Menu
RSS
Le Projet d’Edit budgétaire pour l’exercice 2018 équilibré en recettes et en dépenses à 134.835.739.910FC.

Le Projet d’Edit budgétaire pour l’…

Les membres du Gouverneme...

Bientôt une usine de transformation du coltan à Goma.

Bientôt une usine de transformation…

Le ministre de l’Industri...

Rappel  du Maire  de Goma  sur l’interdiction des  véhicules  aux vitrés  teintés

Rappel  du Maire  de Goma  sur l’in…

Le  Maire  de Goma, Maler...

Le coût de soins de santé jugé abordable au quartier Kyeshero II.

Le coût de soins de santé jugé abor…

Le  coût de soins de sant...

Les habitants de Muheto/Masisi rassurés par la présence des FARDC dans leur contrée

Les habitants de Muheto/Masisi rass…

Les habitants de la local...

La Monusco  établi  une base  opérationnelle  à  PINGA/Walikale

La Monusco  établi  une base  opéra…

La mission  de l’organisa...

Une pénurie d’eau potable signalée dans certains villages de Masisi.

Une pénurie d’eau potable signalée …

Les habitants des localit...

15 novembre 2017 : Les Congolais rejettent le Rassop et les Mouvements citoyens

15 novembre 2017 : Les Congolais re…

Entre les troubles qui ne...

Nord-Kivu : Arrestation d’un présumé kidnappeur au quartier Majengo à Goma

Nord-Kivu : Arrestation d’un présum…

Un présumé kidnappeur a é...

Nord-Kivu : Prise des fonctions du nouveau Conseiller en charge des Questions politiques du Gouverneur.

Nord-Kivu : Prise des fonctions du …

Jules Kasereka Mungwana, ...

Prev Next

Un arbre planté dans chaque parcelle, un appel lancé à toute la population de Butembo par les environnementalistes

Un arbre  planté dans chaque parcelle, un appel lancé à toute la population de Butembo par les environnementalistes

Les  environnementalistes groupés au sein de la Fondation Amis des animaux demandent à la population de Butembo et environs de planter un arbre dans chaque parcelle. Ils l’ont exprimé au cours d’une conférence débat tenue dans la salle de réunion de la Mairie le lundi  dernier. Docteur MALIKWISHA MENI a, dans son exposé, décor... la problématique de l’arbre en République Démocratique du Congo. L’orateur du jour a décrié que la forêt congolaise  du bassin du Nil et d’autres ressources naturelles sont exploités en défaveur des congolais. Le Congo est le grand pays  pourvoyeur de forêt en Afrique Centrale avec la forêt équatoriale et celle de la semuliki qu’on a souvent oubli, qui est la forêt congolaise du Nil.

Cet environnementaliste a souligné que la forêt est menacée par les exploitants qui coupent les arbres et ce donnent pas grand-chose en contre partie. Ceci peut être dû à un mauvais contrat signé par des gouvernants et les industriels qui ne nous donnent pas suffisamment des dividentes par rapport à l’exploitation de la forêt. Docteur Malikwisha Meni a réitérer l’appel au reboisement en République Démocratique du Congo en vue de conserver la richesse forestière dont est doté le pays. Il a soulevé l’aspect contradictoire que la RDC dispose des sols riches mais sa population reste pauvre. Il n’a pas manqué de parler de la problématique du reboisement  à l’Est de la république où il y a un défi de faire  le champ sur les surfaces fertiles. On ne sait pas ce qu’il faut privilégier ; les champs où l’on sème les plantes vivrières ou les champs où l’on doit faire la reforestation à proximité pour avoir les bois de chauffe. Donc, les décideurs politiques et les acteurs de développement doivent se mettre ensemble pour voir s’il faut privilégier  le reboisement ou les cultures vivrières car au même  moment nous avons le sol riche mais sommes parmi les pays où la famine et la malnutrition se vit. Un problème par rapport à la gestion de nos populations congolaises alors que nous avons beaucoup des ressources forestières.

Le conférencier a clôturé son exposé par l’importance de l’arbre qui est source de vie du fait qu’elle joue plusieurs rôles dans la ville : Ecologie, thérapeutique, confort, sécurité routière, la fonction sociale et esthétique et finalement économique. Il a ainsi conseillé de planter les antiérosifs pour lutter contre les érosions qui menacent la ville de Butembo. Les gens pêchent  contre l’arbre par ignorance. Il faut donc sensibiliser la population et les gouvernants sur l’importance de l’arbre. Cela va nous amener à des attitudes beaucoup plus positives. Les acteurs de l’environnement doivent apprendre à changer la mentalité pour que les gens arrivent à protéger l’arbre de qui notre vie dépend.

ACP/SAAMBILI/kms

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre