Menu
RSS
Pour un renforcement de la collaboration entre les pays de la région des Grands-Lacs

Pour un renforcement de la collabor…

Un an après sa mise en fo...

La police met la main sur une femme et 4 présumés coauteurs de l’assassinat d’un motard à Goma

La police met la main sur une femme…

Les éléments de la police...

Vers la fin des grèves intempestives des chlorateurs d’eau à la plage du peuple

Vers la fin des grèves intempestive…

Le président du comité de...

Les jeunes de Pinga plaident pour le renforcement des effectifs militaires dans leur entité.

Les jeunes de Pinga plaident pour l…

M. Songe, président de la...

Une attaque des mai-mai repoussée par les FARDC à Kasindi dans le territoire de Beni

Une attaque des mai-mai repoussée p…

Une attaque des miliciens...

Une conférence internationale des jeunes avocats organisée dans la ville de Goma

Une conférence internationale des j…

L’Association des jeunes ...

Une quarantaine de journalistes outillés sur la communication en situation d’urgences à Goma.

Une quarantaine de journalistes out…

Une quarantaine de journa...

Nord Kivu : Célébration dans l’allégresse de la fête de l’Aïd el-Fitr à Goma

Nord Kivu : Célébration dans l’allé…

Les musulmans de la ville...

Une marche à Nyamilima contre la mesure d’interdiction d’accès des mamans à leurs champs

Une marche à Nyamilima contre la me…

Les mamans de la localité...

Prev Next

Dialogue : Le sommet de Luanda entérine l’accord politique

Dialogue : Le sommet de Luanda entérine l’accord politique

La situation politique qui sévit au Congo-Kinshasa était au centre ce mercredi, de la septième réunion de haut niveau du mécanisme régional de supervision de l’ accord –cadre pour la paix , la sécurité et la coopération en RDC. Les assises organisées conjointement par la SADC, la CIRGL , l’ Union Africaine et les Nations-Unies se sont tenues à Luanda, la capitale Angolaise.

Dans son discours d’ouverture, le président Angolais a salué  la fin du dialogue national en RDC et l’ accord politique qui en est issu.

«  L’accord intervenu récemment prouve encore que le dialogue reste le seul moyen valable de régler les contradictions et de surmonter les crises et les conflits, afin de garantir la paix des esprits et la stabilité du point de vue politique et social, en conformité avec les lois applicables », a déclaré Edouardo Do Santos.

Le document signé il y a une semaine fixe les dates pour les prochaines joutes électorales. La présidentielle couplée aux législatives nationales et provinciales qui doivent se tenir le 30 avril, soit 6 mois après la convocation du corps électoral prévue en octobre. L’ accord  prévoit aussi que pendant cette période d’ intérim,  que  la primature  revienne à l’ opposition qui a pris part aux travaux du Mont-Ngaliema. Selon Edouardo Dos Santos, la création d’ un gouvernement d’ union nationale  permettra de mettre fin au climat de contestation et de déstabilisation et de préserver la paix et la stabilité qui sont selon lui, les conditions essentielles pour le fonctionnement normal d’ un pays et de ses institutions

Le président Angolais a appelé les prétendants aux postes de responsabilité de le faire « dans un climat de paix et d’ ordre ». Pour lui, il ne sert à rien de prendre le pouvoir dans un pays dévasté.

«  Pour ceux qui prônent la violence, il est important de savoir que c’ est seulement dans un climat de paix et de stabilité, qu’ il est possible de réaliser un processus électoral sérieux, honnête et crédible, tant pour les personnes qui vont voter comme pour la communauté internationale qui en sera témoin ».

A la tète d’un pays qui assume la vice-présidence de la communauté des États d’ Afrique Australe et Centrale, Edourdo Dos Santos a invité l’ opposition politique, la majorité au pouvoir et la société civile à ne pas perdre de vue et à unir leurs forces dans la lutte contre les forces négatives et le terrorisme.

«  Nous sommes toujours en faveur du dialogue » a-t-il lancé. Un dialogue explique –t-il, qui préserve et suscite la sagesse et qui conduit à des positions raisonnables et de consensus. « Pas de dialogue pour le dialogue », a t- t- il martelé avant de rappeler que l’ accord de Kinshasa reste ouvert pour les futures adhésions à ceux qui ne l’ ont pas encore signé.

Jean Pierre Kayembe

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre