Menu
RSS
Fin de la visite d’itinérance du Vice-gouverneur Feller Lutayichirwa dans le Grand Nord.

Fin de la visite d’itinérance du Vi…

Le vice-gouverneur de la ...

Installation des membres du comité provisoire de la ligue provinciale du cyclisme au Nord-Kivu.

Installation des membres du comité …

M. Kipasa Kambale, chef d...

L’enlèvement des deux prêtres de la paroisse Reine des Anges de Bunyuka invoqué entre le Vice-gouverneur Feller Lutayichirwa et l’Evêque Sikuli Paluku.

L’enlèvement des deux prêtres de la…

L’Evêque du Diocèse de Bu...

Insécurité au Sud du territoire de Lubero, la population s’inquiète

Insécurité au Sud du territoire de …

Une recrudescence des act...

Grève des médecins sous forme minimum

Grève des médecins sous forme minim…

le syndicat national des ...

Un  prix  pour  les médias  favorisant  les bonnes  conditions  de travail  des  journalistes.

Un prix pour les médias favoris…

Mme  Zawadi  Rosalie,  pr...

Un  message  d’amour  de l’église  de Jésus-Christ  de l’esprit  de vérité/Bima  aux habitants de Goma.

Un message d’amour de l’église …

Un  prédicateur  responsa...

Le  jet  incontrôlé  de sachets  un changer  écologique imminent  à Goma,  selon l’ONG/Handicapés  et Orphelins  contre  la malnutrition.

Le jet incontrôlé de sachets un…

Une enquête  réalisée  à ...

La  jeunesse  pentecôtiste  de Goma appelée  à se mobiliser  pour un aboutissement heureux du processus électoral.

La jeunesse pentecôtiste de Goma…

La confession  religieuse...

Clôture de la conférence des jeunes Anglicane à Goma

Clôture de la conférence des jeunes…

Les jeunes du diocèse ang...

Prev Next

Procès Ntanganda : l’impatience des victimes

Procès Ntanganda : l’impatience des victimes

Plus de deux ans depuis le transfert du Terminator à la Haye, la Cour suprême internationale n’a pas encore ouvert le procès proprement dit de ce chef de guerre. Celui prévu ce mardi 7 juillet a été reporté au 2 septembre 2015.

Pour les victimes directes et indirectes d’exactions qu’aurait commis le Terminator en Ituri ou ailleurs, ce n’est pas une bonne nouvelle car elles brulent d’impatience de voir la justice internationale sanctionner leur impitoyable bourreau. Leur vœu est que Bosco Ntanganda puisse payer aussi rapidement possible pour des crimes d’odieuse cruauté qu’il aurait commis alors chef rebelle des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC). 

Dix-huit griefs sont retenus contre ce chef rebelle de souche Hema. Parmi lesquels,  le massacre de l’ethnie Lendu (rival des Hema en Ituri) et le viol ainsi que l’esclavage sexuel, à lui seul, des filles de moins de 15 ans. Tous ces crimes contre l’humanité auraient été commis entre 2002 et 2003.      

Depuis qu’il s’est livré, en 2013, à la justice internationale après un mandat d’arrêt lancé contre lui, celui qui fut également  le chef rebelle du M23 n’a toujours pas été jugé, plus de deux ans après. Le procès qui devrait s’ouvrir ce mardi 7 juillet à la Haye, a été reporté au 2 septembre 2015 sur demande de la défense. Cette dernière a sollicité ce report pour « assurer une justice équitable ». 

« Les juges ont dans cette décision-là accédé partiellement à la demande de la défense de M. Ntanganda qui avait déposé une requête le 29 juin en vue de l’ajournement de la procédure jusqu’à ce que les conditions nécessaires soient en place, et l’accusation ne s’est pas opposée à un ajournement raisonnable », avait indiqué le porte-parole de la CPI, Fadi el Abdallah préférant gardé « confidentielles » les vraies motivations de la défense.

Ce procès doit prendre plusieurs mois avant son dénouement. Le premier témoin dans l’affaire sera auditionné le 15 juillet. En attendant, les victimes qui ont les yeux rivés à la Haye, n’ont qu’à prendre leur mal en patience. 

Socrate Nsimba/MMC

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre