Menu
RSS
Nord-Kivu : Le Gouverneur ai Feller Lutayichirwa s’enquiert du projet exécuté par l’ONG Mercy Corps en partenariat avec la Regideso pour l’accroissement de la desserte de Goma en eau potable.

Nord-Kivu : Le Gouverneur ai Feller…

Le gouverneur ad intérim ...

Nord-Kivu : Le projet « Leaf » garant des ressources halieutiques des lacs Edouard et Albert.

Nord-Kivu : Le projet « Leaf » gara…

Le projet « Lakes Edouard...

Nord-Kivu : 3.300 personnes ciblées pour une assistance en sécurité alimentaire à Itebero.

Nord-Kivu : 3.300 personnes ciblées…

L'ONG locale" Fondation N...

Nord-Kivu : cent et un 101 cas de choléra dont 4 décès signalés dans la zone de santé de Kayna/Lubero.

Nord-Kivu : cent et un 101 cas de c…

Cent et un (101) cas de c...

Nord-Kivu : Les habitants de Mweso appelés à la patience pour une solution face à l’activisme des Nyatura

Nord-Kivu : Les habitants de Mweso …

Le major Ndjike Kaiko Gui...

Nord-Kivu : L’ICCN en atelier de réflexion sur le programme « Alliance Virunga »

Nord-Kivu : L’ICCN en atelier de ré…

L’Institut congolaise pou...

Nord-Kivu : Réaction conjointe de la société civile et du mouvement citoyen LUCHA contre la dégradation de la situation sécuritaire dans la ville de Goma.

Nord-Kivu : Réaction conjointe de l…

Le gouverneur de province...

Nord-Kivu : La  formation de la 2e équipe d’intervention rapide ouvre « la voie à la future école d’excellence contre la maladie à virus Ebola », projette Christophe Ndibeshe.

Nord-Kivu : La formation de la 2e …

La formation de la 2e équ...

L'ONU s'engage vers une stratégie de retrait progressif de la Monusco

L'ONU s'engage vers une stratégie d…

L'ONU a entrepris d'élabo...

Nord-Kivu : 11.000 enfants de 6 à 59 mois ciblés pour la campagne de vaccination contre la rougeole dans le territoire de Walikale.

Nord-Kivu : 11.000 enfants de 6 à 5…

Environ 11.000 enfants âg...

Prev Next

Pétrole sous les Virunga : les résultats des tests sont "positifs"

Pétrole sous les Virunga : les résultats des tests sont "positifs"

Les résultats de l'étude sismique réalisée au sein du parc des Virunga, dans l'est de la République démocratique du Congo, attestent la présence de pétrole dans le sous-sol de cette réserve naturelle, la plus vieille d'Afrique, a-t-on indiqué vendredi de source officielle à Kinshasa.

La société britannique Soco a "remis entre nos mains les résultats des analyses sismiques" il y a quelques semaines et ceux-ci sont toujours à l'étude mais ils "sont positifs" a déclaré à l'AFP le ministre des Hydrocarbures congolais, Aimé Ngoi Mukena.

A la question "est-ce qu'il y a un champ [pétrolier] ?" les résultats indiquent que "oui", a ajouté le ministre, joint par téléphone, sans donner plus de détails.

Le parc national des Virunga s'étire dans la province du Nord-Kivu le long de la frontière avec le Rwanda et l'Ouganda. Abritant plusieurs espèces animales menacées, parmi lesquelles le gorille des montagnes, et offrant une diversité de paysages exceptionnelle, il est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

Depuis que l'on soupçonne la présence de pétrole dans son sous-sol, l'Unesco a fait savoir à plusieurs reprises que l'exploration et l'exploitation pétrolières étaient "incompatibles" avec le règlement du Comité du patrimoine mondial.

En 2010, l'État congolais avait attribué à plusieurs entreprises des permis d'exploration pétrolière sur des concessions à cheval sur de larges portions des Virunga.

A l'issue d'une intense mobilisation internationale et locale, la RDC a suspendu ces permis mais a associé Soco à une "étude" destinée à estimer les effets d'une éventuelle exploitation pétrolière sur l'environnement.

A cet effet, Soco - titulaire de la licence sur le "bloc V", zone de prospection qui englobe la majeure partie de la moitié sud du parc - a réalisé en 2014 des tests sismiques dans lesquels les opposants au forage ont vu un programme d'exploration pétrolière caché.

Après avoir fini ces tests, Soco avait annoncé qu'elle ne comptait plus être "impliquée d'aucune façon" dans le bloc V.

M. Ngoi Mukena a indiqué que Soco avait remis au gouvernement une lettre dans laquelle elle "sollicite de se retirer du bloc V".

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de l'entreprise a indiqué que Soco ne souhaitait plus parler du bloc V car cette affaire ne la concerne plus.

M. Ngoi Mukena n'a pas indiqué ce que le gouvernement comptait faire de la licence sur le bloc. Certains opposants à l'exploitation pétrolière dans le parc craignent que le gouvernement cède ce permis à un autre opérateur.

AFP

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre