Menu
RSS
le Gouverneur Carly Nzanzu rassuré par les mesures de contrôle aux points d’entrée de Goma.

le Gouverneur Carly Nzanzu rassuré …

Le gouverneur de la provi...

Des questions sécuritaires et de développement au centre des échanges entre les Gouverneurs Carly Nzanzu du Nord-Kivu et Theo Kasi du Sud-Kivu.

Des questions sécuritaires et de dé…

Le gouverneur de la provi...

Déclaration de l’épidémie Ebola urgence sanitaire internationale : le ministre Oly Ilunga pour plus de vigilance.

Déclaration de l’épidémie Ebola urg…

Le ministre de la Santé, ...

53 millions de dollars disponibles en appui à quatre filières agricoles porteuses dans le cadre du projet PASA-NK.

53 millions de dollars disponibles …

Le budget total et dispon...

Nord-Kivu : Réunion inter institutionnelle sur l’accompagnement de la riposte contre la maladie à virus Ebola.

Nord-Kivu : Réunion inter instituti…

Le Gouverneur de la provi...

La journée mondiale de chimpanzé marquée par une sensibilisation sur la population à la protection de cette espèce à Goma

La journée mondiale de chimpanzé ma…

L’organisme écologique  R...

Nord-Kivu : Evacuation ce lundi à Butembo du cas d’Ebola détecté à Goma

Nord-Kivu : Evacuation ce lundi à B…

Le cas de la maladie à vi...

Nord-Kivu : Un cas de la maladie à virus Ebola confirmé à Goma.

Nord-Kivu : Un cas de la maladie à …

Un cas de la maladie à vi...

soutien unanime des communautés de Walikale à l’action du Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita.

soutien unanime des communautés de …

Le gouverneur de la provi...

Prev Next

Nord-Kivu: les FARDC délogent les Maï-Maï Cheka de 4 localités de Walikale

Nord-Kivu: les FARDC délogent les Maï-Maï Cheka de 4 localités de Walikale

Les Forces armées de la RDC (FARDC) ont repris, mercredi 14 janvier, le contrôle des localités de Mpofi, Luvungi, Kigoma et Kailenge qui avaient été investies, le week-end dernier, par les miliciens Maï-Maï Cheka. Des sources militaires de la région accusent ces miliciens de Nduma défense of Congo

(NDC) d’avoir pillé des boutiques et extorqué les populations de ces villages.

Selon les mêmes sources, les hommes du chef milicien Ntabo Taberi alias Cheka obligeaient chaque villageois à leur payer 3 000 francs congolais (3, 3 dollars américains).
Ces assaillants ont même violé une femme qu’ils auraient même emmené dans la brousse.
La société civile de Walikale se dit préoccupée par cette énième incursion des Maï-Maï Cheka dans cette contrée, où la sécurisation de plusieurs villages reste un problème.
Cette structure déplore cependant l’insuffisance du nombre de policiers pour garantir la sécurité de la population d’une manière durable dans cette partie du Nord-Kivu.

Lire aussi: Nord-Kivu: la population de Misau et Misoke en otage des Maï-Maï Cheka

L’administrateur du territoire de Walikale, Marie-Claire Bangwene, rassure la population et  reconnait l’absence de la police dans plusieurs villages pour assurer la sécurité des populations.

Des leaders locaux de Walikale sont appelés à sensibiliser leurs fils à se désolidariser des groupes armés et à déposer les armes avant l’opération de traque contre les forces négatives dans cette région.
Dans un communiqué publié, il y a une semaine, à Goma (Nord-Kivu), Human Rights Watch avait réclamé l’arrestation du chef de guerre Ntabo Taberi Cheka, dont la milice Nduma défense of Congo (NDC) est accusée de plusieurs exactions contre les populations civiles dans cette province. Pour cette organisation internationale de défense des droits de l’homme, un « simple mandat d’arrêt ne suffira pas à contraindre un chef rebelle comme Cheka à cesser de commettre des atrocités ».
Cheka est sous le coup d’un mandat d’arrêt du gouvernement congolais depuis quatre ans et ses hommes sont accusés notamment de meurtres, viols massifs, mutilations et enlèvements d’enfants.​
 
Lire aussi sur radiookapi.net:
back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre