Menu
RSS
La CIRGL va enquêter sur les accrochages entre militaires rwandais et congolais au parc des Virunga

La CIRGL va enquêter sur les accroc…

Le Mécanisme conjoi...

Des mandats d’arrêt contre 26 responsables présumés ADF à Beni.

Des mandats d’arrêt contre 26 respo…

L’auditorat militaire  su...

Le nouveau maire de ville de Butembo fait de la paix et la sécurité  son cheval de bataille

Le nouveau maire de ville de Butemb…

La paix et la sécurité es...

Les habitants de Goma appelés à utiliser le numéro vert en cas de danger

Les habitants de Goma appelés à uti…

Le porte-parole de la 34e...

Tripartite : Sassou et Lourenço saluent les efforts de Joseph Kabila pour les progrès accomplis dans le processus électoral en RDC

Tripartite : Sassou et Lourenço sal…

Les Trois Chefs d’Etat on...

L’Onu satisfaite du processus électoral en Rdc : La Chine et la Russie pour un soutien tous azimuts aux élections de décembre 2018

L’Onu satisfaite du processus élect…

Une réunion spéciale s’es...

Monusco : Prise de fonction de Leila Zerrougui, la nouvelle chef de la mission de l'ONU en RDC

Monusco : Prise de fonction de Leil…

L'Algérienne Leila Zerrou...

Bientôt l’expiration du moratoire de  déguerpissement pour plus de 2000 ménages établis dans la zone  neutre  entre le Rwanda et la RDC.

Bientôt l’expiration du moratoire d…

Le moratoire  du gouverne...

La population de Goma appelée à une contribution active contre la recrudescence de l’insécurité

La population de Goma appelée à une…

Edgard Mahungu, conseille...

Fin de la mission du  Directeur de cabinet du Chef de l’Etat sur la mobilisation au tour du processus électoral à l’Est de la RDC.

Fin de la mission du Directeur de …

Le Directeur de cabinet d...

Prev Next

Réception de la station pilote de dégazage du golfe de Kabuno sur le lac Kivu.

Réception de la station pilote de dégazage du golfe de Kabuno sur le lac Kivu.

Le ministre des Hydrocarbures, Aimé Ngoie Mukena a réceptionné ce lundi 6 mars, à bord du bateau Emmanuel, la station pilote de dégazage du golfe de Kabuno, sur le lac Kivu, des mains du maitre d’œuvre et entrepreneur responsable de l’entreprise Limnological engineering dans les perspectives de rayer le Lac Kivu sur la liste de « lacs tueurs » au monde.

Le Patron des Hydrocarbures a qualifié cette réception inscrite dans le cadre de la phase prototype avant celle industrielle d’un aboutissement d’un long processus vieux de trente ans car entamé en 1987, une année juste après que le lacs Nyos ait entrainé la mort de mille sept cent quarante-six (1746) personnes.

Le ministre Ngoie Mukena a surtout loué cette initiative relancée par le Gouverneur Julien Paluku qui, dès son accession au pouvoir en 2007, avait pris l’initiative de débarrasser le lac Kivu du gaz carbonique meurtrier dont la concentration est élevée au niveau du golfe de Kabuno.

« Cette station constitue une étape importante au vu de son efficacité inégalable », s’est réjoui le ministre des Hydrocarbures avant d’appeler toute la communauté de se l’approprier par le fait que les vies humaines en dépendent. 

Peu avant les Gouverneurs Marcellin Cishambo Ruhoya et Julien Paluku ont, l’un après l’autre, eu les mots justes pour saluer la matérialisation du dégazage du Lac Kivu en gaz carbonique sur l’impulsion du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange.  

« Rendre ce jour ce site opérationnel est plus que salutaire pour les populations de deux Provinces », s’est rejoui le chef de l’Exécutif provincial du Sud-Kivu pour qui le dégazage du Lac Kivu va épargner d’une mort par asphyxie non seulement les hommes mais aussi les oiseaux au vu de la forte concentration en dioxyde de carbone enfoui dans le golfe de Kabuno.

Le Gouverneur Julien Paluku a notamment louer la détermination du Chef de l’Etat par le biais du Ministère en charge des Hydrocarbures avant de reconnaitre qu’il s’agit de plus de deux millions de vies humaines qui vont être épargnées dans la sous-région comprise entre la RDC et le Rwanda, les deux pays ayant en partage les eaux du lac Kivu. « En cas d’une explosion ce sont des milliers de vies humaines qui en pâtiraient », a fait observer Julien Paluku pour qui la mise en œuvre du dégazage constitue un salut pour les populations riveraines du lac Kivu.

M. Michel, responsable de l’entreprise Limnological engineering sa firme a déjà fait ses preuves au Cameroun au niveau des lacs Monoun et Nyos. Au vu de la réelle menace de la forte concentration du gaz carbonique dans le golfe de Kabuno estimé à plus de trois milliards de m3,  à une faible profondeur de douze mètres, cette firme a besoin de la mobilisation de toutes les sensibilités surtout qu’avec son expérience tout va être mis en œuvre pour éradiquer toute catastrophe à partir des eaux du Lac Kivu. 

Tout savoir sur golfe de Kabuno

Le golfe de Kabuno de Kabuno est situé au Nord-ouest du Lac Kivu, dans les eaux territoriales de la province du Sud-Kivu avec des eaux possédant des caractéristiques physicochimiques distinctes de celles du reste de ce lac partagé entre le Nord, le Sud-Kivu et la République du Rwanda.

La teneur en gaz carbonique ou dioxyde de carbone (CO2) dissous dont la concentration est proche de la saturation à partir de 12 mètres de profondeur pourrait être à la base d’un problème environnemental et sécuritaire dans la région environnante du golfe notamment Sake du coté du Nord-Kivu et Minova dans le Sud-Kivu.

Une explosion possible du gaz carbonique pourrait entrainer la mort par asphyxie de l a population estimée à plus de deux millions d’âmes ainsi que des dégâts très importants sur la biodiversité à l’instar des lacs Monoun et Nyios au Cameroun qui avaient fait respectivement 37 victimes en 1984 et 1746 victimes en 1986. La concentration du gaz carbonique qui devrait diminuer avec le dégazage, dans l’eau du golfe de Kabuno est 1,5 litre de CO2 dans un litre.

Avec le dégazage le Gouvernement vise la réduction d’explosion gazeuse en éliminant progressivement et de manière inoffensive les gaz dissous dans les eaux du Golfe de Kabuno pour les rejeter dans l’atmosphère. Pour séquestrer le gaz dans l’atmosphère, le Gouvernement a procédé au reboisement de 400.000 plantules couvrant une superficie de 650 hectares au Nord-Kivu et 350 hectares au Sud-Kivu en raison de 0,8% de gaz carbonique libéré.

ACP/Symphorien Kambale/kms

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre