Menu
RSS
La Présidente de l’Assemblée nationale remet une assistance en vivres et non-vivres aux victimes des atrocités de Beni-Oicha

La Présidente de l’Assemblée nation…

La presidente de l’assemb...

La présidente de l’Assemblée nationale en visite de solidarité avec les habitants du Nord-Kivu.

La présidente de l’Assemblée nation…

La présidente de l’Assemb...

Quatre projets des jeunes à primer à l’issue de la 7e Edition du Festival Amani de Goma

Quatre projets des jeunes à primer …

Le vice-coordonnateur du ...

Quatre projets des jeunes à primer à l’issue de la 7e Edition du Festival Amani de Goma

Quatre projets des jeunes à primer …

Le vice-coordonnateur du ...

Marche pacifique des agents de l’ONAPAC-Beni contre l’incivisme fiscal des opérateurs économiques

Marche pacifique des agents de l’ON…

Les agents de l’Office na...

Plus de quarante combattants ADF capturés conjointement par les FARDC et les casques bleus de la MONUSCO à Makeke-Mangina

Plus de quarante combattants ADF ca…

Plus de quarante combatta...

Nord-Kivu : Evaluation des activités exécutées dans le cadre du projet « Ensemble pour Beni »

Nord-Kivu : Evaluation des activité…

Le ministre provincial en...

Evaluation des activités exécutées dans le cadre du projet « Ensemble pour Beni »

Evaluation des activités exécutées …

Le ministre provincial en...

Les questions relatives au fonctionnement de la RTNC/Nord-Kivu exposées au Gouverneur Carly Nzanzu.

Les questions relatives au fonction…

Le gouverneur de la provi...

Prev Next

Sanctions européennes : "Ce n'est pas à l'UE de nous dire comment nous devons vivre" (Joseph Kabila)

Sanctions européennes : "Ce n'est pas à l'UE de nous dire comment nous devons vivre" (Joseph Kabila)

"Nous voulons avoir des élections apaisées pendant et même après, sans violence", a déclaré le Président Joseph Kabila dans une interview exclusive accordée à la BBC lundi.

"Ces élections sont un vrai défi. Et nous voulons avoir des bonnes élections. Pas seulement le jour du vote. Mais nous voulons l'apaisement après l'élection," soutient le président congolais.

Concernant les sanctions de l'Union Européenne contre Emmanuel Ramazany Shadari, Joseph Kabila estime que "ce n'est pas à l'UE de nous dire comment nous devons vivre".

"Lors de ces élections si Shadari est élu, il ne sera pas le président de l'Union européenne, mais le président des Congolais"

L'Union européenne a décidé lundi de reconduire pour un an les sanctions contre Shadari et d'autres des personnalités proches du président Kabila, accusées "d'entraves au processus électoral" et de "répression" contre l'opposition.

A la question de savoir si la décision de son parti de présenter Shadari comme candidat ne serait pas une manœuvre pour lui à la manière de Poutine et Medvedev.

"Je ne vois pas de quoi vous parlez", a rigolé Joseph Kabila.

A ses yeux, l'absence des observateurs de l'Union européenne n'est pas synonyme d'une élections de mauvaises qualité en RDC.

"Nous aurons des observateurs de la Francophonie, de la SADEC et d'autres organisations africaines. La présence des observateurs de l'Union européenne n'est pas un gage de bonnes élections" a précisé Joseph Kabila.

Quant à la tenue des élections notamment à Béni, en Ituri où sévit l'épidémie d'Ebola, Joseph Kabila reste confiant.

"C'est un défi que nous allons relever. Nous avons l'expertise contre Ebola. La difficulté supplémentaire est l'insécurité. Mais nous allons venir à bout de cette situation", a-t-il indiqué.


BBC / MCP, via mediacongo.net
back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre