Menu
RSS
Werrasson attendu à Goma pour un concert de collecte des fonds en faveur des victimes de l’insécurité à Beni-Lubero-Rutshuru-Masisi

Werrasson attendu à Goma pour un co…

 Werrasson attendu à Goma...

Le ministre d'Etat en charge des Ressources Hydrauliques et de l'Electricité en visite de travail à Goma.

Le ministre d'Etat en charge des Re…

Le ministre d'État en cha...

Le Gouverneur Carly Nzanzu salue l’affectation des taxes collectées au profit de la voirie urbaine à Goma et Beni.

Le Gouverneur Carly Nzanzu salue l’…

Le gouverneur du Nord-Kiv...

Nord-Kivu : Lancement de la 7e édition de la semaine fiscale 2020

Nord-Kivu : Lancement de la 7e édit…

Le gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : des voitures taxi dites « Ya leo-leo » relient désormais Goma à Butembo en un jour.

Nord-Kivu : des voitures taxi dites…

Les passagers font désorm...

Nord-Kivu : des voitures taxi dites « Ya leo-leo » relient désormais Goma à Butembo en un jour.

Nord-Kivu : des voitures taxi dites…

Les passagers font désorm...

Un fils de Walikale entreprend les travaux d’érection des mausolées en mémoire des leaders de sa contrée.

Un fils de Walikale entreprend les …

M. Akilimali Bamwisho Des...

Nord-Kivu :Le commissaire général Roger Malinga lance les travaux de réhabilitation de l'axe routier Butembo-Manguredjipa

Nord-Kivu :Le commissaire général R…

Le commissaire général du...

Le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita s’enquiert de l’état d’avancement des travaux de modernisation de la voirie de Beni.

Le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita…

Le Gouverneur de la provi...

La Présidente de l’Assemblée nationale remet une assistance en vivres et non-vivres aux victimes des atrocités de Beni-Oicha

La Présidente de l’Assemblée nation…

La presidente de l’assemb...

Prev Next

Le Gouvernement et l’ex-M23 en réunion pour évaluer les déclarations de Nairobi

Le Gouvernement et l’ex-M23 en réunion pour évaluer les déclarations de Nairobi

Une délégation du M23 est bel et bien arrivée à Kinshasa en vue d’une réunion avec le Mécanisme national de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, accord qui était censé amener la paix dans l’est du pays. L’issue de cette rencontre, la première à se tenir à Kinshasa, a été plus que conviviale.

Côté RDC, les dirigeants du Mécanisme national de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba et, côté Ouganda, les ex-rebelles du M23, se sont retrouvés à nouveau autour d'une même table à Kinshasa, vendredi 27 mai 2016. Après des mois d'impasse, de communiqués accusateurs, l'ONU se félicite de la reprise de la mise en œuvre des accords de Nairobi qui avaient officiellement mis fin à la guerre.

Venus de Kampala, les trois représentants du M23 ont réclamé la libération de trois de leurs camarades détenus, annoncés comme faisant partie de leur délégation.

Le M23 a hésité à venir, puis à entrer dans la salle de réunion.  A chaque étape, la facilitation a temporisé, insisté. En face, la partie gouvernementale n'a cessé de crier à la mauvaise foi, arguant que les rebelles n'avaient qu'à rester en Ouganda et qu'après tout, c'était elle qui avait gagné la guerre.

Mais à l'issue de la réunion : atmosphère plutôt détendue, petites plaisanteries, conférence de presse commune.

François Mwamba, le coordonnateur du mécanisme congolais de suivi des déclarations de Nairobi, est satisfait de la rencontre :

« Nous ne sommes pas seuls dans ce processus. Il y a les garants, mais il y a l'autre partie. Pour la première fois, nos arguments ont pu être, devant témoins, devant des garants, présentés à l'autre partie, qui a développé ses propres arguments. C'est la volonté de tous, de faire en sorte que : un, tout le monde revienne au pays ; deux, nous puissions mettre fin à l'ensemble des engagements convenus à Nairobi ».

Le M23 n'avait cessé de dénoncer le non-respect  des engagements de Nairobi et la mauvaise volonté du gouvernement.

Désiré Rwigema est le chef de la délégation des ex-rebelles venue de Kampala :

« Il y a un début à toute chose, dit-il. Aujourd'hui, c'est la relance du processus. On espère que ça va aller de l'avant et nous y croyons fermement »
.

Finalement, pas d'annonce concrète, mais un changement de ton. Et la promesse de faire preuve de bonne volonté pour parvenir à un accord.

Les deux parties ont promis de se mettre au travail dès ce samedi pour une réunion technique. L'an dernier, le groupe d'experts des Nations unies s'était inquiété de la disparition des camps de cantonnement en Ouganda et au Rwanda de centaines d'ex-rebelles du M23.

Saïd Djinnit, envoyé spécial des Nations unies pour la région des Grands Lacs :

« la réunion s’est déroulée dans un esprit constructif. Evidemment, il y avait des divergences de vues, ici et là. Mais, le tout était dans un esprit constructif. Nous avons passé en revue différents points de la déclaration de Nairobi pour prendre acte de ce qui a été fait; chose qui est entrain d’être faite. Il y a aussi des choses qui restent à faire. Aujourd’hui, nous avons fait beaucoup de progrès ».

RFI : Est-ce que sur le point de libération de prisonniers et du rapatriement des ex-éléments du M23,  il  y a t-il  eu des promesses qui ont été faites ?

Saïd Djinnit : Sachez d’abord qu’il y a des informations contradictoires. Aujourd’hui, ils ont pu se parler sur ces  questions et en particulier sur celle liée aux prisonniers. Il y a des informations qui ne sont pas connues de part et d’autre, de fois.  C’est l’une des questions qui sera discutée lors de la réunion technique. L’idée, évidemment, l’engagement a été pris par le gouvernement de libérer les prisonniers du mouvement. Il s’agit tout simplement de se mettre d’accord sur la liste de réclamants.

RFI : Et pour le rapatriement ?

Saïd Djinnit : C’est un élément sur lequel il y aura des discussions au niveau technique. Donc, c’est la reprise de mise en œuvre qui va continuer.

RFI

 

 

(ROL/Yes)

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre