Menu
RSS
Nord-Kivu : Prise des pouvoirs canoniques  par le nouvel Evêque du Diocèse catholique de Goma.

Nord-Kivu : Prise des pouvoirs cano…

La place Jean Paul II du ...

La SOCODEE pour un arrangement à l’amiable  du différend au tour  du tracé de la ligne desserte de Goma en courant électrique.

La SOCODEE pour un arrangement à l’…

La société congolaise de ...

Installation des membres du bureau définitif de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu

Installation des membres du bureau …

Le Président du bureau pr...

Nord-Kivu : Près de 36.000 emplois pourraient être impactés par la suspension des travaux de desserte en électricité des quartiers à faibles revenus de Goma, selon Joël Wengamulay.

Nord-Kivu : Près de 36.000 emplois …

Le nombre total des emplo...

distribution annoncée de 5.230.047 des moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action par l’Asbl Sanru

distribution annoncée de 5.230.047 …

Le Gouverneur ad intérim ...

Nord-Kivu : Sensibilisation à Goma sur le projet d’exploitation du gaz méthane du lac Kivu en vue de la production de l’électricité.

Nord-Kivu : Sensibilisation à Goma …

La firme de droit tunisie...

Le Chef de l’Etat réaffirme son engagement de favoriser la liberté de la presse en RDC

Le Chef de l’Etat réaffirme son eng…

Le Président de la Républ...

FCC-CACH,  la main dans la main pour le développement  de la RDC

FCC-CACH, la main dans la main pou…

La franche collaboration ...

Nord-Kivu : Près de 550 démobilisés répondant au récent appel à la raison du Président Félix-Antoine Tshisekedi.

Nord-Kivu : Près de 550 démobilisés…

Le Gouverneur intérimaire...

Nord-Kivu : 47.635 candidats  finalistes du secondaire et 182 du cycle court attendus aux épreuves hors-session de l’Examen d’Etat Edition 2019

Nord-Kivu : 47.635 candidats final…

Quarante-sept mille et si...

Prev Next

André Alain Atundu : « Les Nations unies devraient tenir compte des avis techniques de la Céni »

André Alain Atundu : « Les Nations unies devraient tenir compte des avis techniques de la Céni »

Le porte-parole de la MP confronte la résolution des Nations unies sur la présence de la Monusco et le processus électoral en RDC à deux conditions sur fond du respect de la souveraineté des Etats.

La décision de l’Onu sur la présence de ses troupes (Monusco) en RDC et le processus électoral ont été au menu du point de presse animé, ce vendredi 1ere avril au siège de la Majorité présidentielle (MP) à Kinshasa, par le porte-parole de la plate-forme présidentielle, André-Alain Atundu.

Selon lui, le concept de résolutions a connu une évolution sémantique qui l’a transformé en recommandation. « De ce point de vue, les Nations unies devraient tenir compte des avis techniques de la Céni et de l’issue du dialogue politique inclusif convoqué par le chef de l’Etat », a-t-il déclaré.

Pour soutenir son argumentaire, le porte-parole de la MP a rappelé les cas de la France qui avait une appréciation propre concernant ses essais nucléaires, le Sahara Occidental, ou plus précisément le Liban, d’Israël et de l’Iran. « Dans tous les cas, pour être appliquée et produire les effets attendus, une résolution doit remplir deux conditions essentielles sur fond du respect de la souveraineté des Etats, à savoir la prise en compte de la situation réelle sur le terrain et la représentation d’une voie de solution pour le partenaire concerné », a-t-indiqué.

Réaction sur la candidature de Katumbi

Le plébiscite du G7 au gouverneur honoraire de l’ex-Katanga, Moïse Katumbi, comme candidat président de la République, a été invoqué.

Pour la MP, le moment n’est pas indiqué, compte tenu de l’importance de la question électorale et de son incidence sur les échéances à venir. « Il s’agit donc d’une distraction de l’opinion par des décisions déconnectées de la réalité ou par des déclarations précoces de candidature qui ne contribuent nullement à dénouer le processus électoral », a indiqué André-Alain Atundu. Ce dernier estime qu’il appartient aux hommes politiques, mis devant leurs responsabilités, de lever les options nécessaires pour améliorer le fonctionnement de la démocratie.

« Cette confusion délibérément entretenue par des personnes parfaitement au courant des réalités est politiquement incorrecte et n’est pas de nature à traduire la haute considération que tout acteur politique doit au peuple Congolais dont le sort est beaucoup plus important que les ambitions personnelles et les règlements de compte », a déclaré le porte-parole de la MP.

Le dialogue pour la gouvernance électorale

S’agissant du dialogue, la MP y croit encore. Le porte-parole de cette plate-forme a indiqué que le dialogue semble une opportunité et une chance pour mener ensemble une réflexion profonde, sans passion et sans esprit partisan, sur la gouvernance électorale et ses pesanteurs professionnelles et factuelles.

« La situation de la prolongation de fait des mandats des sénateurs et des députés provinciaux doivent nous servir de matière de réflexion, autant que d’autres questions pertinentes. Dans cette perspective, il serait intéressant d’analyser si l’opposition a assume, dans les faits, son statut, légalement reconnu, au regard de ses tentatives récurrentes de recourir à la violence de la rue par la stratégie de chaos au lieu d’avoir en toutes circonstances, un comportement parfaitement républicain et des pratiques réellement démocratiques », a-t-il expliqué.

Pitshou Mulumba/Le Potentiel

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre