Menu
RSS
Nord-Kivu : Une quinzaine d’enseignants formés à Goma sur la gestion des risques à travers le jeu « Hazagora ».

Nord-Kivu : Une quinzaine d’enseign…

Environ quinze enseignant...

Entrée en fonctions du nouveau médecin directeur de l’Hôpital provincial de référence du Nord-Kivu.

Entrée en fonctions du nouveau méde…

Le nouveau médecin direct...

Julien Paluku annonce le début des audiences en foraines des présumés auteurs de récentes tueries de Rubaya.

Julien Paluku annonce le début des …

Le Gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Bientôt l’électrification de certaines artères principales de Goma par énergie solaire.

Nord-Kivu : Bientôt l’électrificati…

Le gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Bientôt l’électrification de certaines artères principales de Goma par énergie solaire.

Nord-Kivu : Bientôt l’électrificati…

Le gouverneur de la provi...

Nord-Kivu: Passation du pouvoir à la 34ème région militaire

Nord-Kivu: Passation du pouvoir à l…

Le général Isidore Kahumb...

Nord-Kivu : Le recrutement et la formation de bons témoins  à tous les niveaux un gage pour la crédibilité des élections, selon Norbert Kantitima.

Nord-Kivu : Le recrutement et la fo…

Le Vice-président de la C...

Nord-Kivu : Les chefs coutumiers de la RDC joignent leurs efforts à la lutte contre Ebola et les tueries.

Nord-Kivu : Les chefs coutumiers de…

Sa Majesté M’Fumu Difima,...

Nord-Kivu : le Chef d’Etat-major général des FARDC appelle les hommes de troupes à la discipline et au respect des lois.

Nord-Kivu : le Chef d’Etat-major gé…

Le Chef d’état-major géné...

Face à l’insécurité Nord-Kivu : Une mission parlementaire prône des solutions holistiques.

Face à l’insécurité Nord-Kivu : Une…

La délégation parlementai...

Prev Next

Joseph Kabila réaffirme son engagement à respecter la Constitution

Joseph Kabila réaffirme son engagement à respecter la Constitution

Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, a réaffirmé jeudi son engagement à respecter la Constitution de la République qui demeure non équivoque et à organiser des consultations électorales nationales fixées en décembre prochain, dans son discours sur l’état de la nation devant les deux Chambres du Parlement réunies en congrès au Palais du peuple.

A l’entame de son discours, le Chef de l’Etat a appelé les Congolais à « comprendre sa passion pour le Congo », saluant la détermination de ces derniers à l’accompagner pendant toute la période difficile marquée par des intrigues diplomatiques contre la RDC.

Ces élections, a-t-il dit, seront une affaire de  souveraineté nationale et financées entièrement par le gouvernement de la République. « Ceci est un moyen de donner un sens à l’indépendance et à la dignité de la RDC. C’est pour cette raison que nous avons tenu à affranchir le processus électoral des contingences de  financement extérieur et par conséquent des chantages de tous genres afin de créer des meilleures conditions pour notre peuple », a explicité le Chef de l’Etat. Il en a appelé à la vigilance et au patriotisme de la classe politique toutes tendances confondues.

Au sujet de l’ingérence étrangère aux affaires intérieures de la RDC, Joseph Kabila a soutenu qu’étant donné que le Congo ne donne pas des leçons à d’autres nations,  il n’est pas disposé à en recevoir  de personne, surtout pas de ceux qui ont assassiné la démocratie dans le pays et ailleurs. « Ce ne sont ni les accusations gratuites et infondées ni des pressions et menaces inconsidérées et encore moins des sanctions arbitraires et injustes qui nous détourneront de la voie que nous nous sommes tracés volontairement et librement ».

S’agissant de la sécurité et de la defense de l’intégrité territoriale du Congo, un des sujets majeurs qui ont figuré en bonne place sur la grille de son action des 17 dernières années, le Président de la République a rassuré que celles-ci vont demeurer une des priorités du pays pour des raisons évidentes : la position géographique de la RDC au centre du continent, la diversité d’opinions politiques et la pluralité des tribus sont des actes, mais aussi malheureusement, le levier sur lequel les ennemis de ce pays agissent régulièrement pour tenter de déstabiliser, de le diviser et de se donner les moyens d’en exploiter ses nombreuses ressources.

Face à cette réalité, a-t-il poursuivi, il est indiqué de continuer à appliquer une politique étrangère de bon voisinage assumant ainsi part de responsabilité du Congo au plan de la stabilité régionale. « A ce sujet, le Congo va rester un pays ouvert entretenant des relations décomplexées avec tous les autres pays du monde », a déclaré le Président de la République.

Il a évoqué les efforts entrepris pour faire des Forces armées de la République démocratique du Congo(FARDC) et de la Police nationale congolaise(PNC) des outils efficaces pour la sécurisation du territoire national et du peuple congolais.

Redonner  à la justice congolaise son vrai rôle de régulateur de la vie sociale

Au sujet de la justice congolaise, le Chef de l’Etat a souligné la nécessité de donner à celle-ci son vrai rôle de régulateur de la vie sociale et de protecteur de l’ordre public afin que l’impunité soit conjurée à jamais et que cesse la banalisation, fut-elle, de manque de considération politique de valeurs essentielles de la société congolaise.

Se déclarant fier de la renaissance de la justice, le Président Joseph Kabila s’est dit déterminé à lutter davantage contre les inégalités, affirmant que c’est la principale mission qu’il a confiée au gouvernement. « Il est temps que cesse dans cette optique, tout laxisme à l’endroit de ceux des magistrats qui, au lieu d’honorer leur serment, se détournent de leur vocation… Oui, Il est temps et plus que temps, grâce aux réformes et changements opérés, que la soif de la justice fortement ressentie par le peuple Congolais soit étanchée et que ceux qui ont choisi de faire les affaires dans ce pays se sentent dans la sécurité judiciaire ».

Quant à l’administration publique, elle a subit une cure de rajeunissement et de modernisation par la mise à la retraite honorable des agents et fonctionnaires de l’Etat afin d’améliorer d’avantage la gouvernance administrative. Le Chef de l’Etat qui, dans son message, s’est attardé sur les avancées et les efforts déployés au pays depuis 17 ans dans tous les domaines de la vie nationale, s’est dit satisfait d’avoir réussi à ériger un Etat moderne au centre de l’Afrique. « Qui aurait cru que la RDC qui était la rusée du monde, pouvait rebondir sur la scène internationale », s’est-il interrogé.

Une nouvelle orientation à l’économie nationale pour booster le développement de la RDC

Le Président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange a, par ailleurs, donné une nouvelle orientation économique pour les années à venir, en vue de booster le développement de la RDC et améliorer les conditions sociales de la population congolaise. Il a cité entre autres la gestion du dividende démographique, l’affectation de nouveaux investissements dans le secteur de l’enseignement, la lutte contre le chômage des jeunes par la formation professionnelle.

La pérennité de la croissance économique de la RDC, a dit le Président Kabila, sera  tributaire des engagements  additionnels en matière de diversification de l’économie nationale à travers principalement la relance de l’agriculture. Il s’agit spécialement de développer les filières d’exportations à forte dose de valeur ajoutée, le développement de l’industrie y compris le tourisme.

Sur le plan budgétaire

Auparavant, Joseph Kabila Kabange avait rappelé les réalisations de différents gouvernements qui se sont succédé, notamment l’amélioration de la loi des finances publiques qui est passée de 25 millions en 1960 à 4,6 milliards de dollars américains en 2017. Il a également relevé qu’au cours de ses deux mandats, l’inflation est contenue au niveau de 10% tandis que le déficit budgétaire résorbé.

Dans le domaine des infrastructures, le Président de la République a fait savoir que grâce aux efforts de tous, 23.000 km des routes sont réhabilitées et permettent la réunification du territoire national. Il a noté aussi l’amélioration de la navigation sur le fleuve, l’acquisition des locomotives pour la Société nationale des chemins de fer, la restauration du parc automobile de transport en commun.

Dans le secteur de l’énergie, le Président Kabila a indiqué que les efforts du gouvernement sont orientés vers la réduction du déficit dans la desserte en électricité et en eau potable. Dans ce cadre, de nombreuses chutes sont mises à profit, allant d’Inga à l’implantation solaire. Il a cité les barrages de Zongo, Katende et Kakobola sans compter les réalisations dans le secteur privé.

Le Président de la République a fait remarquer que sous son mandat plusieurs réformes ont été initiées pour l’amélioration du climat des affaires et stimuler les investissements. Plusieurs lois ont été votées dans cette perspective notamment la loi sur la sous-traitance. Ces réformes, a-t-il dit, ont porté des fruits escomptés.

« Tous ces résultats ont pour incidence la progression des indices  de développement humain en RDC comme en témoigne le rapport d’avril du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) sur la situation économique de la RDC », a rapporté le Chef de l’Etat. Il a toutefois reconnu qu’en dépit de ces résultats, il reste vrai qu’en termes des perspectives, les conditions sociales des populations sont globalement préoccupantes en raison du seuil important de pauvreté particulièrement en milieux ruraux et urbains. ACP/ YHM/Kgd/JFM

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre