Menu
RSS
La CIRGL va enquêter sur les accrochages entre militaires rwandais et congolais au parc des Virunga

La CIRGL va enquêter sur les accroc…

Le Mécanisme conjoi...

Des mandats d’arrêt contre 26 responsables présumés ADF à Beni.

Des mandats d’arrêt contre 26 respo…

L’auditorat militaire  su...

Le nouveau maire de ville de Butembo fait de la paix et la sécurité  son cheval de bataille

Le nouveau maire de ville de Butemb…

La paix et la sécurité es...

Les habitants de Goma appelés à utiliser le numéro vert en cas de danger

Les habitants de Goma appelés à uti…

Le porte-parole de la 34e...

Tripartite : Sassou et Lourenço saluent les efforts de Joseph Kabila pour les progrès accomplis dans le processus électoral en RDC

Tripartite : Sassou et Lourenço sal…

Les Trois Chefs d’Etat on...

L’Onu satisfaite du processus électoral en Rdc : La Chine et la Russie pour un soutien tous azimuts aux élections de décembre 2018

L’Onu satisfaite du processus élect…

Une réunion spéciale s’es...

Monusco : Prise de fonction de Leila Zerrougui, la nouvelle chef de la mission de l'ONU en RDC

Monusco : Prise de fonction de Leil…

L'Algérienne Leila Zerrou...

Bientôt l’expiration du moratoire de  déguerpissement pour plus de 2000 ménages établis dans la zone  neutre  entre le Rwanda et la RDC.

Bientôt l’expiration du moratoire d…

Le moratoire  du gouverne...

La population de Goma appelée à une contribution active contre la recrudescence de l’insécurité

La population de Goma appelée à une…

Edgard Mahungu, conseille...

Fin de la mission du  Directeur de cabinet du Chef de l’Etat sur la mobilisation au tour du processus électoral à l’Est de la RDC.

Fin de la mission du Directeur de …

Le Directeur de cabinet d...

Prev Next

Constellation politique en Rdc : Bloc uni pour la renaissance et l’émergence du Congo s’impose de plus en plus !

Constellation politique en Rdc : Bloc uni pour la renaissance et l’émergence du Congo s’impose de plus en plus !

Burec, un parti qui s’inscrit dans la droite ligne de l’excellence, et ses membres fondateurs font partie de la classe des technocrates pour allier la technicité, l’expertise à la politique éprouvée dans le contexte d’un Etat moderne vers l’émergence.

Les manifestations des mutations politiques ou transhumance s’observent déjà dans cette période préélectorale. Le contraire aurait surpris dans cette tendance à tirer les leçons découlant des dernières élections. Mais également de cette volonté de procéder autrement que les autres pour quitter les sentiers battus.

C’est dans ce contexte que les fondateurs du nouveau parti politique, « Bloc uni pour la renaissance et l’émergence du Congo, BUREC », dont l’honorable Julien Paluku, se sont inscrits. Selon son secrétaire général, Me Sudi Alimasi Kimputu, il s’agit d’une formation politique qui vient « effectivement répondre aux attentes de la population. » Pour preuve, sa devise : unité, renaissance et émergence de la République démocratique du Congo.

Un parti qui s’inscrit dans la droite ligne de l’excellence, et ses membres fondateurs font partie de la classe des technocrates pour allier la technicité, l’expertise à la politique éprouvée dans le contexte d’un Etat moderne vers l’émergence. Il se veut élitiste.

A en croire le secrétaire général de ce parti, la création de BUREC a été précédée par une réflexion approfondie des tares et des fléaux qui ont caractérisé les gouvernances précédentes ; les guerres et les rébellions qui ont émaillé et endeuillé le pays.

Ce n’est qu’après cette introspection sérieuse qu’est né ce parti déterminé à être un pool d’intelligence, un vivier de la nouvelle citoyenneté et de la classe moyenne, et enfin un levier agricole pour faire de la RDC une puissance régionale au cœur de l’Afrique.

Des valeurs vraies

Belles ambitions pour un parti qui a levé l’option de s’implanter dans les 11 provinces de la République afin de souligner son caractère national et qui s’appuient sur des valeurs de la démocratie. Notamment, la tolérance, la transparence, la réceptivité et la projection.

C'est-à-dire, respect de l’adversaire et faire du peuple souverain le creuset de la légitimité du pouvoir, de la liberté d’expression et d’opinion, de l’organisation régulière des élections libres et transparentes pour un libre choix et de mettre l’homme au centre de toutes les actions de développement.

C’est dans ces conditions qu’il faut espérer un futur durable et désirable. Souhait qui s’appuiera sur la reconversion des mentalités pour mettre un terme à l’inertie, à l’inacceptable attitude d’assistés et de quémandeurs éternels. Mais aussi à l’impunité à tous les niveaux de l’Etat, à la corruption, la concussion, au détournement des deniers publics, ces fléaux qui font régresser la RDC. Une stratégie ad hoc est envisagée pour gouverner autrement.

Voilà pourquoi le Burec soutient le pluralisme politique et syndical pour un brassage d’idées dans la perspective de l’émergence d’un véritable Etat de droit. Il faudra donc s’attendre à l’obligation de rendre compte au peuple à travers les institutions de la République. On aura ainsi jeté les bases de cette trilogie que prône déjà le BUREC : Unité, Renaissance, Emergence.

Unité pour être fier d’appartenir à une même société, un même Etat, une même Nation et un même Peuple. Renaissance pour un Congo nouveau fort et prospère. Emergence enfin, dans cet élan de disposer d’un Etat et d’une Nation comptés parmi les plus viables en Afrique et dans le monde. A suivre !

Célestin Lutete/MMC/LP


back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre