Menu
RSS
Nord-Kivu : les FARDC tuent 4 miliciens et reprennent Kasuo et Kaheri

Nord-Kivu : les FARDC tuent 4 milic…

Les localités de Ka...

Julien Paluku aux groupes armés : « Seule la voie démocratique donne le pouvoir »

Julien Paluku aux groupes armés : «…

Le gouverneur du Nord-Kiv...

Nord-Kivu : les FARDC lancent les opérations militaires contre le NDC/Rénové Guidon à Kaheri

Nord-Kivu : les FARDC lancent les o…

L’armée régulière congola...

Réouverture du site minier de Rubaya par le Gouverneur Julien Paluku un acte très applaudi par des milliers de Nord kivuciens

Réouverture du site minier de Rubay…

Ouf de soulagement pour l...

Ebola à Beni : 74 membres du personnel du centre de santé de Mangina provisoirement mis en congé

Ebola à Beni : 74 membres du person…

« Le processus de mise en...

La Majorité présidentielle appelle sa base à soutenir Ramazani Shadary

La Majorité présidentielle appelle …

Aubin Minaku, le  secréta...

Nord-Kivu : mise en garde à Beni contre la consommation de la viande boucanée importée de l’Ouganda

Nord-Kivu : mise en garde à Beni co…

L’inspection vétérinaire ...

Nord-Kivu : Julien Paluku donne les raisons ayant milité à la désignation de Ramazani Shadary comme candidat de du FCC.

Nord-Kivu : Julien Paluku donne les…

Le gouverneur de la provi...

Emmanuel Shadary: « Kabila est un homme exceptionnel »

Emmanuel Shadary: « Kabila est un h…

« Joseph Kabila Kabange u...

Prev Next

La grève générale sollicitée par une certaine classe de l’opposition largement foulée au pied sur la quasi totalité du Nord-Kivu.

La grève générale sollicitée par une certaine classe de l’opposition largement foulée au pied sur la quasi totalité du Nord-Kivu.

La quasi-totalité de congolais établis dans les villes, territoires, cités et agglomérations du Nord-Kivu ont librement vaqué à leurs activités quotidiennes en dépit de l’appel à la grève générale sollicité par une certaine opposition congolaise en signe de protestation contre le lancement effectif des travaux du comité préparatoire du dialogue politique national inclusif sur initiative du facilitateur du facilitateur du dialogue national, l’ex-premier ministre togolais, Edem Kodjo.

A Goma, siège des institutions provinciales du Nord-Kivu, bureaux de l’Etat et des organismes privés, banques, boutiques et magasins ainsi que le transport public et privé ; ont tous fonctionné normalement aux heures habituelles. Plusieurs personnes interrogées disaient en avoir marre avec les agitations inutiles surtout que chacun tire le pain de son travail quotidien. Pour nombre de personnes, les initiateurs des grèves constituent une classe de gens qui, d’ailleurs, ne partagent pas les mêmes réalités que le citoyen ordinaire qui a son pain quotidien à la sueur de son front.

Un seul incident mineur qui a vite été maitrisé à l’entrée du campus universitaire du Lac à Goma par les éléments de la police nationale congolaise est la tentative de barricade de la route par des pneus brulés. La circulation y est revenue à la normale quelques temps après. Les marchés publics principaux de Virunga, de Birere et celui de Ndosho ont connu leur fonctionnement normal comme à l’accoutumée.

Concertations Maire et associations à Butembo.

Dans la ville commerciale de Butembo, à près de 350 km au nord de la ville de Goma, ce sont plutôt les concertations entre l’autorité urbaine et les délégués des associations socio-économiques qui ont dominé la journée après deux journées marquées par des rudes échauffourées entre  jeunes et agents de l’ordre. Les deux camps étaient entrés en collisions à la suite du refus, par une certaine opinion de la mesure instituant un cessez-le-feu de quinze jours à Butembo et à Beni ainsi que la découverte curieuse des outils aratoires, dans les bagages des personnes d’expression Kinyarwanda en destination des localités situées à lisières entre les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. C’est dans ces contrées que sont régulièrement enregistrées des tueries en masse attribuées à des présumés rebelles terroristes de l’ADF. En plus des membres du comité urbain de sécurité, le député national Hubert Syahetera, élu de Butembo, le Chef de la collectivité-chefferie de Watalinga du territoire de Beni et son homologue de Baswagha du territoire de Lubero ont pris part à ces échanges censés débouchés à des suggestions  à soumettre au Vice-gouverneur Feller Lutayichirwa arrivé à Butembo pour une solution durable aux différentes incompréhensions enregistrées dans cette partie du Nord-Kivu.

Toutes les activités habituelles se sont déroulées sans inquiétudes dans cette ville de Butembo où toutes les institutions étaient opérationnelles.

Rythme de vie habituel à Beni

Les habitants de la ville de Beni distante des 54 km de Butembo ont également vaqué à leurs occupations habituelles en ce troisième jour du procès en cours à a tribune du 08 mars, contre les présumés éléments ADF poursuivi devant le Cour militaire opérationnelle pour participation à un mouvement criminel, meurtres et tueries en masse.

En plus des audiences publiques, toutes les institutions tant publiques que privées ont fonctionnées normalement sans tenir compte d’un quelconque appel au boycott du travail. Dans cette ville qui a récemment enregistré les tueries massives des 36 personnes selon les sources officielles, un sentiment de renouer avec la vie de tous les jours semblait être la priorité pour nombreux.

Dans cette partie de la RDC le vœu est de voir le dialogue déboucher sur un terme aux massacres qui n’ont que trop durer, les mouvements de grève et autres villes mortes étant considérées comme une perte de temps.

Dans sa communication, le maire de Beni Nyonyi Bwanakawa a fini par convaincre les différentes sensibilités le bienfondé du couvre-feu dont la finalité, a-t-il indiqué, n’est rien d’autre de permettre aux agents de l’ordre de bien filtrer les mouvements de la population à l’entrée comme à la sortie de Beni.

ACP/Kambale/kms

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre