Menu
RSS
Lancement officiel de l’année académique 2017-2018 à Goma

Lancement officiel de l’année acadé…

Le ministre de l’Enseigne...

Nord-Kivu : 21.777 personnes jadis déplacées ont regagné leurs villages d’origine.

Nord-Kivu : 21.777 personnes jadis …

Vingt et mille sept cent ...

Nord-Kivu : Adoption du calendrier de la session ordinaire de septembre 2017 à l’Assemblée provinciale.

Nord-Kivu : Adoption du calendrier …

Le calendrier des travaux...

Rutshuru : Une marche contre le phénomène kidnapping à Kiwanja.

Rutshuru : Une marche contre le phé…

Des centaines d’habitants...

L’ASVOCO contre les frais exigés pour la visite des prisonniers à la prison de Munzenze

L’ASVOCO contre les frais exigés po…

Dufina Tabu, président de...

Une jeune fille pique une crise d’hypertension à l’annonce de l’état sérologique positif de son fiancé

Une jeune fille pique une crise d’h…

Une jeune fille, étudiant...

L’initiative des femmes du secteur café-cacao pour la production, la  commercialisation et l’exportation d’un produit de qualité.

L’initiative des femmes du secteur …

Une cinquantaine de femme...

Une moto abandonnée par un motard après avoir tenté de ravir un sac à main d’une femme

Une moto abandonnée par un motard a…

Une moto de marque GLX TV...

Nord-Kivu : Les membres du parti politique Burec/Nord-Kivu disposés à affronter les élections à venir en RDC.

Nord-Kivu : Les membres du parti po…

Les cadres et animateurs ...

Nord-Kivu : Tenue à Goma du colloque du parti politique Burec/Inter fédération du Nord-Kivu sous la vertu de la patience pour les élections.

Nord-Kivu : Tenue à Goma du colloqu…

Les membres l’inter fédér...

Prev Next

Des conflits fonciers à la base de la division entre les déplacés et le ressortissants du groupement IKOBO à Masisi.

Des conflits fonciers à la base de la division entre les déplacés et le ressortissants du groupement IKOBO à Masisi.

Les  ressortissants  du groupement d’Ikobo  dans le territoire  de Masisi, situé  à 80 km  au Sud-ouest de  la ville  de Goma  ravissent   champs vendus aux  déplacés, a appris l’ACP d’un déplacé victime de cette injustice  joint  au téléphone.

Selon la source, ces actes posés par les autochtones affectent leur survie car ne vivant que des revenus de leurs champs.

La vie des enfants est en danger car les cas de malnutrition ont commencé à être enregistrés depuis le déclenchement du conflit qui entrave la cohabitation pacifique entre les déplacés et les

autochtones.

Les déplacés en appellent à la restauration de l’autorité de l’État dans leurs milieux, l’important étant pour eux de vivre en paix avec la communauté d’accueil.

ACP/SARAH/KMS

 

.

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre