Menu
RSS
Lancement officiel de l’année académique 2017-2018 à Goma

Lancement officiel de l’année acadé…

Le ministre de l’Enseigne...

Nord-Kivu : 21.777 personnes jadis déplacées ont regagné leurs villages d’origine.

Nord-Kivu : 21.777 personnes jadis …

Vingt et mille sept cent ...

Poursuite des opérations offensives robustes pour la sécurisation de l’axe Mamundioma-Semliki.

Poursuite des opérations offensives…

Les opérations offensives...

Nord-Kivu : Adoption du calendrier de la session ordinaire de septembre 2017 à l’Assemblée provinciale.

Nord-Kivu : Adoption du calendrier …

Le calendrier des travaux...

Rutshuru : Une marche contre le phénomène kidnapping à Kiwanja.

Rutshuru : Une marche contre le phé…

Des centaines d’habitants...

L’ASVOCO contre les frais exigés pour la visite des prisonniers à la prison de Munzenze

L’ASVOCO contre les frais exigés po…

Dufina Tabu, président de...

La journée internationale de lavage des mains célébrée des déplacés de Kiwanja

La journée internationale de lavage…

Justin Mukanya, administr...

Une jeune fille pique une crise d’hypertension à l’annonce de l’état sérologique positif de son fiancé

Une jeune fille pique une crise d’h…

Une jeune fille, étudiant...

L’initiative des femmes du secteur café-cacao pour la production, la  commercialisation et l’exportation d’un produit de qualité.

L’initiative des femmes du secteur …

Une cinquantaine de femme...

Une moto abandonnée par un motard après avoir tenté de ravir un sac à main d’une femme

Une moto abandonnée par un motard a…

Une moto de marque GLX TV...

Prev Next

Les miliciens maï maï « NDC » à la base de l’exécution de trois femmes à Maeba/Lubero.

Les miliciens maï maï de « Nduma défense Of Congo, NDC » ont exécuté trois femmes le weekend dernier à Maeba, un village situé du centre Ouest du groupement Manzia, Chefferie des Baswagha en territoire de Lubero au motifs que les infortunées n’ont pas exhibé les jetons justifiants la contribution de mille francs (1000FC) de l’effort de guerre, a appris l’ACP des témoins.  

Selon les habitants, le fait de ne pas payer les 1000 FC obligatoires pour mensuellement  pour toute personne établie dans cette zone sous influence de ces hors-la-loi, constitue un manquement très grave. 

L’une d’entre elles a été arrachée de son bébé qu’elle allaitait. Ce nourrisson a été abandonné à son triste sort. L’exécution de ces  trois femmes a crée le désarroi dans le chef de la population de cette contrée qui du coup ne savent plus à qui demander secours.

Par ailleurs, la même source renseigne que dans la zone de Maeba et Makisa, environ cent personnes restent séquestrées par le même maï NDC puisque qualifiées des réfractaires au payement des frais destinés au fameux effort de guerre. La crainte est que les habitants ne savent quel sort sera réservé à ceux-ci. Leur sort est à craindre car ils ne sont pas loin d’être acheminé dans un abattoir pour subir le même sort que les pauvres dames.  

Jusqu’à ce jour, dans les villages de Katanga et Maeba en territoire de Lubero, c’est toujours l’incertitude occasionnée par les tracasseries des NDC. Assassinats, viols, vols à mains armés, détention et arrestations arbitraires y sont infligés au quotidien aux pauvres populations de la zone sous leur contrôle.  

Pendant ce temps, les maï maï installés dans la bourgade de Kyavinyonge, auraient fait des positions des gardes parc leur principal cible. Ces miliciens se seraient déjà emparés de la barrière de Muramba appartenant aux éléments des éco-garde. Ces inciviques ont d’abord délogé les gardes de l’ICCN avant de mettre le feu sur les guérites des gardes après des affrontements dont aucun mort n’a été enregistré.

ACP/Saambili/kms

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre