Menu
RSS
Nord-Kivu : l'absence des conflits à caractère interethnique, une de grandes réalisations des douze ans de Julien Paluku à la tête de la Province.

Nord-Kivu : l'absence des conflits …

Le gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : 870 agents admis sous statuts au sein de la Fonction publique provinciale.

Nord-Kivu : 870 agents admis sous s…

Le gouverneur de la provi...

Félix Tshisekedi pour un partenariat au bénéfice des Congolais

Félix Tshisekedi pour un partenaria…

A l’occasion de la cérémo...

Nord-Kivu : Le secteur opérationnel  Sukola 2 détermination de traquer les groupes armés

Nord-Kivu : Le secteur opérationnel…

Le Commandement du secteu...

Nord-Kivu : Reprise des activités touristiques dans le parc national des Virunga.

Nord-Kivu : Reprise des activités t…

Le ministre provincial en...

Nord-Kivu : Risque de résurgence d’une épidémie de choléra aux cotés de la maladie à virus Ebola dans la zone de santé de Kayina

Nord-Kivu : Risque de résurgence d’…

Le Poste de Santé de Kise...

Nord-Kivu : Poursuite de la lutte contre les abus et exploitations sexuels commis par le personnel onusiens sur les communautés locales.

Nord-Kivu : Poursuite de la lutte c…

L’équipe de «  conduite e...

Le ministre Oly Ilunga  visite le dépôt de médicaments contre Ebola à Goma

Le ministre Oly Ilunga visite le d…

Le ministre de la Santé, ...

Nord-Kivu : Lancement officielle à Goma de la 6e  édition du Festival Amani

Nord-Kivu : Lancement officielle à …

La 6e Edition du festival...

Nord-Kivu : Le district 409 du Lion's Club en réunion régionale à Goma

Nord-Kivu : Le district 409 du Lion…

Le Vice-gouverneur de la ...

Prev Next

L’insécurité grandissante signalée au quartier Ndosho dans la commune de Karisimbi/Goma.

L’insécurité grandissante signalée au quartier Ndosho dans la commune de Karisimbi/Goma.

Les habitants du quartier Ndosho, aux alentours d’une ONG locale dénommée CAJED, dans la commune de Karisimbi, se plaignent depuis un certain temps d’une insécurité grandissante attribuée à des bandits non identifiés et autres enfants dits de la rue, a appris l’ACP lundi d’un groupe de victimes de ce coin de la ville de Goma.

Selon ces habitants, il est devenu pratiquement impossible de circuler librement dans cette partie au delà de 19h 00 et avant 6h30 du matin avec le risque de se voir dépouiller tout bien ou encore subir des tortures atroces.

Cette situation est caractérisée par des vols et viols, des violences sexuelles, des traitements inhumains, des extorsions en plus des menaces de mort.

Les filles et femmes qui se réveillent tôt le matin pour aller puiser de l’eau ne savent plus le faire. Les hommes qui travaillent loin de la contrée ont non seulement du mal à être en temps au service mais aussi ils ne savent pas retourner tardivement. Ceux qui sont les plus affectés par cet état de chose sont les tenanciers des débits des boissons dont les activités vont habituellement jusque tard à la grande désolation des clients.

Contactée, Mme Ayubusa Elisabeth, chef dudit quartier a dit  être au courant de cette situation et que les efforts sont en train d’être déployés à tous les niveaux pour y mettre un terme le plus vite possible en vue de permettre à ses administrés de vaquer paisiblement à leurs occupations tant la journée que pendant des heures tardives.  Elle a, à cet effet, sollicité la collaborer de ses administrés avec les services spécialisés en dénonçant régulièrement tous les mouvements suspects observés dans la contrée. 

ACP/Kombo/KMS 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre