Menu
RSS
Nord-Kivu : interpellation de deux présumés ravisseurs des prêtres de Bunyuka

Nord-Kivu : interpellation de deux …

Deux présumés ravis...

Julien Paluku : “Si les choses ne marchent pas c’est parce qu’il y a la corruption à tous les niveaux”

Julien Paluku : “Si les choses ne m…

Le gouverneur du Nord-Kiv...

Nord-Kivu : Une mission de contrôle des ouvrages réalisés par le Fond pour la Consolidation de la Paix à pied d’œuvre à Goma.

Nord-Kivu : Une mission de contrôle…

Mme Claudia BURKIN, chef ...

Ouverture  de l’atelier de lancement du projet DGD

Ouverture de l’atelier de lancemen…

Le programme Rcn justice ...

Contrôle  de recettes  dues  à l’Etat  par les  Pharmacies au  Nord-Kivu

Contrôle de recettes dues à l’Et…

Un contrôle de recettes d...

Mise en garde de l’ICCN contre la distribution des lopins de terre dans le parc national des Virunga/Secteur Nord.

Mise en garde de l’ICCN contre la d…

L’Institut congolais pour...

Nord-Kivu : Lancement de la campagne de sensibilisation sur le civisme fiscal.

Nord-Kivu : Lancement de la campagn…

Le Vice-gouverneur du Nor...

Visite de travail du Ministre national de Pêche et élevage à Butembo.

Visite de travail du Ministre natio…

Le ministre national en c...

Le Parlement d’Enfant s’insurge contre les journées ville morte.

Le Parlement d’Enfant s’insurge con…

Le Parlement d’Enfant de ...

La fédération des Entreprises du Congo Butembo-Lubero décline  toute implication dans l’opération ville morte.

La fédération des Entreprises du Co…

Le président de la Fédéra...

Prev Next

Une profonde reconfiguration se dessine au bureau de l’Assemblée nationale

Une profonde reconfiguration se dessine au bureau de l’Assemblée nationale

Une nouvelle reconfiguration du bureau de l’assemblée nationale est en train de s’esquisser à l’assemblée nationale avec la désignation aux postés laissés par les frondeurs du G7 des nouvelles figures de prou de la Majorité Présidentielle, MP

La reconfiguration occasionnée par la série de démissions des membres du G7 semble n’avoir pas encore livré ses derniers  secrets dans les deux principes les institutions de la république concernées, à savoir le gouvernement et l’assemblée nationale.

Si au sein de la première institution, le réaménagement intervenu récemment a permis au gouvernement de combler le vide laissé par le départ du G7, au niveau de l’assemblée nationale par contre, les choses semblent encore loin de se préciser.

D’après les informations qui circulent dans les couloirs du Palais du peuple, qui abrite les locaux de la chambre basse, le bureau de cette institution pourrait subir une profonde reconfiguration.

Celle-ci porterait, indique-t-on, sur la quasi-totalité, sinon sur l’ensemble des postes que compte le bureau de l’assemblée nationale et non sur les deux postes laissés vacants âpres la démission des membres du G7, à savoir le poste de premier vice-président et celui de rapporteur.

A en croire ceux qui soutiennent cette hypothèse, une pétition émanant de la majorité parlementaire serait en gestation pour obtenir le départ du président de l’assemblée nationale et les autres membres du bureau.

Tandis qu’une autre version parle plutôt d’un tout nouveau bureau de l’assemblée nationale avec seul Aubin Minaku comme président et qui comprendrait des membres de l’opposition à trois postes.

Une nouvelle donne qui peut bien expliquer les tractations entamées par le président de l’assemblée nationale depuis lundi dernier.

Tractations commencées à l’hôtel Venus ou il s’est entretenu en premier lieu avec les députés nationaux de l’opposition.

Hier mardi, toujours au même endroit et dans les après-midi, Aubin Minaku a échangé avec les députés nationaux de la majorité présidentielle.

Signalons que ces consultations ont même perturbé beaucoup d’agendas au niveau de la chambre basse en ce qui concerne notamment le calendrier de l’élection des nouveaux membres du bureau, et même convocation des plénières.

En effet, c’est en principe mardi 13 octobre que l’on devrait procéder a l’affichage de la liste des candidats a différents postes qui seront concernés par cette élection initialement prévue pour ct jeudi 15 octobre.

A cet égard, le président de l’Assemblée nationale pourrait présenter au cours de la plénière prévue aujourd’hui mercredi, un nouveau calendrier réaménagé.

L’Observateur

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre