Menu
RSS
ONU : Jean-Pierre Lacroix en RDC ce jeudi pour assister à la cérémonie d’hommage aux casques bleus tués à Beni

ONU : Jean-Pierre Lacroix en RDC ce…

M. Lacroix se rendra ensu...

Nord-Kivu : Remise de cinq véhicules aux institutions sanitaires du Nord-Kivu

Nord-Kivu : Remise de cinq véhicule…

Le cadre du projet d’Appu...

Le commandant de la Police de Butembo déplore les libérations intempestives des voleurs  récidivistes

Le commandant de la Police de Butem…

Le commissaire supérieur ...

Nord-Kivu : Le Diabète, une maladie  curable  et  toujours  guérie  depuis  l’antiquité.

Nord-Kivu : Le Diabète, une maladie…

Le Diabète,  contrairemen...

Atelier de sensibilisation sur le système de régime commercial simplifié (RECOS)

Atelier de sensibilisation sur le s…

Le marché commun de l’Afr...

Un forum des femmes et autres groupes marginalisés sur leur implication effective dans le processus de paix au Nord-Kivu

Un forum des femmes et autres group…

Le chargé de programme du...

MESSAGE DU GOUVERNEUR JULIEN PALUKU A L’OCCASION DE SON 49e ANNIVERSSAIRE DE NAISSANCE

MESSAGE DU GOUVERNEUR JULIEN PALUKU…

A vous tous Mesdames,Mesd...

Un message de compassion du Gouvernement provincial du Nord-Kivu à la Monusco et aux Fardc.

Un message de compassion du Gouvern…

Mme Marie Shematsi Baeni,...

Beni : hommage rendu aux casques bleus tués par des présumés rebelles ADF

Beni : hommage rendu aux casques bl…

Une cérémonie d'hom...

Nord-Kivu : Le REMED en campagne de sensibilisation contre les violences sexuelles et basées sur le genre

Nord-Kivu : Le REMED en campagne de…

Le Réseau des Médias pour...

Prev Next

Le gouvernement déterminé à clôturer le dossier des ex-M23

Le gouvernement déterminé à clôturer le dossier des ex-M23

Selon François Mwamba, la RDC a accompli sa part de responsabilité et il ne reste que des tâches communes qui nécessitent la coopération des autres intervenants pour clôturer le dossier M23.

Le vice-ministre de la Défense nationale, anciens combattants et réinsertion, René Sibu, a réaffirmé mardi la détermination du gouvernement à mettre fin au dossier des éléments ex-M23, conformément à la Déclaration de Nairobi et à la résolution du Sommet des Chefs d’Etat tenu le 18 mai dernier à Luanda, en Angola. Il l’a fait savoir à l’issue de la réunion d’évaluation avec les garants (Nations Unies, CIRGL), de cette déclaration.

« Le M23 constitue une force négative. Nous n’allons pas continuer à aller au Rwanda et en Ouganda pour les chercher. La présence des témoins de la région vise à résoudre une fois pour toutes ce dossier », a souligné M. Sibu avant de préciser que le gouvernement veille à ce que ceux qui ont été amnistiés ne puissent pas bénéficier de l’asile de l’autre côté.

Au sujet de l’ultimatum de trois mois donné par le Sommet de Luanda, M. Sibu a dit qu’il n’aura pas d’effet pour la simple raison que le dossier aura été réglé dans le délai convenu avec l’envoi des missions au Rwanda et en Ouganda. Le coordonnateur du Mécanisme national de suivi de mise en œuvre de l’Accord-cadre (MNS), François Muamba Tshishimbi, a rappelé que la Déclaration de Nairobi fait suite à la défaite militaire du M23, en novembre 2013, engageant le pays dans un processus de paix, avant d’expliquer qu’au titre de ces engagements, la RDC a accompli sa part de responsabilité et il ne reste que des tâches communes qui nécessitent la coopération des autres intervenants pour clôturer le dossier M23.

S’agissant de la présence du M23, François Muamba a précisé qu’à ce jour il a été dénombré en Ouganda 1.678 et plus de 450 au Rwanda, identifiés lors de la signature de l’acte d’engagement d’éligibilité à l’amnistie. Cependant, 182 éléments ont été rapatriés volontairement et stationnés à Kamina, au Katanga.

Le secrétaire exécutif adjoint de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL), Vicente Muanda, a relevé que l’absence d’autres intervenants (Rwanda, Ouganda), aux réunions tripartites d’évaluation constitue une difficulté majeure à l’aboutissement du processus de mise en œuvre de ladite déclaration.

Aussi, a-t-il préconisé la tenue prochaine de ces réunions avec d’une part la RDC, le Rwanda et les garants (Nations Unies, CIRGL et SADC) et, d’autre part, les mêmes acteurs avec l’Ouganda, en vue de débloquer la situation. Il a, par ailleurs, noté que la RDC a réalisé beaucoup de progrès dans le cadre de la mise en œuvre de la Déclaration de Nairobi.

ACP

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre