Menu
RSS
Nord-Kivu : les FARDC tuent 4 miliciens et reprennent Kasuo et Kaheri

Nord-Kivu : les FARDC tuent 4 milic…

Les localités de Ka...

Julien Paluku aux groupes armés : « Seule la voie démocratique donne le pouvoir »

Julien Paluku aux groupes armés : «…

Le gouverneur du Nord-Kiv...

Nord-Kivu : les FARDC lancent les opérations militaires contre le NDC/Rénové Guidon à Kaheri

Nord-Kivu : les FARDC lancent les o…

L’armée régulière congola...

Réouverture du site minier de Rubaya par le Gouverneur Julien Paluku un acte très applaudi par des milliers de Nord kivuciens

Réouverture du site minier de Rubay…

Ouf de soulagement pour l...

Ebola à Beni : 74 membres du personnel du centre de santé de Mangina provisoirement mis en congé

Ebola à Beni : 74 membres du person…

« Le processus de mise en...

La Majorité présidentielle appelle sa base à soutenir Ramazani Shadary

La Majorité présidentielle appelle …

Aubin Minaku, le  secréta...

Nord-Kivu : mise en garde à Beni contre la consommation de la viande boucanée importée de l’Ouganda

Nord-Kivu : mise en garde à Beni co…

L’inspection vétérinaire ...

Nord-Kivu : Julien Paluku donne les raisons ayant milité à la désignation de Ramazani Shadary comme candidat de du FCC.

Nord-Kivu : Julien Paluku donne les…

Le gouverneur de la provi...

Emmanuel Shadary: « Kabila est un homme exceptionnel »

Emmanuel Shadary: « Kabila est un h…

« Joseph Kabila Kabange u...

Prev Next

Clôture des travaux de la 5ème Session de la commission technique mixte RDC-Rwanda.

Clôture des travaux de la 5ème Session de la commission technique mixte RDC-Rwanda.

Les travaux de la 5ème Session commission technique mixte en charge de la matérialisation et la démarcation de la frontière commune entre la République démocratique du Congo et le Rwanda, se sont clôturés, ce jeudi 12 mars, sur une note de satisfaction, dans la ville rwandaise de Gisenyi.

Au terme des travaux ponctués par des descentes sur terrain, les 15 Experts et techniciens de deux pays ont unanimement salué la reconstitution des cinq bornes géodésiques de part et d’autre. Ces ouvrages reconstitués constituent une avancée significative vers l’implantation des bornes frontières et par ricochet la reconstitution de la frontière telle qu’héritée des puissances coloniales (l'Allemagne pour le Rwanda et le Royaume de Belgique puissance coloniale de la RD Congo).

« Les bornes géodésiques que nous venons de reconstituer vont servir de référence pour reconstruire les bornes frontières », a expliqué le Professeur Célestin Nguya Ndila, chef de la délégation de la RD Congo, au terme de la visite des cinq ouvrages reconstruits respectivement, coté congolais: au sommet du mont Goma, celui de la colline Bushwaga et dans la cour de la mairie de Goma. Au Rwanda, les bornes géodésiques ont été reconstituées aux points culminants les collines Nkama et Rwagare. Le rétablissement de la frontière commune s’effectue « en vertu des protocoles qui existent ainsi que des coordonnées géographiques » qui en découlent, a clarifié Monsieur James Ngango, Chef de la délégation rwandaise précisant "qu’il n’y a pas modification des frontières, il n’y aura rien qui sera changé".

 Il a signifié que « le travail effectué par la commission conjointe a pour ultime objectif de rétablir la frontière » telles qu’héritées des puissances coloniales de deux pays et dans l’unique esprit du protocole d’accord signé en juin 1911 entre l’Allemagne et la Belgique.

Trois bornes géodésiques ont ainsi été reconstituées du coté de la République démocratique du Congo notamment la borne 001/2015 au sommet de la colline Bushwaga en territoire de Nyiragongo ; celles numérotées 002/2015 et 003/2015 sont localisées sur le mont Goma et dans la cour de Mairie de Goma. Les bornes numérotées 004/2015 et 005/2015 ont été,quant à elles, reconstituées aux sommets de collines Rwagare et Nkama.

Implantation imminente des bornes frontières

Les deux parties se sont convenues pour un chronogramme de la construction et l’implantation imminente des bornes frontières entre la République démocratique du Congo et le Rwanda, dans un délai à court terme de soixante (60) jours, a annoncé Monsieur James Ngango, chef de l’Equipe des Experts Rwandais, à la clôture des travaux de Gisenyi.

Dans un délai maximal des trois mois, une soixantaine de jours sont à consacrer  à la construction des bornes frontières partant de l’implantation par une équipe d’experts d’ici la mi-avril, assure-t-on à la commission technique mixte. Cette étape sera suivie de la réalisation effective de la tache spécificité.

Répondant aux journalistes, le Professeur Célestin Nguya Ndila, chef de la délégation  s’est dit confiant pour l’engagement des deux Etats à mobiliser les ressources nécessaires pour parfaire le travail jusque là abattu par les techniciens. « Je crois que les autorités qui nous ont mandaté nous donneront les moyens nécessaires afin de préciser la tracée de la frontière terrestre », a-t-il estimé en substances avant d’exprimer sa satisfaction pour les étapes jusque-là franchies par les deux parties.

Vingt-deux bornes frontières sont à reconstituer à la frontière commune entre la République démocratique du Congo et le Rwanda partant du lac Kivu jusqu’au sommet du Mont Hehu, en territoire de Nyiragongo.

ACP/Symphorien Muhumbania/kms.

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre