Menu
RSS
Nord-Kivu : Le Gouverneur ai Feller Lutayichirwa s’enquiert du projet exécuté par l’ONG Mercy Corps en partenariat avec la Regideso pour l’accroissement de la desserte de Goma en eau potable.

Nord-Kivu : Le Gouverneur ai Feller…

Le gouverneur ad intérim ...

Nord-Kivu : Le projet « Leaf » garant des ressources halieutiques des lacs Edouard et Albert.

Nord-Kivu : Le projet « Leaf » gara…

Le projet « Lakes Edouard...

Nord-Kivu : 3.300 personnes ciblées pour une assistance en sécurité alimentaire à Itebero.

Nord-Kivu : 3.300 personnes ciblées…

L'ONG locale" Fondation N...

Nord-Kivu : cent et un 101 cas de choléra dont 4 décès signalés dans la zone de santé de Kayna/Lubero.

Nord-Kivu : cent et un 101 cas de c…

Cent et un (101) cas de c...

Nord-Kivu : Les habitants de Mweso appelés à la patience pour une solution face à l’activisme des Nyatura

Nord-Kivu : Les habitants de Mweso …

Le major Ndjike Kaiko Gui...

Nord-Kivu : L’ICCN en atelier de réflexion sur le programme « Alliance Virunga »

Nord-Kivu : L’ICCN en atelier de ré…

L’Institut congolaise pou...

Nord-Kivu : Réaction conjointe de la société civile et du mouvement citoyen LUCHA contre la dégradation de la situation sécuritaire dans la ville de Goma.

Nord-Kivu : Réaction conjointe de l…

Le gouverneur de province...

Nord-Kivu : La  formation de la 2e équipe d’intervention rapide ouvre « la voie à la future école d’excellence contre la maladie à virus Ebola », projette Christophe Ndibeshe.

Nord-Kivu : La formation de la 2e …

La formation de la 2e équ...

L'ONU s'engage vers une stratégie de retrait progressif de la Monusco

L'ONU s'engage vers une stratégie d…

L'ONU a entrepris d'élabo...

Nord-Kivu : 11.000 enfants de 6 à 59 mois ciblés pour la campagne de vaccination contre la rougeole dans le territoire de Walikale.

Nord-Kivu : 11.000 enfants de 6 à 5…

Environ 11.000 enfants âg...

Prev Next

Le projet conjoint évalué au Nord-Kivu avec des retombées positives.

Le projet conjoint évalué au Nord-Kivu avec des retombées positives.

Une équipe de coordination et des partenaires de mise en œuvre du projet s’est rendue à Lubero et Beni en vue de palper du doigt les réalisations de différents partenaires sur terrain et ainsi renforcer l’appropriation  nationale des activités en vue d’en pérenniser les actions, dans  le cadre du  projet conjoint de réponse coordonnée de prévention et lutte contre les violences sexuelles.

Une semaine durant, cette équipe composée des partenaires du ministère provinciale du Genre, de Onu femmes, Unfpa, Monusco et Unicef s’est rendue tour à tour dans les cités de Mutwanga, Oïcha,  Beni, Musienene et Lubero pour apprécier le niveau d’exécution des activités  prévues dans le cadre du projet et aussi évaluer le degré d’atteinte des résultats. 

A l’issue de cette mission, il s’est avéré que  les résultats ont été atteints d’une manière satisfaisante et que néanmoins il reste encore beaucoup à faire ; les activités prévues ont été exécutées d’autres sont encore en cours. A expliqué le directeur de Cabinet de la ministre provinciale du genre qui a conduit la dite mission.
Chaque structure de mise en œuvre a présenté ses activités dans son axe d’intervention. 

Concernant Children Voice qui intervient sur l’axe Musienene et Mutwanga, des couples sensibilises sur différents formes des violences sexuelles ont pris l’option d’enregistrer leurs mariages à l’état. Comme autres acquits de ce projet, les enseignants n’harcèlent  plus  les élèves car conscients de leurs responsabilités de formateurs après des sensibilisations avec children Voice.

Quant à Heal Africa  qui évolue sur l’axe Mutwanga, Mangina, Oicha, Mavivi, elle s’est plus consacrée à la prise en charge médicale. Des bénéficiaires qui sont dans des centres de santé  affirment avoir reçu des kits PEP qu’ils ont à leur tour distribués aux victimes des violences sexuelles. Ces dernières ont ensuite été orientées  dans  les
associations villageoises d’épargne et de crédit. 

Elles affirment pouvoir maintenant s’en sortir.

Congo men’s network, COMEN, une autre organisation évoluant dans le secteur a montré ses réalisations dans la localité de Mavivi où il intervient sur la thématique de la masculinité positive. Ici, beaucoup d’hommes ont changé leur manière de traiter leurs partenaires et la femme en générale. 

Ils accompagnent même la femme dans la lutte contre différentes firmes des violences  sexuelles et basées sur le genre grâce aux  sensibilisations de Comen.

La délégation a aussi recueilli les appréciations des bénéficiaires du projet pour lequel tous ont remercié le bailleur pour leur avoir permis de beaucoup apprendre sur le sujet des violences sexuelles jusqu’à changer leur vie de différentes manières.

De leur part, les autorités locales et les leaders communautaires ont exprimé leur satisfaction pour l’appui des organisations intervenant dans le cadre du STAREC.

Rappelons que le projet conjoint de prévention et réponses coordonnées de lutte contre les violences sexuelles dans les provinces du Nord-Kivu et l’Ituri, a pour objectif de contribuer à la réduction des violences sexuelles et celles basées sur le genre dans les provinces précitées par des actions coordonnées par différents acteurs de mise en œuvre avec le financement de l’ambassade de Belgique.

ACP/Luyelo/kms

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre