Menu
RSS
Nord-Kivu : les FARDC tuent 4 miliciens et reprennent Kasuo et Kaheri

Nord-Kivu : les FARDC tuent 4 milic…

Les localités de Ka...

Julien Paluku aux groupes armés : « Seule la voie démocratique donne le pouvoir »

Julien Paluku aux groupes armés : «…

Le gouverneur du Nord-Kiv...

Nord-Kivu : les FARDC lancent les opérations militaires contre le NDC/Rénové Guidon à Kaheri

Nord-Kivu : les FARDC lancent les o…

L’armée régulière congola...

Réouverture du site minier de Rubaya par le Gouverneur Julien Paluku un acte très applaudi par des milliers de Nord kivuciens

Réouverture du site minier de Rubay…

Ouf de soulagement pour l...

Ebola à Beni : 74 membres du personnel du centre de santé de Mangina provisoirement mis en congé

Ebola à Beni : 74 membres du person…

« Le processus de mise en...

La Majorité présidentielle appelle sa base à soutenir Ramazani Shadary

La Majorité présidentielle appelle …

Aubin Minaku, le  secréta...

Nord-Kivu : mise en garde à Beni contre la consommation de la viande boucanée importée de l’Ouganda

Nord-Kivu : mise en garde à Beni co…

L’inspection vétérinaire ...

Nord-Kivu : Julien Paluku donne les raisons ayant milité à la désignation de Ramazani Shadary comme candidat de du FCC.

Nord-Kivu : Julien Paluku donne les…

Le gouverneur de la provi...

Emmanuel Shadary: « Kabila est un homme exceptionnel »

Emmanuel Shadary: « Kabila est un h…

« Joseph Kabila Kabange u...

Prev Next

Dialogue national : débat général sur la problématique du fichier électoral

Dialogue national : débat général sur la problématique du fichier électoral

Les participants au dialogue politique national inclusif ont débattu, mercredi, sur la problématique du fichier électoral, au cours d’une séance présidée par le co-modérateur Alexis Tambwe Mwamba de la Majorité présidentielle (MP).

Ce débat fait suite aux trois options présentées mardi par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et l’expert des  Nations Unies sur le fichier électoral. On note, de ce débat, des divergences d’opinion entre les différentes parties prenantes autour des trois options présentées par la CENI.

Pour l’opposition, il est possible d’organiser les élections dans le respect du délai constitutionnel avec le fichier électoral de 2011. Mais ce présente beaucoup d’inconvénients notamment il ignore les Congolais de l’étranger estimés autour de 4,5 millions et les nouveaux majeurs qui s’évaluent à 8,5 millions. En plus, ce fichier renferme des décédés évalués autour de 1,6 millions et intègre en outre  environ 450.000 doublons.

Du coté de la Majorité présidentielle, la tendance va vers la refonte du fichier électoral qui permet à tous les Congolais tant au pays qu’en dehors des frontières nationales de participer aux processus électoral dans l’apaisement. Compte tenu de l’importance et de la complexité de cette question sur le choix des trois options présentées par la CENI en ce qui concerne le fichier électoral, les participants ont convenu de la traiter au niveau des groupes thématiques.

La journée de jeudi sera consacrée à l’examen d’autres points inscrits à l’ordre du jour dans la « Feuille de route »  du dialogue national à savoir : la séquence des élections, les mesures de confiance, le calendrier électoral, les mesures d’équité et de  transparence du processus électoral, la sécurisation du processus électoral, la sécurité des personnes sur toute l’étendue du territoire national, le budget et le financement des élections, le code de bonne conduite lors des élections ainsi que l’Accord politique et mécanismes de sa mise en œuvre et de son suivi.

Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, Evariste Boshab sera entendu à l’assemblée sur le dossier ayant trait à la  sécurisation du processus électoral et la sécurité des personnes sur toute l’étendue du territoire national, tandis que  ses collègues des Finances et du Budget aborderont le dossier du budget et du financement des élections.

Mamadou Diallo appelle les Congolais à choisir la meilleure option

Il appartient aux acteurs politiques de la RDC, toutes tendances confondues, de choisir la meilleure option qui conduit aux élections libres, transparentes et apaisées, a indiqué   mercredi Mamadou Diallo, le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU en RDC.

Selon lui, les Nations Unies ont un rôle d’accompagner et de soutien au processus électoral. Dès que les acteurs politiques congolais auront fait leur choix,  a-t-il dit, la communauté internationale va les accompagner dans le cadre de la Résolution 2277  pour assurer que les élections soient crédibles et transparentes. ACP/Fng/JGD

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre