Menu
RSS
Nord-Kivu : Les journalistes de Sake-Rubaya-Masisi  outillés sur la communication en situation d’urgence.

Nord-Kivu : Les journalistes de Sak…

Les professionnels des me...

Nord-Kivu : L’audit du fichier électoral n’ a rien avoir avec la suite du processus, selon Corneille Nangaa.

Nord-Kivu : L’audit du fichier élec…

Le président de la commis...

Périple du Gouverneur Julien Paluku à Magheria, Masereka, Bukununu et Kipese cités pacifiées dans le Lubero profond

Périple du Gouverneur Julien Paluku…

Lubero, territoire de hau...

Beni : l’Hôpital de Vuhovi  inaugure son bloc opératoire et sa maternité

Beni : l’Hôpital de Vuhovi inaugur…

Après l’étape de Butembo,...

Butembo : Julien PALUKU pose  la première pierre pour la construction du pont sur la rivière kimemi  en ville de Butembo

Butembo : Julien PALUKU pose la pr…

Le Gouverneur du Nord-Kiv...

Les cliniques universitaires de L’UCG Butembo appuyées par le Gouvernement pour le dédouanement d’un lot de matériels restés sous douanes depuis 3 ans.

Les cliniques universitaires de L’U…

Le Gouvernement Congolais...

Butembo : Le centre de transfusion sanguine et le pool  administratif des encadreurs de la santé ont leurs propres bâtiments

Butembo : Le centre de transfusion …

Cérémonie d’inauguration ...

Présidentielle 2018 : Joseph Kabila encore éligible ?

Présidentielle 2018 : Joseph Kabila…

Sur le fond, Joseph Kabil...

Butembo : La centrale hydroélectrique construite sur la rivière Mususa est opérationnelle

Butembo : La centrale hydroélectriq…

Située à une dizaine des ...

LUBERO : Le conseiller principal du Chef de l’Etat en charge des infranstructures  tire un constat amer de la Route Nationale en délabrement très avancée

LUBERO : Le conseiller principal du…

Après le territoire de Ru...

Prev Next

Le Gouvernement provincial du Nord-Kivu condamne le lâche assassinat du Dr Déo Chiza à Mweso/Rutshuru.

Le Gouvernement provincial du Nord-Kivu condamne le lâche assassinat du Dr Déo Chiza à Mweso/Rutshuru.

Le lâche assassinat du Dr Déo Ciza nécessité plus de solidarité et de compassion et non une grève sèche telle que voulu par l’Ordre des Médecins du Nord-Kivu, a conseillé en substances, le Vice-gouverneur Feller Lutayichirwa Mulwahale qui recevait une délégation de cette corporation venue lui exprimer leur colère dans un mémorandum.

Prenant acte du memo à lui déposé, l’Autorité provinciale a partagé la douleur que ressent le corps médical tout entier avant de rassurer que les services spécialisés sont déjà mobilisés pour dénicher l’auteur de cet acte ignoble.

« Nous prenons acte de votre memo et nous vous exprimons nos profondes condoléances, du reste que nous partageons », a indiqué le Vice-gouverneur qui souhaité voire l’ordre des médecins redimensionner leurs actions surtout en de décrétant pas une grève sèche qui risque de produire plus des problèmes que des solutions.

Pour une enquête sérieuse 

Dans leur memo, les membres de la communauté médicale demande au Gouvernement provincial du Nord-Kivu de diligenter une enquête sérieuse qui aboutisse à l’identification des responsables des actes de barbarie et à leur présentation devant les instances judiciaires dans le meilleur délai. 

Le renforcement de la sécurité des congolais en général et de celle du personnel soignant en particulier ainsi que la prise en charge intégrale des frais funèbres de la victime constituent les principales revendications lues par Dr Barry Katembo, Président provincial de l’ordre des médecins au Nord-Kivu. Kidnappé le lundi 29 mai dernier, dans la soirée, le corps du Dr Ciza de l’hôpital général de référence de Mweso, dans le territoire de Rutshuru, a été retrouvé sans vie et ligoté avec des signes de torture le lendemain de sa disparition soit le 30 mai. Son corps a été ramené ce 31 mai à Goma où il été accueilli sous une forte émotion des membres de la corporation des professionnels de la santé.

En signe de protestation contre cet acte ignoble, les blouses blanches du Nord-Kivu ont tenu à observer un service minimum jusqu’au 1er juin 2017 en plus d’une grève sèche dans toutes les structures sanitaires de la Province pour une durée des cinq jours, le temps que l’Autorité mette les batteries en marche en vue de dénicher les malfrats.

Après cette période, a précisé Dr Barry Katembo, « les médecins siégeront pour  réévaluer » la situation « et prendre d’autres dispositions ».  

ACP/Kambale & Kambobo/KMS

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre