Menu
RSS
Nord-Kivu : 870 agents admis sous statuts au sein de la Fonction publique provinciale.

Nord-Kivu : 870 agents admis sous s…

Le gouverneur de la provi...

Félix Tshisekedi pour un partenariat au bénéfice des Congolais

Félix Tshisekedi pour un partenaria…

A l’occasion de la cérémo...

Nord-Kivu : Le secteur opérationnel  Sukola 2 détermination de traquer les groupes armés

Nord-Kivu : Le secteur opérationnel…

Le Commandement du secteu...

Nord-Kivu : Reprise des activités touristiques dans le parc national des Virunga.

Nord-Kivu : Reprise des activités t…

Le ministre provincial en...

Nord-Kivu : Risque de résurgence d’une épidémie de choléra aux cotés de la maladie à virus Ebola dans la zone de santé de Kayina

Nord-Kivu : Risque de résurgence d’…

Le Poste de Santé de Kise...

Nord-Kivu : Poursuite de la lutte contre les abus et exploitations sexuels commis par le personnel onusiens sur les communautés locales.

Nord-Kivu : Poursuite de la lutte c…

L’équipe de «  conduite e...

Le ministre Oly Ilunga  visite le dépôt de médicaments contre Ebola à Goma

Le ministre Oly Ilunga visite le d…

Le ministre de la Santé, ...

Nord-Kivu : Lancement officielle à Goma de la 6e  édition du Festival Amani

Nord-Kivu : Lancement officielle à …

La 6e Edition du festival...

Nord-Kivu : Le district 409 du Lion's Club en réunion régionale à Goma

Nord-Kivu : Le district 409 du Lion…

Le Vice-gouverneur de la ...

Les cadres politico-administratifs appelés à s’approprier la lutte contre la maladie à virus Ebola

Les cadres politico-administratifs …

Le ministre provincial en...

Prev Next

SITUATION SUD DE LUBERO : UN PLAN INTERIMAIRE DE SORTIE DE CRISE POUR LA PROVINCE DU NORD-KIVU

SITUATION SUD DE LUBERO : UN PLAN INTERIMAIRE DE SORTIE DE CRISE POUR LA PROVINCE DU NORD-KIVU

Le Gouvernement provincial du Nord-Kivu vient de mettre sur pied un plan intérimaire de sortie de crise tenant compte de la situation du moment.

Ce plan qui comporte six principaux points a besoin du soutien de l’Assemblée tant nationale que provinciale, de la communauté internationale ainsi que de la Société civile. 

Les détails dans ce message du Gouverneur Julien Paluku ; des propos recueillis par Symphorien Muhumbania de l’ACP à la Cellule de
Communication du Gouvernement provincial du Nord-Kivu:

CONDENSE DU PLAN INTERIMAIRE DE SORTIE DE CRISE AU SUD DU TERRITOIRE DE LUBERO EN PROVINCE DU NORD-KIVU

Depuis un certain temps, un regain de tensions et une méfiance entre communautés s’observent au Sud du Territoire de Lubero en ce début de l’année 2016. Cette situation est ponctuée par les affrontements entre membres de différentes communautés entrainant morts d’hommes et déplacements massifs des populations au Nord du Territoire de Walikale et au Sud-Ouest du Territoire de Lubero.

Voilà pourquoi, pour faire face à cette situation qui risque de dégénérer en conflits interethniques entre les Hutu et les Nande, le Gouvernement Provincial du Nord-Kivu vient de mettre sur pied un PLAN INTERIMAIRE DE SORTIE DE CRISE AU SUD DU TERRITOIRE DE LUBERO qui se résume à six points essentiels en termes d’interventions et actions urgentes. 

Il s’agit de :

  1. Renforcer la présence militaire pour éradiquer le phénomène FDLR et mettre hors d’état de nuire les milices mai-mai ainsi que d’autres groupes armés encore actifs et sur lesquels chaque communauté a tendance à faire recours ;
  2. Délocaliser le camp de déplacés de Miriki et apporter urgemment assistance aux 900 ménages soit près de 4500 personnes se trouvant dans le camp sans compter les déplacés vivant dans les familles d’accueil. Cette assistance va limiter les confrontations entre les communautés Hutu et Nande qui ont souvent lieu dans les champs à la recherche de quoi manger ; 
  3. Déployer la Police Nationale Congolaise pour le maintien de l’ordre dans les espaces libérés par les FARDC ;
  4. Organiser un dialogue social en présence des leaders  et notables de six Territoires de la Province y compris ceux qui sont à Kinshasa pour restaurer un climat de confiance entre  les communautés ;
  5. Supprimer le camp des FDLR de Kanyabayonga qui constitue une nébuleuse dans la zone, soit les rapatrier au Rwanda par force, soit les délocaliser de là ;
  6. Supprimer progressivement les camps de déplacés dans les zones sécurisées.

Ce plan nécessite le concours de plusieurs acteurs, notamment :

  • Le Gouvernement Central ;
  • L’Assemblée Provinciale du Nord-Kivu ;
  • Le Gouvernement Provinciaux du Nord-Kivu ;
  • La PNC ;
  • Les FARDC ;
  • Les leaders communautaires et politiques du Nord-Kivu ;
  • La Société Civile dans ses composantes ;
  • Etc…

Fait à Goma, le 06 février 2016

= : Honorable Julien PALUKU KAHONGYA :=

 

https://youtu.be/cPkPK57uu6A 

Media

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre