Menu
RSS
Clôture des travaux de la 3ème édition du séminaire des pasteurs et théologiennes de la CBCA à Goma

Clôture des travaux de la 3ème édit…

Mgr Rev Milenge Mwenelwat...

Campagne de dénombrement des ménages en prévision de la distribution des MILDA au Nord-Kivu

Campagne de dénombrement des ménage…

La vice-gouverneur de la ...

le Gouverneur Carly Nzanzu rassuré par les mesures de contrôle aux points d’entrée de Goma.

le Gouverneur Carly Nzanzu rassuré …

Le gouverneur de la provi...

Des questions sécuritaires et de développement au centre des échanges entre les Gouverneurs Carly Nzanzu du Nord-Kivu et Theo Kasi du Sud-Kivu.

Des questions sécuritaires et de dé…

Le gouverneur de la provi...

Déclaration de l’épidémie Ebola urgence sanitaire internationale : le ministre Oly Ilunga pour plus de vigilance.

Déclaration de l’épidémie Ebola urg…

Le ministre de la Santé, ...

53 millions de dollars disponibles en appui à quatre filières agricoles porteuses dans le cadre du projet PASA-NK.

53 millions de dollars disponibles …

Le budget total et dispon...

Nord-Kivu : Réunion inter institutionnelle sur l’accompagnement de la riposte contre la maladie à virus Ebola.

Nord-Kivu : Réunion inter instituti…

Le Gouverneur de la provi...

La journée mondiale de chimpanzé marquée par une sensibilisation sur la population à la protection de cette espèce à Goma

La journée mondiale de chimpanzé ma…

L’organisme écologique  R...

Nord-Kivu : Evacuation ce lundi à Butembo du cas d’Ebola détecté à Goma

Nord-Kivu : Evacuation ce lundi à B…

Le cas de la maladie à vi...

Prev Next

Consultations au niveau des Provinces

Consultations au niveau des Provinces

Les consultations des différentes couches sociopolitiques initiées par le chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange ont bel et bien démarré au Nord-Kivu 

Les confessions religieuses du Nord-Kivu appellent les fidèles à aborder le processus électoral avec calme et sérénité.

Les consultations des différentes couches sociopolitiques initiées par le chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange ont bel et bien démarré au Nord-Kivu avec, en l’entrée en matières, la délégation des représentants des confessions   religieuses qui a conféré ce mercredi 17 juin avec le Gouverneur Julien Paluku Kahongya.

Sheikh Masudi Kadogo, Porte-parole de la délégation des hommes de Dieu qui répondait  à la presse au sortir des entretiens, a saisi l’occasion pour appeler les fidèles de différentes confessions religieuses établies au Nord-Kivu et même les non croyants de pouvoir aborder le processus électoral avec sérénité et calme » et de privilégier toujours le règlement de tout malentendu par le dialogue.

« Nous avons besoin de la paix, la province du Nord-Kivu a trop souffert et nous n’avons besoin qu’une seule goutte de sang puisse couler », a tempéré le Sheikh Masudi Kadogo qui a appelé tous les fidèles en particulier toute la population  en général de s’impliquer dans la réussite du processus électoral.

L’intégration jugée impérative des jeunes ayant atteint l’âge de voter dans le fichier électoral, la mise sur pied d’une structure censée assurer la médiation censé aider à atténuer les éventuelles tensions entre protagonistes et la conception d’un chronogramme réaliste non porteur de quelconque germe de frustrations de différents acteurs ; constituent les principaux points contenus dans le cahier de charge des représentants des confessions religieuses versées sur la table du Gouverneur Julien Paluku qui a promis les canaliser à qui de droit pour examen utile.

Les jeunes pour la tenue d’un dialogue différent de précédentes concertations.

Pour sa part, M. Guy Kibiira Ndoole, président du conseil provincial de la jeunesse du Nord-Kivu, a exprimé le soutien de toute sa structure à l’initiative du Chef de l’Etat d’organiser les consultations en cours mais qu’il aboutisse à un dialogue aux retombées différentes des concertations précédentes.

« Nous avons, en résumé, exprimé au Gouverneur le fait que nous soutenions l’idée du chef de l’Etat d’organiser les consultations devant aboutir à la tenue d’un dialogue rassurant », a signifié le Président du conseil provincial de la jeunesse du Nord-Kivu pour qui depuis les vieux temps, tous les différends de part le monde ont toujours trouvé solutions au tour d’une table. 

Disposés à apporter la pierre à la construction du pays, les jeunes ont évoqué parmi les points contenus dans leur mémorandum fustigé le chômage qui, selon eux, pousse les jeunes désœuvrés à se faire recruter dans des groupes armés faute d’occupation génératrice des revenus. « C’est dans l’oisiveté, le manque d’occupation et des revenus que les jeunes se retrouvent dans la pauvreté qui les place dans une position fragile », a déploré M. Guy Kibiira qui appelle l’autorité à faciliter les investisseurs désireux à créer l’emploi.

Entre autres les revendications des jeunes présentées à l’Autorité provinciale, il faut également noter  l’intégration des jeunes éligibles et ceux en âge de voter  dans le fichier électoral. « Les jeunes qui avaient 17, 18 ou 19 ans en 2011 lors de l’opération de la révision du fichier, cinq ans après sont devenus majeurs et ils jouissent, d’après notre Constitution, ils jouissent de leurs droits politiques et civiques », a estimé M. Guy Kibiira  pour qui ne pas prendre en considération cette question serait une violation des droits les plus fondamentaux.

La Société civile du Nord-Kivu contre tout dialogue pouvant conduire au glissement des mandats en RD Congo.

A la société civile du Nord-Kivu, l’on tient mordicus au strict respect par les gouvernants de la République démocratique du Congo pour respect de la constitution et ainsi barrer la route à tout glissement des mandats des dirigeants suite au dialogue. 

M. Negura Bary, rapporteur  de la coordination des forces vives au Nord-Kivu a, au nom de ses pairs, encouragé le Président Joseph Kabila Kabange dans pour un aboutissement heureux des consultations nationales, avec le souhait de voir  les élections ne viser que le rétablissement de la paix sur l’ensemble du pays.

Au cours des consultations avec le Gouverneur du Nord-Kivu, la Société civile a mentionné qu’il faille respecter les prescrits de la résolution 2098 des Nations Unies qui préconise une modération du dialogue par une personnalité neutre. 

Pour les forces vives au Nord-Kivu, le dialogue en vu ne devra pas être l’occasion de nommer un autre Gouvernement à n’importe quelle condition 

Pour le respect du calendrier électoral au comité inter marchés  

Pour M. Faustin Kambale, président du marché inter marché, les membres de sa structure de même que les taximen motos, soutiennent le calendrier électoral tel que rendu public par la Commission électorale nationale indépendante, Ceni, à condition d’en éradiquer certaines contrainte.

Les taximen motos, les vendeurs et vendeuses et autres transporteurs, en appelle à la réhabilitation des routes de desserte agricole, la fin de la tracasserie œuvre des policiers de circulation routière de même que la mutation vers d’autres les agents de sécurité ayant fait longtemps au même poste. 

Vendeurs de téléphones, musiciens, et personnes vivant avec handicap pour la tenue des élections présidentielles en 2016.

Les délégués des vendeurs de téléphones de seconde main, les musiciens, rasta et personnes vivant avec handicaps ont tour à tour, souhaité voir les dirigeants actuels de la République démocratique du Congo respecter scrupuleusement la Constitution notamment la disposition relative au mandat présidentiel.

Pour Hortense Maliro, représentante des personnes vivant avec handicap, « non seulement il faut tenir compte de nouveaux majeurs mais également il faut, et surtout, sécuriser les populations pour assurer un déroulement harmonieux des élections.

Madame Dety Darba, de la délégation des artistes musiciens de la ville de Goma a, pour sa part rassuré, de la disponibilité légendaire de ses pairs à accentuer, par la chanson,  les messages pour des élections apaisées pour le bien de tous.

Tout en soutenant l’alternance au niveau des toutes les institutions, M. Chikwanine Vaswa, porte-parole des vendeurs des téléphones de seconde main en ville de Goma, a émis le vœu de voir  le calendrier électoral actuel s’adapter aux circonstances pécuniaires du pays pour ne pays ruiner le Trésor public.

Conscient des potentialités que regorge la RDC, M. Gaga Gaetan Magazine, de la corporation de rasta man, a confirmé qu’au vu des richesses que regorge le pays, l’argent ne peut en aucun cas servir de prétexte pour la non organisation des élections. 

Les changeurs de monnaie, les vendeurs de carburants dits « Kadhafi » ont exprimé leur soutien au processus actuel dont la finalité est de conduire le pays au respect de la démocratie à l’instar des autres pays du monde.

Les sportifs du Nord-Kivu plaident pour leur encadrement pour la bonne réussite des élections.

Les dirigeants de la RDC doivent bien encadrer les sportifs  pour que les élections réussissent car, a mentionné Monsieur Théo Mushayuma Président de la ligue de basketball du Nord-Kivu, à la sortie des séances des consultations qu’a organisées l’Honorable Julien Paluku Kahongya, afin d’obtenir des avis et propositions des différentes couches de sa Province pour des élections apaisées et crédibles.

Même-si les sportifs du Nord-Kivu, toutes les disciplines confondues ont des problèmes, les représentants des structures sportives du Nord-Kivu ont rassuré l’Autorité Provinciale qu’ils vont sensibiliser leurs supporteurs et membres pour arriver aux élections non contestées.

Les sportifs du Nord-Kivu soutiennent le dialogue et préconisent que les questions liées aux infrastructures soient d’abord traitées pour permettre aux différentes entités de danser au même pied que la Ville Province de Kinshasa, a indiqué le Président de la ligue de basketball au Nord-Kivu.

Encadrer les jeunes sportifs réduit sensiblement des effectifs des groupes armés qui, au stade actuel, peuvent perturber la bonne tenue des élection en RDC, a martelé Monsieur Théo Mushayumba.

Respect de la Constitution prôné par Barza Intercommunautaire pour des élections apaisées.

Monsieur Fataki Luhindi, Président du Barza Intercommunautaire du Nord-Kivu a pour sa part recommandé, à la sortie des séances consultatives que seul le respecter la Constitution afin d’aboutir aux élections apaisées.

« Il est normal que les élections en République démocratique du Congo ne réussissent sans la paix », estimé tout en sollicitant une volonté ferme et manifeste de la part des autorités du pays pour chasser les groupes rebelles à même d’handicaper les élections au Pays.

L’instauration au préalable de  la paix et de la sécurité en RDC ne peuvent pas conduire au glissement, a précisé Maitre Fataki en répondant aux questions aux journalistes. Il a promis s’investir  sensibiliser les différentes couches des communautés pour soutenir les échéances encours, car les communautés veulent obtenir des dirigeants respectueux des textes.

Comme l’insurrection de Bundu dia Kongo au Bas congo (actuel Congo Central) , les Enyélé (en Equateur) et M23 étaient vaincus, des efforts analogués devront etre déployés pour éradiquer les groupes armés refrctaires à la demobilisation volontaire et obstacle à la paix, a conclu le Président du Barza Intercommunautaire au Nord-Kivu.

Les hommes d’affaires  pour le dialogue dans un climat apaisé 

« Nous sollicitons un climat apaisé pour les populations des zones rurales de la Province du Nord-Kivu et surtout de Beni », a de son coté indiqué Monsieur Singoma Mwanza, Président de la Fédération des Entreprises du Congo section du Nord-Kivu au sortir des consultations.

Tout en saluant la tenue du dialogue annoncé pour ramasser les opinions des couches politiques et de la société civile pour la bon aboutissement des élections en RDC, le Président de la FEC Nord-Kivu a promis de sensibiliser les entrepreneurs et chefs d’entreprises afin d’accompagner les élections qui pointe à l’horizon.

Etant très unanime  avec les autres couches sociales, la Fédération des Entreprises du Congo, les déclarants en douane, les associations des aviateurs, etc. ont ému le vœu de voir les élections réussir, et non comme cela était bâclé dans les autres échéances passées.

Signalons que ces consultations seront organisées dans les différentes Provinces du Pays, comme l’a bien ordonné le Président de la République afin de rencontrer les populations à la base.

ACP/Symphorien Muhumbania/kms   et Eric de Bagheni

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre