Menu
RSS
Le jeune congolais Rodriguez Katsuva octroie des bourses d’études à trente des patriotes vivants au Nord-Kivu.

Le jeune congolais Rodriguez Katsuv…

Le jeune journaliste, écr...

Inauguration du pont du cinquantenaire dans la ville de Butembo.

Inauguration du pont du cinquantena…

Le Gouverneur de province...

Un nouveau commandant à la tête du Mécanisme conjoint de vérification élargie de la CIRGL.

Un nouveau commandant à la tête du …

Le Chef d’Etat-major géné...

Un nouveau commandant à la tête du Mécanisme conjoint de vérification élargie de la CIRGL.

Un nouveau commandant à la tête du …

Le Chef d’Etat-major géné...

le gouverneur Carly Nzanzu porteur d’un message de paix et d’espoir aux habitants de Kamango-Nobili/Beni

le gouverneur Carly Nzanzu porteur …

Le gouverneur de la provi...

Inauguration d'un entrepôt approprié pour le stockage des produits pétroliers au village de Bugarura-Nyiragongo.

Inauguration d'un entrepôt appropri…

Mme le Vice-gouverneur de...

Pour le stockage des produits pétroliers dans des conditions requises dans la ville de Goma.

Pour le stockage des produits pétro…

Mme le Vice-gouverneur de...

: Les notables Walikale pour une relance de l’agriculture bénéfique à la base.

: Les notables Walikale pour une re…

Le projet de la relance a...

Les notables Walikale pour une relance de l’agriculture bénéfique à la base.

Les notables Walikale pour une rela…

Le projet de la relance a...

Le Gouvernement provincial à la rescousse de plus 500 ménages des déplacés de guerre du secteur de Ruwenzori-Beni.

Le Gouvernement provincial à la res…

Le gouverneur de la provi...

Prev Next

Le Président Félix Tshisekedi promet de sanctionner tout acte de sabotage de sa nouvelle politique publique

Kinshasa, 28 décembre 2020 (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a promis, lundi, de sanctionner tous les auteurs de sabotage de sa nouvelle politique publique impulsée dans le cadre de l’Union sacrée, dans  son  allocution en la salle des congrès du Palais de la Nation à Kinshasa, à l’ouverture des travaux de la 7ème  session de la conférence des gouverneurs de province.

Read more...

COMMUNICATION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT, DEVANT L’ASSEMBLEE PLENIERE DE LA CONFERENCE DES GOUVERNEURS DE PROVINCE

Kinshasa, 28 décembre 2020 (ACP).-  Avant toute chose, je tiens à remercier et à souhaiter la bienvenue aux membres du Bureau de cette Conférence ainsi qu’aux Gouverneurs de province de votre présence à la présente Assemblée plénière de la 7e Conférence des Gouverneurs de province.

Je saisis également cette occasion de fin d’année 2020 pour souhaiter à tous et à chacun de vous une joyeuse et bonne année 2021. Les mêmes vœux sont également adressés à vos familles respectives ainsi qu’à tous vos administrés. Que l’année 2021 soit celle de succès et de nouvel espoir pour notre peuple en provinces, dans la Capitale et partout dans le monde.

 

Mesdames et Messieurs,

C’est pour moi un grand bonheur de nous retrouver en cette fin d’année pour cette conférence qui est l’instance par excellence de concertation et d’harmonisation entre le pouvoir exécutif national et les Gouverneurs de province.

A titre de rappel, notre Constitution qui consacre les principes de la libre administration des provinces et d’autonomie de gestion de leurs ressources économiques, humaines, financières et techniques ainsi qu’une large décentralisation des entités territoriales à l’intérieur de chaque province, a déterminé la sphère d’action exclusive du pouvoir central et de la province ainsi que des zones concurrentes entre les deux échelons du pouvoir d’Etat.

La complexité des règles et mécanismes de fonctionnement entre le pouvoir central et la province et entre les provinces elles-mêmes, a inspiré le constituant à instituer la Conférence des Gouverneurs de province comme cadre de concertation régulière entre ces deux niveaux de pouvoir étatique. Pareille concertation vise à consolider l’unité, la paix et la solidarité nationale et à assurer une bonne harmonie entre le pouvoir exécutif national et les provinces, d’une part, et celles-ci entre elles, d’autre part.

 

Mesdames et Messieurs,

Le thème retenu pour cette Conférence des Gouverneurs de province, à savoir « la gouvernance des provinces dans l’environnement démocratique actuel : défis et opportunités », appelle plusieurs réflexions qui constitueront les orientations sur lesquelles j’entends pister les travaux de l’Assemblée plénière et des Commissions de la présente Conférence.

La première réflexion consiste à revisiter les objectifs fondamentaux des règles et mécanismes de fonctionnement du pouvoir exécutif national et des provinces dans un environnement politique atypique en préservant les acquis de l’alternance pacifique du pouvoir de 2018, en tirant les leçons de l’échec de la coalition mise en place au lendemain de l’élection de 2018 pour gouverner le pays mais aussi et surtout en préconisant des solutions plus efficaces pour faire face aux effets pervers de la pandémie de Covid-19  qui sévit dans notre pays depuis mars 2020.

En effet, il sied de rappeler que l’alternance pacifique du pouvoir obtenu démocratiquement à l’issue des élections de 2018, avait planté le décor d’une nouvelle gouvernance. A mon sens, celle-ci a auguré un environnement démocratique apaisé, ouvrant ainsi une fenêtre d’opportunités tant à l’exécutif national qu’aux exécutifs provinciaux, à même de permettre à chaque échelon du pouvoir d’Etat de faire face aux défis majeurs à relever pour le bien-être de nos populations. Cette alternance pacifique du pouvoir doit constituer dorénavant un acquis à préserver pour créer au niveau national et provincial une gouvernance de développement, c’est-à-dire celle qui donne des réponses concrètes aux attentes des administrés.

Tel n’a malheureusement pas été le cas. Pratiquement deux ans après l’alternance politique, la coalition FCC – CACH, qui en a été l’émanation, a montré ses limites à répondre positivement à l’essentiel des attentes de notre peuple, tant au niveau national que provincial. A l’espoir né en janvier 2019 a succédé le doute, qui risquait si on ne n’y prenait garde, d’entrainer le peuple dans le désespoir avec toutes les conséquences qu’on peut facilement imaginer.

Au niveau des provinces – pour ne parler que de cet échelon du pouvoir – la crise de cette coalition s’est également ressentie dans l’action de certains exécutifs et de certaines assemblées provinciales où certaines décisions ont été prises, non pas en fonction de l’intérêt des Administrés, mais des orientations de la plateforme d’appartenance des acteurs concernés.

Ne pouvant rester insensible devant une telle situation, en tant que Garant de la Nation et du bon fonctionnement des institutions, j’ai donc tiré toutes les conséquences, en engageant de larges consultations des forces vives de la nation à travers les leaders les plus représentatifs de la Société Civile et de la classe Politique, dont les Gouverneurs de provinces, afin de recueillir leurs avis et éventuelles recommandations sur les solutions de sortie de crise. A cet égard, j’ai notamment compris que vous demandiez au Chef de l’Etat de :

  • Convoquer et de tenir régulièrement des assises de la Conférence des Gouverneurs de Province ;
  • Sécuriser la fonction de Gouverneur de Province, Représentant de la Haute Autorité en Province, contre toutes velléités infondées de déstabilisation par les Députés provinciaux. Ce qui s’inscrit pleinement dans la Vision du Président de la République sur la stabilité des institutions provinciales en vue de booster le développement à la base ;
  • Donner instruction au Vice-Premier Ministre, Ministre du Budget et au Ministre des Finances de régulariser les paiements des arriérés de rétrocession (18mois), des frais de fonctionnement et fonds d’investissements dus aux Provinces ;
  • Assurer la retenue à la source des 40% des recettes du FONER dues aux Provinces afin de réhabiliter les ouvrages et infrastructures communautaires ;
  • Réformer les stratégies de défense de nos Forces armées dans les zones opérationnelles et celles en proie à une forte instabilité et insécurité ;
  • Réactiver la mise à disposition régulière des Fonds Secrets de Recherche ;
  • Affecter des Magistrats pour le renforcement de la justice et des services de sécurité en Provinces.

 

A l’issue de ces consultations, j’ai pris une série de décisions que j’ai rendues publiques au cours de mon allocution du 6 décembre dernier, l’une de plus importantes étant la constitution de l’Union Sacrée de la Nation dont la finalité est de procurer à l’Etat, par le biais de l’action du futur exécutif national, la capacité à rencontrer les attentes légitimes de notre peuple, qui sont considérables et qui touchent à tous les domaines de la vie de la Nation.

Cet appel à l’Union Sacrée de la Nation vous concerne également vous les acteurs politiques provinciaux au premier rang desquels se trouvent les Gouverneurs de provinces et les membres des Assemblées provinciales, pour que vous puissiez orienter vos choix, vos actions et surtout vos décisions dans le sens de l’intérêt des populations de vos provinces respectives et non pas pour sauvegarder des intérêts individuels, politiques ou sectaires.

L’Union Sacrée de la Nation se veut justement, comme vous l’avez suggéré, de sécuriser, dans le respect de la Constitution et des lois de la République, la fonction de Gouverneur de Province, Représentant de la Haute Autorité en Province, contre les diverses velléités infondées de déstabilisation par les Députés provinciaux, dans le but d’assurer la stabilité des institutions provinciales en vue de booster le développement à la base.

Je ne me fais aucun doute que le nouveau cadre dans lequel évolueront les institutions de la République, permettra la stabilité des gouvernements provinciaux, gage d’un développement continu. Ce même cadre accordera beaucoup plus d’attention et de priorité aux préoccupations financières des provinces, à la construction des infrastructures, de même qu’il accélérera le processus de pacification, accordera beaucoup plus de facilités aux investisseurs, mettra davantage l’accent sur le contrôle des finances et poursuivra les reformes multisectorielles engagées.

Dans cette optique, les actes de sabotage des nouvelles politiques publiques que je compte impulser pour le reste de mon quinquennat, ne seront ni tolérés ni impunis. Désormais, la mise en œuvre de mon programme et ceux des gouvernements provinciaux sera suivie et évaluée trimestriellement afin de nous assurer que nos politiques publiques retenues et planifiées dans les différents secteurs de la vie nationale, améliorent les conditions de vie de notre peuple.

 

Mesdames et Messieurs,

La deuxième réflexion au centre des travaux de cette Conférence des Gouverneurs de province doit porter de manière non complaisante sur les pratiques actuelles de la gouvernance des provinces au regard des principes fondamentaux qui fondent notre Etat et ceux relatifs à la libre administration des provinces tels qu’issus de la loi n° 08/012 du 31 juillet 2008 et des exigences démocratiques.

Read more...
Subscribe to this RSS feed
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre