Menu
RSS
le Gouverneur Carly Nzanzu rassuré par les mesures de contrôle aux points d’entrée de Goma.

le Gouverneur Carly Nzanzu rassuré …

Le gouverneur de la provi...

Des questions sécuritaires et de développement au centre des échanges entre les Gouverneurs Carly Nzanzu du Nord-Kivu et Theo Kasi du Sud-Kivu.

Des questions sécuritaires et de dé…

Le gouverneur de la provi...

Déclaration de l’épidémie Ebola urgence sanitaire internationale : le ministre Oly Ilunga pour plus de vigilance.

Déclaration de l’épidémie Ebola urg…

Le ministre de la Santé, ...

53 millions de dollars disponibles en appui à quatre filières agricoles porteuses dans le cadre du projet PASA-NK.

53 millions de dollars disponibles …

Le budget total et dispon...

Nord-Kivu : Réunion inter institutionnelle sur l’accompagnement de la riposte contre la maladie à virus Ebola.

Nord-Kivu : Réunion inter instituti…

Le Gouverneur de la provi...

La journée mondiale de chimpanzé marquée par une sensibilisation sur la population à la protection de cette espèce à Goma

La journée mondiale de chimpanzé ma…

L’organisme écologique  R...

Nord-Kivu : Evacuation ce lundi à Butembo du cas d’Ebola détecté à Goma

Nord-Kivu : Evacuation ce lundi à B…

Le cas de la maladie à vi...

Nord-Kivu : Un cas de la maladie à virus Ebola confirmé à Goma.

Nord-Kivu : Un cas de la maladie à …

Un cas de la maladie à vi...

soutien unanime des communautés de Walikale à l’action du Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita.

soutien unanime des communautés de …

Le gouverneur de la provi...

Prev Next

Portail de la Province du Nord-Kivu - Items filtered by date: vendredi, 15 septembre 2017

Visite de travail du Ministre national de Pêche et élevage à Butembo.

Le ministre national en charge de Pêche et Elevage, Daniel Paluku Kisaka Ghereghere qu’accompagne le conseiller du chef de l’Etat chargé des questions de sécurité Léonard Kambere est arrivé à Butembo ce mercredi 13 septembre 2017.

Aussitôt accueilli à l’écrodrome de Rughenda, la délégation du ministre s’est rendue à l’Evêché où elle a échangé avec Monseigneur l’Evêque du Diocèse de Butemb-Beni, Paluku Sikuli Melchisedeck, un tête à tête qui a duré plus ou moins deux heures. Rien n’a filtré de cet entretien.

Poursuivant sa mission, la délégation a payé visite aux victimes de l’altercation entre les étudiants et la police qui avaient reçu des balles à l’hôpital de Matanda. S’en est suivi la rencontre avec la coordination de la société civile à son siège à Kasongomi, le ministre Ghereghere a l’Etat et du Gouvernement sous la houlette du premier, les compassions à la population de Butembo.

Les forces vives ont ainsi présente la synthèse des maux qui songent la ville en ces termes je cite « ne pas agir serait perpétué l’Etat de Non Etat ou encore l’éclipse de l’Etat caractérisé par l’absence criante des services de l’Etat manifesté entre autre par l’indifférence et l’inefficacité des autorités régulièrement  mandaté par l’Etat fin de citation.

S’agissant de état de lieu de la ville, cette structure citoyenne, comparativement à ce qui se passe en ville et territoire de Beni ainsi que le territoire de Lubro, a spécifié que l’insécurité se manifeste à Butembo par les incursions nocturnes baptisées  « phénomène Kasuku », dans d’innombrables ménages (300 environs depuis 8 mois) aussi bien que dans les institutions sanitaires ; la visite par des hommes armés des fusils et armes blanches dans les résidences des cadres universitaires et locaux des universités pour ne citer que ceux-là.

Les membres de cette corporation ont ainsi exigé la démission du comité urbain de sécurité : envoyé à Butembo au nom du Gouvernement central en vue d’évaluer la situation sécuritaire, le ministre a pris bonne note des déclarations de ses interlocuteurs et a souligné que les éléments et les informations recueillies vont permettre à qui de droit de prendre les décisions utiles pour éradiquer ce phénomène qui sème la désolation au sein de la population.

Cependant, le chef de la délégation gouvernementale a précisé qu’il va échanger avec toutes les couches des bubolaises et bubolais et non se limiter aux seules déclarations de la société car, a-t-il poursuivi, il y a d’autres catégories qui sont indispensables dans la recherche de la solution à ce fameux phénomène. Pour la journée de ce jeudi, 14 septembre, le ministre et sa délégation ont reçu la conférence des chefs d’Etablissements de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, par la suite avec les responsables des confessions religieuses et enfin le comité intercommunautaire de la ville de Butembo.

Notez que le ministre et sa suite ont profité de leur séjour pour se rendre au site d’électrification d’Ivugha pour s’enquérir de l’Etat d’avancement des travaux du barrage construit par STS qui va desservir la ville de Butembo en énergie électrique. ACP/Saambili/kms  

 

Read more...

Le Parlement d’Enfant s’insurge contre les journées ville morte.

Le Parlement d’Enfant de la ville de Butembo-Territoire de Lubero a exprimé ce mercredi, 12 septembre 2017 son indignation suite à la multiplicité des journées ville morte et/ou l’organisation des marches dites pacifiques. Dans un message publié ce jour, le président de cette coorporation s’insurge contre la paralysie des activités scolaires qui poussent certains élèves à vagabonder  dans la rue. Justin Mutwalughuma appelle les uns et les autres à épargner les enfants qui voient leur éducation hypothéquer par les journées mortes répétitives et qui n’ont pas de sens.

Read more...

La fédération des Entreprises du Congo Butembo-Lubero décline toute implication dans l’opération ville morte.

Le président de la Fédération des entreprises du Congo, FEC groupement territorial de Butembo-Lubero, a décliné toute implication dans le soutien des journées villes mortes ou autre marches en ville de Butembo, a indiqué son Président Polycarpe Ndivito pour qui les opérateurs économiques n’ont toujours pas ouvert les portes de leurs magasins et boutiques par crainte d’éventuelles représailles de la part des manifestants qui, pour la plupart, sont des jeunes sans aucune maturité.

Read more...

Vers un contrôle durable des vendeurs hors marchés à Goma

Le  mécanisme  de contrôle   des  vendeurs  devant les marchés  qui ne  veulent  pas  occuper  des places à l’intérieur  afin   d’être  mobilisés  pour paiement  des taxes, a été  débattu  à la Maire  de Goma,  raison  même d’existence  de l’opération « chasse  aux  marchés  pirates »   initiée  par  Dieudonné  Malhere-Ma-Mitcho  maire  de Goma, en  invitant  tous  ces vendeurs  et vendeuses  d’entrer  dans  les marchés.

Read more...
Subscribe to this RSS feed
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre