Menu
RSS
Nord-Kivu : des progrès significatifs dans le rapatriement des éléments ex-FDLR et ex-M23 en octobre 2018, selon Saïd Djinit.

Nord-Kivu : des progrès significati…

L’Envoyé spécial du Secré...

Lancement officiel de la huitième session du concours spécial des  inspecteurs du Nord-Kivu

Lancement officiel de la huitième s…

Le ministre provincial l’...

Nord-Kivu : 1.101 rebelles des FDLR et 2.304 miliciens locaux neutralisés  depuis 2015

Nord-Kivu : 1.101 rebelles des FDLR…

1.101 rebelles et 2.304 m...

Nord-Kivu : Un militaire des FARDC condamné  à  dix ans  de  prison pour  dissipation des minutions à Goma

Nord-Kivu : Un militaire des FARDC …

Le tribunal militaire de ...

Nord-Kivu : Les femmes politiques et non politiques de Goma sensibilisées sur la machine à voter

Nord-Kivu : Les femmes politiques e…

Le ministre provincial du...

Sécurité, élections, double nationalité : Joseph Kabila interpelle les députés !

Sécurité, élections, double nationa…

Les députés de la Majorit...

Nord-Kivu : Les leaders communautaires de Goma sensibilisés sur la machine à voter

Nord-Kivu : Les leaders communautai…

Le Vice-président de la C...

Nord-Kivu : Adoption à Goma d’un plan de développement du Groupement de Biiri-Masisi.

Nord-Kivu : Adoption à Goma d’un pl…

Le ministre provincial en...

Le nouveau Beach Kituku/Goma de la Bralima contribuera à la réduction du chaumage, selon le Ministre Carly Nzanzu.

Le nouveau Beach Kituku/Goma de la …

Le Gouverneur de la Provi...

Nord-Kivu : La société civile appelle le Gouvernement et la Monusco à sécuriser les chrétiens dans la province

Nord-Kivu : La société civile appel…

Les forces vives de la pr...

Prev Next

Déstabilisation du panier de la ménagère à Goma.

Déstabilisation du panier de la ménagère à Goma.

Le panier de la ménagère ne cesse de se fragiliser, ces derniers temps, dans la Ville de Goma, ont constaté ce lundi  les reporters de l’ACP.

Selon le constat dans plusieurs marchés de la ville de Goma, le prix d’un poisson tilapia  a augmenté sensiblement jusqu’à 100%  pendant que celui du poulet est haussé en raison de 50%. 

Un poisson qui se vendait à 2.500 FC se négocie aujourd’hui à 5.000FC soit une augmentation de 2.500FC pendant qu’un coq qui se vendait à 10$ se marchande aujourd’hui au tour de 15$, une hausse de 5$.

Interrogées, certaines  vendeuses attribuent cette déstabilisation des prix non seulement à l’interdiction d’importation des vivres mais aussi au taux de change de la monnaie locale face aux devises étrangères.

Pour mettre fin à cette situation, certains consommateurs sollicitent l’implication du Gouvernement pour  la stabilisation  de la monnaie nationale et encourager les exportations des produits de première nécessité.

ACP/Sarah/kms.

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre