Menu
RSS
Nord-Kivu : les FARDC tuent 4 miliciens et reprennent Kasuo et Kaheri

Nord-Kivu : les FARDC tuent 4 milic…

Les localités de Ka...

Julien Paluku aux groupes armés : « Seule la voie démocratique donne le pouvoir »

Julien Paluku aux groupes armés : «…

Le gouverneur du Nord-Kiv...

Nord-Kivu : les FARDC lancent les opérations militaires contre le NDC/Rénové Guidon à Kaheri

Nord-Kivu : les FARDC lancent les o…

L’armée régulière congola...

Réouverture du site minier de Rubaya par le Gouverneur Julien Paluku un acte très applaudi par des milliers de Nord kivuciens

Réouverture du site minier de Rubay…

Ouf de soulagement pour l...

Ebola à Beni : 74 membres du personnel du centre de santé de Mangina provisoirement mis en congé

Ebola à Beni : 74 membres du person…

« Le processus de mise en...

La Majorité présidentielle appelle sa base à soutenir Ramazani Shadary

La Majorité présidentielle appelle …

Aubin Minaku, le  secréta...

Nord-Kivu : mise en garde à Beni contre la consommation de la viande boucanée importée de l’Ouganda

Nord-Kivu : mise en garde à Beni co…

L’inspection vétérinaire ...

Nord-Kivu : Julien Paluku donne les raisons ayant milité à la désignation de Ramazani Shadary comme candidat de du FCC.

Nord-Kivu : Julien Paluku donne les…

Le gouverneur de la provi...

Emmanuel Shadary: « Kabila est un homme exceptionnel »

Emmanuel Shadary: « Kabila est un h…

« Joseph Kabila Kabange u...

Prev Next

Sur instruction de Joseph Kabila : Le gouvernement décrète un deuil national de trois jours à la suite des massacres de Beni

Sur instruction de Joseph Kabila : Le gouvernement décrète un deuil national de trois jours à la suite des massacres de Beni

L’annonce a été faite par le ministre de la Communication et médias et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga, dans un bref message à la nation.

Un deuil national de trois jours sera observé à partir de lundi 15 août sur toute l’étendue de la République et tous les drapeaux mis en berne, à la suite des massacres perpétrés samedi à Beni, au Nord-Kivu, par des rebelles de l’ADF.

L’annonce a été faite par le ministre de la Communication et médias et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga, dans un bref message à la nation. «Sur instruction de M. le Président de la République, le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours prenant effet à partir de ce lundi 15 août. Les drapeaux seront mis en berne sur toute l’étendue du pays et les programmes des médias audiovisuels adaptés à la circonstance», a notamment déclaré le ministre Lambert Mende qui ajouté que «le gouvernement présente ses condoléances aux familles et proches des victimes ainsi qu’à toute la population de Beni et du Nord-Kivu».

Ces massacres sont le fait d’un groupe islamiste radicalisé ou djihadiste, a indiqué le porte-parole du gouvernement qui a déploré que les FARDC soient les seules à affronter ces terroristes dans l’indifférence de la communauté internationale, «alors que ces actes ne diffèrent en rien de ceux signalés notamment au Nigéria, au Mali, au Cameroun ou hors du continent comme en France, en Belgique ou aux Etats-Unis d’Amérique».

Julien Paluku  appelle la population à la vigilance et au soutien aux Fardc

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya a appelé, suite aux tueries enregistrées dans la ville de Beni, «la population à la vigilance et au soutien aux Forces armées de la République démocratique du Congo pour qu’elles viennent à bout de ces terroristes islamistes qui sont traqués depuis plusieurs opérations à savoir celles de 2005,  de 2010 et celles débutées en 2014».

Le bilan provisoire de ces massacres fait état des 36 personnes tuées dont 22 hommes et 14 femmes, a indiqué l’autorité provinciale qui a relayé le message des condoléances les plus émues du Président de la République en séjour au Nord-Kivu à la population de Beni qui a encore une fois été frappée par ces actes terroristes dont l’objectif est de saboter les efforts de paix entrepris depuis deux ans.

«Pour permettre une surveillance continue de l’ennemi, instruction est donnée à toutes les autorités à la base d’organiser un contrôle citoyen à partir de trois maisons et de rendre compte des personnes suspectes ou de mouvements suspects observés»,  assure Julien Paluku qui appelle également «les acteurs politiques et sociaux à ne ménager aucun effort pour soutenir les FARDC qui font actuellement face à une menace terroriste jamais vécue dans la région».

Ces actes terroristes n’arrêteront pas la détermination du Commandant suprême auprès de nos forces armées pour que la paix revienne sur toute l’étendue de la partie Est de la RDC, a indiqué le chef de l’exécutif du Nord-Kivu.

ACP

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre