Menu
RSS
Nord-Kivu : le Gouverneur Carly Nzanzu interdit toute violation et politisation des sites scolaires.

Nord-Kivu : le Gouverneur Carly Nza…

Le Gouverneur de la provi...

La Monusco disposée à appuyer la sécurisation des zones conquises par les FARDC dans la région de Beni.

La Monusco disposée à appuyer la sé…

La cheffe de la Mission o...

Le ministre suédois de la Coopération internationale en visite de travail à Goma.

Le ministre suédois de la Coopérati…

Le ministre suedois en ch...

Nord-Kivu : Un contrefacteur du cachet du cabinet du Gouverneur  condamné à deux ans de prison ferme à Goma

Nord-Kivu : Un contrefacteur du cac…

Le Tribunal de grande ins...

Nord-Kivu : Bientôt le démarrage des travaux de construction des bâtiments administratifs aux postes frontières de la Province.

Nord-Kivu : Bientôt le démarrage de…

Les travaux de constructi...

Le Commissaire général de la Police nationale congolaise porteur d’un message d’assurance à la population de Beni.

Le Commissaire général de la Police…

Le Gouverneur de province...

Nord-Kivu : La situation générale passée au peigne-fin dans une réunion inter institutionnelle élargie au comité provincial de sécurité.

Nord-Kivu : La situation générale p…

Les questions sécuritaire...

Nord-Kivu : Les questions sécuritaires dans « le Petit Nord » au centre des échanges entre le Gouverneur Carly Nzanzu et Mme Leila Zerougoui

Nord-Kivu : Les questions sécuritai…

Le gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Le  gouverneur Carly Nzanzu  pour l’effectivité de la coopération transfrontalière.

Nord-Kivu : Le gouverneur Carly Nz…

Le Gouverneur de la Provi...

Prev Next

Nord-Kivu : Deux personnes guéries de la maladie à virus Ebola au centre de traitement de Butembo.

Nord-Kivu : Deux personnes guéries de la maladie à virus Ebola au centre de traitement de Butembo.

Deux  femmes parmi les quatre cas confirmés de la maladie à virus Ebola à Butembo, ont été déclarées guéries par l'équipe de coordination de la riposte de la maladie à virus Ebola dans cette ville du Nord-Kivu, ont confirmé les membres du centre local de traitement.

Cette guérison intervient  après qu'elles aient  passé plus de deux semaines au centre de traitement d’Ebola/CTE de la même ville, a confirmé le Dr Justicius, coordonnateur de terrain de l'équipe de riposte avant d’informer que tout a été possible grâce à leur prise en charge par le personnel soignants en temps réel. Il  a affirmé qu’au centre de traitement d’Ebola, tous les malades vivent dans de bonnes conditions.

« La joie est grande et multiple. Je ne pourrai pas m’imaginer que je sois proche d’autres humains comme moi. Je pensais que j’allais mourir. Je m’étais vite présentée à l’équipe soignante et aujourd’hui je retrouve ma vie. Au Centre de Traitement d’Ebola, on ne délaisse jamais les malades, au contraire on cherche à s’approcher de vous surtout psychologiquement. Ebola existe et guérit. Je confirme que nous n’avons rien donné comme frais des soins médicaux », a témoigné l’une des personnes guéries.

Dr Justicuis, a, par cette occasion, invité les deux femmes guéries à s’impliquer dans la sensibilisation de la communauté afin de couper la chaîne de propagation de cette épidémie déclarée officiellement depuis 1er  août dernier au Nord-Kivu. «On peut guérir d’Ebola si on se fait soigner en temps», a-t-il conseillé.

De son coté,  le maire de la ville de Butembo, Sylvain Kanyamanda a, au cours de cette cérémonie, présenté ses sincères remerciements à toute l’équipe de la riposte pour le travail abattu dans sa juridiction. Il a ainsi appelé ses administrés à l’observance stricte des règles d’hygiène et à la déclaration en temps utile de tout cas suspect de la maladie à virus Ebola auprès du personnel soignant pour une prise en charge. Il faut ajouter que les deux femmes guéries étaient toutes des infirmières dans une structure sanitaire locale. Elles ont contracté cette épidémie lors de la prise en charge d’une malade venue de Mangina, épicentre d’Ebola au Nord-Kivu. Pour le moment, un seul cas continue à être suivi au CTE de Butembo. A noter que depuis la déclaration de cette épidémie au Nord-Kivu, 154 cas de fièvre hémorragique ont été enregistrés dans la région de Beni-Butembo-Lubero dont 123 confirmés et 31 probables. Parmi les cas confirmés, 70 décès ont été enregistrés contre 43 personnes déclarées guéries, d’après le ministère de la Santé. ACP/Kalungero/kms

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre