Menu
RSS
Championnat Provincial Du Nord-Kivu : Capaco Sacré Champion.

Championnat Provincial Du Nord-Kivu…

Contre toute attente, l’A...

A l’occasion du 21ème anniversaire de la Révolution Afdl : Le Chef de l’Etat lance la campagne de distribution des vivres et non vivres aux hommes sous le drapeau de la Rdc

A l’occasion du 21ème anniversaire …

Cette action du Chef de l...

Le président de CICR satisfait des réalisations de son organisme au Nord-Kivu

Le président de CICR satisfait des …

Le président du Comité In...

Nord-Kivu : Les journalistes de Sake-Rubaya-Masisi  outillés sur la communication en situation d’urgence.

Nord-Kivu : Les journalistes de Sak…

Les professionnels des me...

Nord-Kivu : L’audit du fichier électoral n’ a rien avoir avec la suite du processus, selon Corneille Nangaa.

Nord-Kivu : L’audit du fichier élec…

Le président de la commis...

Périple du Gouverneur Julien Paluku à Magheria, Masereka, Bukununu et Kipese cités pacifiées dans le Lubero profond

Périple du Gouverneur Julien Paluku…

Lubero, territoire de hau...

Beni : l’Hôpital de Vuhovi  inaugure son bloc opératoire et sa maternité

Beni : l’Hôpital de Vuhovi inaugur…

Après l’étape de Butembo,...

Butembo : Julien PALUKU pose  la première pierre pour la construction du pont sur la rivière kimemi  en ville de Butembo

Butembo : Julien PALUKU pose la pr…

Le Gouverneur du Nord-Kiv...

Les cliniques universitaires de L’UCG Butembo appuyées par le Gouvernement pour le dédouanement d’un lot de matériels restés sous douanes depuis 3 ans.

Les cliniques universitaires de L’U…

Le Gouvernement Congolais...

Butembo : Le centre de transfusion sanguine et le pool  administratif des encadreurs de la santé ont leurs propres bâtiments

Butembo : Le centre de transfusion …

Cérémonie d’inauguration ...

Prev Next

Julien Paluku très rassuré par deuxième jour des Consultations au Nord-Kivu.

Julien Paluku très rassuré par deuxième jour des Consultations au Nord-Kivu.

Les consultations amorcées par le Gouverneur de la province du Nord-Kivu sur recommandation du chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, ont atteint leur deuxième jour pour ce qui est de la ville de Goma, siège des institutions provinciales. Les différentes couches consultées ce jour ont presqu’été unanimes pour l’organisation des élections apaisées. Et pour le bien de la cause des préalables n’ont cessé d’être versées sur la table de l’autorité provinciale. L’intégration des jeunes ayant atteint la majorité après 2011, la neutralisation des groupés armés, l’appui financier des scrutins électoraux par des partenaires et amis de la République démocratique du Congo, le strict respect de la Constitution ; constituent parmi tant d’autres les recommandations faites par toutes les couches sociales consultées ce jour.

Les cadres de l’Administration Publique  pour l’instauration de la paix et l’intégration des nouveaux majeurs.

L’Inspecteur de la Territoriale au Nord-Kivu, M. Athanase Kahanya Kimuha Tassi, a signifié, à la sortie des consultations, à leur deuxième jour, pour la restauration de la paix et l’intégration de nouveaux majeurs dans le fichier électoral en vue de barrer la route à toutes suspicions aux élections à venir.

L’Inspecteur Athanase Kahanya Kimuha Thassy, porte-parole de la délégation a assuré avoir formulé des recommandations très pertinentes à transmettre à la haute hiérarchie du pays pour des solutions durables.

Les chefs des divisions de l’administration publique, le  maire de la ville de Goma, les bourgmestres, ainsi que les directeurs des services, ont constitué cette première vague.

La sécurité des travailleurs une grande urgence pour  les syndicalistes.

De leur coté, les délégués des travailleurs au Nord-Kivu doivent être sécurisés, par l’admission sous statut des agents dits nouvelles unités au sein de l’administration publique. Cette exhortation est de M. Kambale Lwanga Charles Chernozem, président de l’inter syndical au Nord-Kivu qui fait du de la sécurisation de la main d’œuvre un préalable pour le déroulement des élections apaisées.

Au nom des pairs, le Porte-parole des confédérations syndicales au Nord-Kivu a insisté  sur le respect de la Constitution quant à ce qui est surtout des élections présidentielles sans une objection majeures pour l’élection des gouverneurs et des sénateurs en 2015 et l’organisation des élections législatives nationales et présidentielles en 2016. 

Avocats, Médecins, Infirmiers et Pharmaciens pour la résolution des problèmes prioritaires.

Maitre Dunia Joseph, Bâtonnier au barreau de Goma a insisté, à la sortie des consultations avec le Patron du Nord-Kivu ce jeudi 18 juin 2015 qu’il faut rechercher un consensus avec tous les partenaires politiques congolais pour régler les contradictions en République démocratique du Congo, pendant la période des élections.

Tout en insistant sur la confiance dans la sécurité Juridique qui est aussi un instrument de paix, maitre Dunia Joseph a mentionné qu’il fallait d’abord que le massacre perpétré à Beni interpelle le Raïs Joseph Kabila, qui est le premier garant de la sécurité Nationale.

Nous voulons un processus démocratique fiable dans notre Pays car, conclu le Bâtonnier au barreau de Goma, les dirigeants bien élus rendent bien compte.

Pour le Docteur Richard Kabuyanga, représentant l’ordre des médecins à ces consultations, nous savons ce que c’est un dialogue pour arriver au résultat car nous dialoguons avec nos malades. Pour cela, notre pays doit aussi organiser un dialogue afin de résorber des tensions qui sont enregistrées avant les échéances électorales.

Il y a des problèmes comme la qualification des gens, le salaire, la promotion qui doit être traités dans un cadre plus précis, comme dans des ministères de tutelle par exemple, a conclu le Docteur Richard Kabuyanga.

Monsieur Joseph Kambale Makundi, représentant des infirmiers au Nord-Kivu a plus focalisé ses propos sur le fait qu’il fallait organiser les élections, après avoir reconnu l’ordre des infirmiers au niveau National. 

It faut aussi privilégier les infirmiers au même titre que les médecins afin d’aller aux élections qui soient apaisées, a renchéri Joseph Kambale Makundi.

Dans ses allégations, Monsieur Lolo Mihala porte-parole des pharmaciens aux consultations, a signifié que la RDC a besoin d’un vrai diagnostic afin de bien administrer une thérapeutique car, selon lui, avant d’administrer un médicament à un malade, il faut d’abord le consulter.   

Pour une  liberté garantie de la presse pendant les élections.

Conduisant la délégation des professionnels des medias, M. Raphaël Kiwongi Matondo, président de l’Union nationale de la presse au Congo, section du Nord-Kivu,  a sollicité une liberté garantie à la presse avant, pendant et après les élections. C’était  à l’issue des échanges riches sur les conditions de travail du Journaliste au Nord- où toutes les couches consultées ne jurent que pour la tenue des élections apaisées.

Des pistes de solutions  pour  les médias qui constituent l’unique et efficace relai entre les gouvernants et les gouvernés ont été versé sur la table de l’autorité pour éviter de tensions électorales.

le Président de l’UNPC Nord-Kivu a garanti de la disponibilité des femmes et des hommes des médias à pouvoir accompagner le processus des consultations et du dialogue pour des élections réussies.

Nécessité d’un budget conséquent pour la réussite des élections 

« Nous sommes pour le dialogue et les élections en République démocratique du Congo, à la seule condition d’allouer à la Commission électorale nationale indépendante un budget conséquent pour la réelle tenue des élections », a mentionné M. Pierre Bwanandeke Kyasenge porte-parole de l’opposition républicaine aux consultations du Nord-Kivu.

Il a indiqué que l’opposition républicaine est responsable par le fait qu’elle s’attaque à la mauvaise gouvernance et non aux individus. « On ne peut pas s’attaquer à la mauvaise gouvernance, si l’on ne s’approche pas de ceux qui gouvernent », a ajouté le Porte-parole de l’opposition républicaine.

Non seulement qu’il faut sécuriser certaines zones insécurisées, mais il faut aussi sécuriser les acteurs politiques qui constituent le vrai moteur même pour la réussite des élections, a renchéri, M. Pierre Bananée avant d’afficher l’accord de sa famille politique pour le découpage territorial, qui constitue, selon lui, un élément moteur pour le développement du Pays.

Le dialogue dans les respects  des lois du pays.

Le Coordonnateur de la Majorité Présidentielle au Nord-Kivu, Nkuba Kahombo Silvestre a, au nom des partis politiques de la Majorité Présidentielle, salué la tenue des consultations censées débouchées au dialogue dans la droite ligne de l’Accord cadre d’Adis Abeba et des lois de la République.

Pour bien sécuriser les élections au Nord-Kivu, il faudra relever les anciens responsables des services spécialisés de l’Etat, de la police et de l’armée qui sont jusqu’à présent en fonction, a suggéré le répondant de la Majorité Présidentielle au Nord-Kivu.

Au nom des femmes de la majorité présidentielle, Madame Gisèle Kihemba a réaffirmé  le soutien de ses consœurs au dialogue afin de tabler, selon elle, sur les aspects susceptibles de générer violences et autres dégâts après les élections.  « Il n’y aura pas glissement après le dialogue », a ajouté Madame Gisèle Kihemba qui appelle les acteurs politiques, toutes tendances confondues, à faire confiance aux autorités en place.

Les délégués des territoires pour l’éradication des camps de déplacés sanctuaires des bandits.

Monsieur Dieudonné Tshishiku, administrateur du territoire de Masisi a, au nom des cadres de la territoriale, conditionné la réussite des élections en RD Congo par l’éradication de tous les camps de déplacés soupçonnés d’héberger les bandits à la base de l’insécurité déplorée  nuitamment dans plusieurs localités. 

Pour l’Administrateur de Territoire de Masisi, des actions de développement, traduisant le désenclavement des entités par la réouverture des routes constituent également une grande priorité.

Pour un autre calendrier réaliste

Le Rapporteur de l’Assemblée Provinciale du Nord-Kivu, Nkuba Kahombo représentant le Président de l’Organe délibérant a, à la sortie des consultations, mentionné la nécessité de la conception d’un autre calendrier voulu réaliste pour  une tenue des scrutins porteurs.

Cet élu du peuple s’est dit pour la désignation d’un facilitateur étranger neutre en conformité avec l’esprit de l’Accord cadre pour la paix et la sécurité, le développement dans les pays des Grands lacs. Cette personnalité issue de l’Union africaine ou d’ailleurs donnerait de la crédibilité aux résolutions issues du dialogue voulu de tous.

Eric de Bagheni K.

 

 

 

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre