Menu
RSS
Goma : le chef Maï-Maï Sheka est arrivé à Goma pour son procès

Goma : le chef Maï-Maï Sheka est ar…

Le prévenu et chef ...

Bruno Tshibala réitère la détermination du gouvernement d’organiser les élections démocratiques

Bruno Tshibala réitère la détermina…

Le Premier ministre Bruno...

Nord-Kivu : Tenue à Goma de l’atelier interprovincial sur la gouvernance sécuritaire participative.

Nord-Kivu : Tenue à Goma de l’ateli…

La ville de Goma, chef-li...

Nord-Kivu : le projet du budget de la province pour l’Exercice 2019 jugé recevable à hauteur 158.000.000.000 FC

Nord-Kivu : le projet du budget de …

Les députés provinciaux d...

Nord-Kivu : Mise sur pied de l’équipe de coordination provinciale de la campagne du candidat du FCC

Nord-Kivu : Mise sur pied de l’équi…

Le Gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Julien Paluku fixe l’opinion sur la situation sécuritaire et politique de sa juridiction.

Nord-Kivu : Julien Paluku fixe l’op…

La salle des réunions du ...

Nord-Kivu : Un cheque de 10.000 dollars américains, appui du Gouverneur Julien Paluku aux opérations de vaccination de routine

Nord-Kivu : Un cheque de 10.000 dol…

Le Gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Pour une cohésion  au sein des associations de soutien au candidat Emmanuel Ramazani Shadary.

Nord-Kivu : Pour une cohésion au s…

Le gouverneur de la provi...

La SADC satisfaite du bon déroulement du processus électoral

La SADC satisfaite du bon dérouleme…

Pendant que le Front Comm...

Le défi du virus Ebola dans le Nord-Kivu au centre des échanges à la Primature

Le défi du virus Ebola dans le Nord…

Le défi que représente le...

Prev Next

Un chef de localité accusé de vente illicite du pâturage communautaire de Nyiragongo.

Un chef de localité  accusé de vente illicite du  pâturage communautaire de Nyiragongo.

M. Déo Makombe, chef de la localité des Buhunde du territoire de Nyiragongo, à environ 15 km au Nord-est de la ville de Goma est accusé de vente illicite du pâturage communautaire jadis un bien non problématique pour les éleveurs dont le bétail pouvaient brouter calmement, a appris l’ACP lundi d’un mecontent trouvé à l’Assemblée provinciale sollicitant l’implication des élus pour une solution à cette question.

Selon cet éleveur, ce chef de localité s’est permis de lotir l’espace communautaire  vendu aux tiers plus particulièrement à des autorités militaires et civiles sans consulter qui que ce soit car se prévalant d’être chef et que personne ne peut le lui empêcher.

La conséquence, a-t-il fait savoir, est que les vaches commencent à vagabonder dans la contrée broutant n’importe où même dans les champs d’autrui. Cette question commence déjà à créer des remous et mécontentements au sein des propriétaires des champs qui promettent déjà la guerre contre les éleveurs.

Le problème étant déjà soumis sans succès auprès de l’autorité territoriale pour des solutions en vue de préserver la paix sociale, les éleveurs se sont décidés  de saisir l’organe délibérant du Nord-Kivu pour une solution apaisée.

Intervenant à ce sujet dans un journal radio diffusé d’une chaine de la place, M. Déo Makombe a indiqué que cette affaire est déjà entre les mains de la justice censée trancher.

ACP/KOMBO/KMS

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre