Menu
RSS
Nord-Kivu : Le projet d’édit budgétaire rectificatif arrêté à 156.029.855.735FC contre 150.405.054.543FC du budget initial

Nord-Kivu : Le projet d’édit budgét…

Le gouverneur de province...

Célébration à Goma de la journée de l'enfant africain.

Célébration à Goma de la journée de…

La journée de l'enfant af...

Nord-Kivu : le Maire de la ville de Goma appelle ses administrés  à plus de collaboration avec les services spécialisés de sécurité.

Nord-Kivu : le Maire de la ville de…

M. Muisa  Kense, maire de...

La délégation de l’UDPS / Nord-Kivu Aile Tshibala prête  pour  les élections du 23 décembre 2018.

La délégation de l’UDPS / Nord-Kivu…

Le parti politique  UDPS ...

Nord-Kivu : invocation à Goma des questions de rapatriement et l’enregistrement des refugiés rwandais.

Nord-Kivu : invocation à Goma des q…

Le Vice-gouverneur de la ...

Nord Kivu : présentation de quatre malades guéries de la maladie à virus Ebola aux habitants de Ndindi/Beni.

Nord Kivu : présentation de quatre …

Le Bureau de la coordinat...

Nord-Kivu : Le Gouvernement provincial dote l’ACP d’une parcelle propre au pied du Mont Goma.

Nord-Kivu : Le Gouvernement provinc…

Le  gouvernement  provinc...

RDC : Julien Paluku mobilise les Kivuciens autour de la candidature de Shadary

RDC : Julien Paluku mobilise les Ki…

Le gouverneur de la pro...

Nord-Kivu : La Somico SA disposée à contribuer à la création de l’emploi par l’effectivité de ses activités.

Nord-Kivu : La Somico SA disposée à…

Le Vice-gouverneur de la ...

« Les ressources minières doivent profiter à la population congolaise », déclare le Chef de l’Etat Joseph Kabila

« Les ressources minières doivent p…

Le Chef  de l’Etat, Josep...

Prev Next

Thomas D’Aquin Mwiti restitue à la population de Goma les résolutions du dialogue national

Thomas D’Aquin Mwiti restitue à la population de Goma les résolutions du dialogue national

Le coordonnateur provincial de la société civile, M. Thomas D’Aquin Mwiti a procédé ce jeudi à l’Hôtel La Joie Plazza de Goma, à la restitution aux différentes couches socio-politiques de la place, les résolutions des travaux du dialogue national inclusif tenu du 1er septembre au 18 octobre dernier à la cité de l’Union africaine à Kinshasa.

Ce Speaker des forces vives du Nord-Kivu qui a participé à ces assises, a, à cette occasion éclairé l’opinion sur les motifs qui ont milité à la convocation du dialogue national par le Chef de l’État, Joseph Kabila. C’était dans le souci de mettre définitivement fin aux contestations des animateurs des partis politiques sur le processus électoral notamment le calendrier électoral global pour la tenue des élections présidentielles, législatives nationales et provinciales.

Il a en outre indiqué que le dialogue national a également permis de transcender non seulement les contraintes techniques mais aussi budgétaires dont a été victime la CENI, contraintes qui n’ont pas offert pas à la centrale électorale congolaise les possibilités d’organiser les élections dans le délai fixé par le législateur congolais. 

Selon cette personnalité de la société civile au Nord-Kivu, la responsabilité de la non tenue des élections dans le délai constitutionnel est partagée. Il a donné la faute à l’opposition politique qui avait rejeté le projet de calendrier des élections proposé par la CENI en 2012 mais aussi ensuite à l’Assemblée nationale qui n’a pas produit les lois électorales.

Le gouvernement endosse aussi une part des responsabilités pour n’avoir pas donné des moyens financiers à la CENI pour les élections pendant que la société civile n’a pas bien joué son rôle dans l’éducation civique, a-t-il martelé.   

La nécessité d’intégrer les nouveaux majeurs dans le fichier électoral, poursuivi de même que les congolais et congolaises de la diaspora sont concernés par l’actualisation du fichier électoral et la radiation dans le fichier électoral des personnes décédées, constituent les obligations de la Commission électorale nationale indépendante, a-t-il renchéri.

Tous ces éléments, a estimé Thomas D’Aquin, ont milité à la convocation d’un dialogue national inclusif en vue de l’organisation des élections apaisées, crédibles et transparentes acceptables par tous.

Il a enfin appelé la population de la ville de Goma à s’approprier cet accord signé dernièrement par les délégués des forces politiques et sociales de la RDC et des personnalités politique congolais tout en sollicitant les partis politiques et regroupements politiques qui hésitent encore d’y adhérer massivement dans le souci de réunir un consensus plus large autour de cet accord politique.

ACP/ANACLET/KMS

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre