Menu
RSS
Récupération d’un corps sans vie parmi les quatre personnes à bord de la jeep immergée dans un  dans les eaux du Lac Kivu à Goma

Récupération d’un corps sans vie pa…

Le corps sans vie d’un ho...

Noyade d’une voiture dans les eaux du lac Kivu.

Noyade d’une voiture dans les eaux …

Une voiture de marque Rav...

Noyade d’une voiture dans les eaux du lac Kivu.

Noyade d’une voiture dans les eaux …

Une voiture de marque Rav...

Nord-Kivu : Noyade d’une voiture dans les eaux du lac Kivu.

Nord-Kivu : Noyade d’une voiture da…

Une voiture de marque Rav...

L’ONU demande des sanctions contre les auteurs du meurtre du Dr Richard Mouzoko

L’ONU demande des sanctions contre …

Le secrétaire général des...

Le Président Félix Tshisekedi à la messe de Pâques à la cathédrale Notre-Dame du Congo

Le Président Félix Tshisekedi à la …

Le Président de la Républ...

Suspension de la grève des cadres et agents administratifs de l'Assemblée provinciale du Nord-Kivu

Suspension de la grève des cadres e…

Les cadres et agents admi...

Le Président Félix Antoine Tshisekedi en mission à Boma

Le Président Félix Antoine Tshiseke…

 Le Président de la Répub...

Le Président Félix Tshisekedi encourage le promoteur de la cimenterie Nyiragongo Cement de Goma.

Le Président Félix Tshisekedi encou…

Le Président Félix Antoin...

Le Président Félix Antoine Tshilombo définit les voies et moyens d’éradication des violences  pour procurer la paix à la population du Nord-Kivu.

Le Président Félix Antoine Tshilomb…

Le Chef de l’Etat, Félix ...

Prev Next

Le procès Ntaganda s’ouvrira à La Haye et non plus en Ituri

Le procès Ntaganda s’ouvrira à La Haye et non plus en Ituri

Les déclarations d’ouverture du procès de Bosco Ntaganda aura lieu au siège de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye et non plus en Ituri comme l’envisageait depuis fin mars cette juridiction internationale notamment à cause des raisons financières. Ancien chef milicien intégré par la suite dans l’armée congolaise, Bosco Ntaganda est poursuivi pour des dix-huit chefs des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

« L’une des raisons principales d’avoir voulu tenir le procès à Bunia, c’était de rapprocher la justice de la CPI des communautés affectées. Mais après l’annonce de la décision, plusieurs faits ont été analysés et le président de la CPI tout en se félicitant de la coopération des autorités congolaises a cependant tenu compte de certaines préoccupations concernant les conséquences de la tenue des audiences à Bunia. Le retour de M. Ntaganda allait rappeler [aux victimes] les souffrances et les traumatismes », a déclaré Paul Madidi, porte-parole de la CPI en RDC.

Mais il y a surtout l’incidence financière, a-t-il précisé. Organiser ce procès en Ituri où les massacres auraient été commis en 2002 et 2003 sous l’instigation de Bosco Ntaganda nécessiterait de mobiliser au moins 600 000 euros. Ce que la Cour ne souhaite pas dépenser. De plus, selon la Présidence de la CPI, Bunia présente des risques liés à la sécurité et le bien-être des témoins et des victimes appelés à témoigner dans ce procès.

(Re)lire: La CPI envisage de commencer le procès Ntaganda en RDC

Lorsque la CPI avait annoncé en mars dernier son intention d’ouvrir le procès Ntaganda en RDC, Me Franck Mulenda, représentant des victimes, avait insisté sur la protection des droits des victimes.

« Les victimes ont subi des préjudices énormes. Elles ont soif de la justice. Voilà pourquoi nous militons pour que leurs droits soient protégés, à savoir le droit de participer à la procédure, le droit d’être protégé et le droit à la réparation », avait-il souligné.

Lire aussi sur radiookapi.net:

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre