Menu
RSS
La Monusco disposée à appuyer la sécurisation des zones conquises par les FARDC dans la région de Beni.

La Monusco disposée à appuyer la sé…

La cheffe de la Mission o...

Le ministre suédois de la Coopération internationale en visite de travail à Goma.

Le ministre suédois de la Coopérati…

Le ministre suedois en ch...

Nord-Kivu : Un contrefacteur du cachet du cabinet du Gouverneur  condamné à deux ans de prison ferme à Goma

Nord-Kivu : Un contrefacteur du cac…

Le Tribunal de grande ins...

Nord-Kivu : Bientôt le démarrage des travaux de construction des bâtiments administratifs aux postes frontières de la Province.

Nord-Kivu : Bientôt le démarrage de…

Les travaux de constructi...

Le Commissaire général de la Police nationale congolaise porteur d’un message d’assurance à la population de Beni.

Le Commissaire général de la Police…

Le Gouverneur de province...

Nord-Kivu : La situation générale passée au peigne-fin dans une réunion inter institutionnelle élargie au comité provincial de sécurité.

Nord-Kivu : La situation générale p…

Les questions sécuritaire...

Nord-Kivu : Les questions sécuritaires dans « le Petit Nord » au centre des échanges entre le Gouverneur Carly Nzanzu et Mme Leila Zerougoui

Nord-Kivu : Les questions sécuritai…

Le gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Le  gouverneur Carly Nzanzu  pour l’effectivité de la coopération transfrontalière.

Nord-Kivu : Le gouverneur Carly Nz…

Le Gouverneur de la Provi...

Nord-Kivu : deux ministres provinciaux échappent à une interpellation grâce à une motion incidentielle

Nord-Kivu : deux ministres provinci…

Le ministre provincial de...

Prev Next

Nord-Kivu: les FARDC délogent les Maï-Maï Cheka de 4 localités de Walikale

Nord-Kivu: les FARDC délogent les Maï-Maï Cheka de 4 localités de Walikale

Les Forces armées de la RDC (FARDC) ont repris, mercredi 14 janvier, le contrôle des localités de Mpofi, Luvungi, Kigoma et Kailenge qui avaient été investies, le week-end dernier, par les miliciens Maï-Maï Cheka. Des sources militaires de la région accusent ces miliciens de Nduma défense of Congo

(NDC) d’avoir pillé des boutiques et extorqué les populations de ces villages.

Selon les mêmes sources, les hommes du chef milicien Ntabo Taberi alias Cheka obligeaient chaque villageois à leur payer 3 000 francs congolais (3, 3 dollars américains).
Ces assaillants ont même violé une femme qu’ils auraient même emmené dans la brousse.
La société civile de Walikale se dit préoccupée par cette énième incursion des Maï-Maï Cheka dans cette contrée, où la sécurisation de plusieurs villages reste un problème.
Cette structure déplore cependant l’insuffisance du nombre de policiers pour garantir la sécurité de la population d’une manière durable dans cette partie du Nord-Kivu.

Lire aussi: Nord-Kivu: la population de Misau et Misoke en otage des Maï-Maï Cheka

L’administrateur du territoire de Walikale, Marie-Claire Bangwene, rassure la population et  reconnait l’absence de la police dans plusieurs villages pour assurer la sécurité des populations.

Des leaders locaux de Walikale sont appelés à sensibiliser leurs fils à se désolidariser des groupes armés et à déposer les armes avant l’opération de traque contre les forces négatives dans cette région.
Dans un communiqué publié, il y a une semaine, à Goma (Nord-Kivu), Human Rights Watch avait réclamé l’arrestation du chef de guerre Ntabo Taberi Cheka, dont la milice Nduma défense of Congo (NDC) est accusée de plusieurs exactions contre les populations civiles dans cette province. Pour cette organisation internationale de défense des droits de l’homme, un « simple mandat d’arrêt ne suffira pas à contraindre un chef rebelle comme Cheka à cesser de commettre des atrocités ».
Cheka est sous le coup d’un mandat d’arrêt du gouvernement congolais depuis quatre ans et ses hommes sont accusés notamment de meurtres, viols massifs, mutilations et enlèvements d’enfants.​
 
Lire aussi sur radiookapi.net:
back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre