Menu
RSS
7,8 millions de dollars américains disponibles en titre d’indemnisation des familles expropriées au profit du  marché transfrontalier à la petite barrière de Goma.

7,8 millions de dollars américains …

Mme Eugénie Salibongo Bas...

Le Nord-Kivu aligne 49.237 candidats des cycles long et court à la session ordinaire des Examens d’Etat à travers 145 centres

Le Nord-Kivu aligne 49.237 candidat…

Le gouverneur intérimaire...

49.237 candidats des cycles long et court passent la session ordinaire de l’examen d’Etat dans 145 centres au Nord-Kivu

49.237 candidats des cycles long et…

 Le gouverneur intérimair...

le  Commandant des Operations Sukola 1  en visite d’inspection dans la chefferie des Bashu/Beni

le Commandant des Operations Sukol…

Le commandant des Opérati...

Lancement des activités  du Guichet unique de création d’entreprise  Antenne de Goma

Lancement des activités du Guichet…

Le gouverneur intérimaire...

Antipas Mbusa Nyamwisi se retire de Lamuka

Antipas Mbusa Nyamwisi se retire de…

Antipas Mbusa Nyamwisi, u...

Le PNMLS/Nord-Kivu : pour la promotion du bien-être des jeunes et des adolescents à l’instar de l’UNICEF

Le PNMLS/Nord-Kivu : pour la promot…

Le Programme national mul...

Satisfecit de la population pour l’asphaltage de la route Ulpgl-Kituku à Goma.

Satisfecit de la population pour l’…

Les habitants du quartier...

Satisfecit de la population pour l’asphaltage de la route Ulpgl-Kituku à Goma.

Satisfecit de la population pour l’…

Les habitants du quartier...

Les éléments  de la police appelés  à ne plus  réprimer les manifestations à Beni

Les éléments de la police appelés …

Le  commandant  de la Pol...

Prev Next

Le président Joseph Kabila informe les diplomates sur sa vision de la sécurisation et du financement des élections

Le président Joseph Kabila informe les diplomates sur sa vision de la sécurisation et du financement des élections

Les chefs des missions diplomatique accrédités en RDC ont été reçus hier par le résident de la république qui les a informés du processus de l’organisation des élections, du financement et sécurisation de ces élections comme du dialogue politique qui va être incessamment tenu avec au cœur de ce forum des concertations politiques organisées entre les Congolais eux-mêmes.

Réaménagement du calendrier électoral, financement et sécurisation des élections, tels sont des sujets qui feront l’objet d’un dialogue national imminent, annoncé en République démocratique du Congo. Le Président Joseph Kabila l’a déclaré lundi aux ambassadeurs accrédités en RDC. Le dimanche dernier, le Chef de l’Etat a donné la même information aux représentants de la Société civile.

Selon des sources diplomatiques, signale l’AFP, le président Joseph Kabila a annoncé lundi aux ambassadeurs accrédités à Kinshasa l’ouverture « imminente » d’un dialogue national en vue « d’élections apaisées » en République démocratique du Congo. Ce « dialogue imminent », note la même source, portera sur « le calendrier électoral, le financement et la sécurisation des élections ». La date de la tenue de ce forum national n’a pas, toutefois, été révélée…

La tenue de ces assises est attendue depuis les consultations tous azimuts,  lancées en juin dernier par le chef de l’Etat en vue de leur éventuelle convocation. Selon certaines indiscrétions, l’organisation de ce dialogue était également au centre des entretiens, dimanche dernier, entre le président de la République et les présidents de deux Chambres parlementaires.

Au sortir de cette rencontre, le président du Sénat Léon Kengo, qui s’est confié à la presse, a voulu tout simplement  réserver  la primeur du message du chef de l’Etat aux élus du peuple. Il en est de même pour le président de la Chambre, Aubin Minaku, qui s’est aussi retrouvé hier à huis-clos avec les députés nationaux. Au Sénat, à l’issue d’une séance plénière tenue à huis clos au Palais du peuple, le rapporteur, Flore Musendu, a annoncé à la presse que le message du Raïs consistait en la tenue d’un dialogue congolais, dans un délai « très court » pour arrêter un calendrier électoral qui satisfasse à toutes les obligations nationales.

Pout Flore Musendu, rapporte l’ACP, l’année prochaine étant une année électorale, et pour avoir des élections apaisées, il y a un besoin de mettre tous les animateurs politiques du pays autour d’une même table, de manière à arrêter de façon « inclusive » un calendrier qui satisfasse tout le monde et toutes les obligations.

Cependant certains opposants au chef de l’Etat continuent à manifester leur refus de participer à ce dialogue. Ils l’accusent de chercher à tout prix à se maintenir au pouvoir au-delà du terme de son mandat, alors que certains hauts cadres de la majorité ne cachent pas leur souhait de voir la présidentielle retardée.

L’opposition à M. Kabila, représentée par une multitude de partis, est déchirée sur l’opportunité de participer ou non au « dialogue national ». La coalition « Dynamique de l’opposition », qui rassemble des représentants des trois principaux partis d’opposition, a redit Vendredi son refus de participer au dialogue voulu par le chef de l’Etat. Il s’agit pour eux d’une manœuvre dilatoire. Ils insistent sur la tenue de la présidentielle dans les délais, constitutionnels. D’autres opposants, au contraire, estiment que le dialogue est incontournable pour aplanir les différends et sortir de la crise.

Forum des As

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre