaises partant du Bandundu en 1976.

« C’est impensable que les congolais de Goma, de Rutshuru, de Butembo, de Lubero, de Beni, de Masisi et de Walikale pensent que c’est un mauvais sort jeté chez nous », a déploré Julien Paluku qui a instruit les services spécialisés de se saisir de quiconque sera surpris entrain de distiller ce genre des messages dans l’opinion.

Tous les efforts déployés par le Gouvernement central et ses partenaires ne doivent pas tomber dans l’eau à cause de la maladresse des personnes mal intentionnées.

Une compassion envers la population de Beni.

A la suite des récentes tueries enregistrées en pleine ville de Beni, le Gouverneur Paluku a exprimé ses profonds sentiments de compassion pour cette énième attaque attribuées aux présumés terroristes ADF.

« Je voudrais m’associer à toutes les autorités locales, à tous les militaires qui se battent jour et nuit entrain de sauver les vies humaines », a dit le Chef de l’Exécutif provincial au Nord-Kivu qui garde une pensée pieuse pour les affres subis pendant plus de quatre ans.

Cette question a été au centre des entretiens durant le long séjour kinois de l’Autorité avec diverses personnalités pour une thérapeutique appropriée à la méthode utilisée actuellement par les ADF qui ont quitté les profondeurs pour  s’en prendre à la population en plein centre-ville.

A noter que selon les sources militaires, cette dernière incursion des rebelles ADF dans la ville de Beni, la nuit du 22 au 23 septembre,  a couté la vie à 18 personnes parmi elles 14 civiles et 4 militaires en plus des neuf blessés.

Dans un point de presse tenu à la suite de cette attaque le Porte-parole des Operations Sukola I, le capitaine Mack Hazukay, a qualifié de terrorisme, cet activisme qui a atteint les allures inquiétantes. ACP/Kambale/kms

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre