Menu
RSS
Avec l’adhésion massive de Congolais: Le FCC se consolide

Avec l’adhésion massive de Congolai…

De plus en plus, le Front...

Nyuki de Butembo surprenant vainqueur de la 54ème Coupe du Congo De football

Nyuki de Butembo surprenant vainque…

L’Association Sportive Ny...

L’AS Nyuki remporte la Coupe du Congo

L’AS Nyuki remporte la Coupe du Con…

L'Association sportive Ny...

Une liesse populaire à Butembo suite à la qualification  de l'AS Nyuki  face au FC Renaissance de Kinshasa.

Une liesse populaire à Butembo suit…

Une marrée humaine consti...

Nord-Kivu : Un feu  de signalisation lumineux inauguré au carrefour Terminus ULPGL à Goma

Nord-Kivu : Un feu de signalisatio…

Le ministre provincial en...

Nord-Kivu : Des démarches avancées pour la relaxation de deux hommes d’Affaires congolais aux arrêts à Addis Abeba.

Nord-Kivu : Des démarches avancées …

Le Gouverneur Julien Palu...

Nord-Kivu : Lancement à Goma du Mouvement « Side by Side »

Nord-Kivu : Lancement à Goma du Mou…

Le gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Le Vice-président de la Banque Mondiale pour  l’Afrique informé sur les  priorités dans les provinces du Nord et Sud-Kivu.’

Nord-Kivu : Le Vice-président de la…

Le Vice-président de la B...

La ville de Goma dotée d’un nouveau camion anti incendie approprié.

La ville de Goma dotée d’un nouveau…

Le gouverneur de province...

Une pluie inattendue accueillie  avec un ouf de soulagement ce mardi à Butembo

Une pluie inattendue accueillie av…

Une  pluie inattendue s’e...

Prev Next

Dialogue national : l’OIF préconise la refonte totale du fichier électoral en Rdc

Dialogue national : l’OIF préconise la refonte totale du fichier électoral en Rdc

La séance du jeudi au dialogue national a été en partie consacrée à l’audition du rapport  de l’Organisation internationale de la Francophonie, sur le processus électoral en RDC.

Le dialogue politique national à la Cité de l’Union africaine poursuit son bonhomme de chemin. En effet, jeudi 8 septembre, pour la deuxième fois consécutive, Corneille Nangaa Yobeluo, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), était convoqué à la tribune de l’assemblée plénière du dialogue.

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a présenté aux délégués du dialogue trois propositions pour l’organisation des élections.
 
La première séquence consiste à organiser les législatives provinciales et locales, suivies des scrutins indirects, puis de la présidentielle et des législatives nationales.
 
Pour la deuxième séquence, la CENI organiserait la présidentielle et les législatives nationales, les législatives provinciales et locales, suivies des scrutins indirects.
 
La troisième séquence consiste à organiser tous les scrutins directs le même jour, suivis des scrutins indirects.

C’est là, la séquence techniquement contraignante. Cas survenus en Zambie qui ne dispose que d’une superficie de 752,618 km2 et le Kenya avec 581,309 km2. Eux l'ont essayé et en garde un souvenir amer, d’après la CENI.

Après sa présentation aux travaux, Nangaa Corneille s’est confié à la presse en soutenant que la balle se trouve, désormais, dans le camp des politiques et acteurs de la société civile présente au dialogue. 

Les délégués au dialogue devront se prononcer sur l’un des trois scenarii.

Ce que pense l’OIF

Les délégués au dialogue politique national inclusif ont également auditionné, jeudi, le rapport de l’Organisation internationale de Francophonie (OIF) sur le processus électoral en RDC, au cours d’une séance présidée par le co-modérateur Vital Kamerhe de l’opposition politique.

L’expert électoral de l’OIF, le général Sangare qui a présenté ce rapport, est revenu sur les conclusions de la réunion exploratoire et de l’audit du fichier électoral  réalisé en 2015.

On note, dans son rapport, les mêmes données fournies par la CENI à savoir: 1,6 millions des morts repris dans le fichier de 2011, omissions de 8,5 millions de nouveaux majeurs et 4,5 millions des Congolais de l’étranger ainsi que la présence de 450.000 doublons.

Il a confirmé les trois options présentées par la centrale électorale pour le processus électoral en RDC, avant de souligner les difficultés que présente la première, celle d’organiser les élections avec le fichier de 2011.

Le général Sangare a présenté la refonte totale du fichier électoral comme seule alternative pour organiser les élections dans un climat apaisé.

Pour sa part, le président de la CENI, Corneille Nanga qui est intervenu à nouveau, a axé son exposé  sur les séquences des élections. Il a présenté trois scénarios possibles pour l’organisation des séquences des élections. Le premier consiste  à commencer par les élections locales jusqu’aux élections présidentielles.

Le deuxième scénario est de commencer soit  par la présidentielle pour terminer avec les locales et le troisième consiste à combiner la présidentielle, les législatives et les locales. Il a demandé aux participants d’opérer un choix sur un scénario.

Son rapport a été suivi des exposés des membres du gouvernement, à savoir les ministres de l’Intérieur, du Budget, des Finances, de la Justice ainsi que celui de la Communication et  médias  axés sur la séquence des élections, les mesures de confiance, les mesures d’équité et de  transparence du processus électoral, la sécurisation du processus électoral, la sécurité des personnes sur toute l’étendue du territoire national, le budget, le financement des élections ainsi que sur la réouverture des médias fermés.

Boshab parle des défis de la complexité sécuritaire en Rdc

Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, Evariste Boshab a présenté, jeudi, dans son exposé devant les participants au dialogue politique national inclusif, les défis de la complexité sécuritaire auxquels son ministère est confronté.

Il a cité notamment l’insécurité au Nord-Kivu, le banditisme urbain à Kinshasa, à Lubumbashi et dans d’autres grandes villes du pays, les déplacements des populations à l’intérieur du pays, les migrations, le problème de sans logis ainsi que les longues frontières de la RDC avec ses voisins.

Le vice-Premier ministre a rassuré des mesures prises par son ministère pour que le processus électoral soit sécurisé.

Le ministre de la Justice, Alexis Tambwe Mwamba, a, pour sa part, réaffirmé la procédure de libération de certains prisonniers politiques et d’opinions. « La libération de toute personne libérable est certaine », a-t-il dit avant de confirmer la signature vendredi d’un arrêté portant libération de 110 amnistiés de 2014 et 2015.

Le ministre de la Communication et médias, Lambert Mende a, dans son exposé, expliqué, concernant la  réouverture de certains médias fermés, que trois catégories d’organes de presse sont frappées par des mesures disciplinaires.

Il s’agit des organes ayant des problèmes avec la justice pour avoir diffusé des messages d’intolérance raciale, de ceux qui font l’objet des mesures administratives pour n’avoir pas été en ordre avec le payement des frais de redevance ainsi que ceux qui ont fonctionné dans l’égalité et créent parfois des perturbations de certaines installations aéroportuaires.

Il a rassuré que les dossiers de tous ces médias sont en examen.

Quant au budget et aux finances des élections, les ministres de tutelle ont dressé le tableau des dépenses engagées en faveur de la CENI et les  efforts qui sont consentis pour des dépenses à venir ainsi que les difficultés auxquelles le pays est confronté depuis la chute des prix des matières premières.

Célestin Lutete/MMC

 

 

(CL/Yes)

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre