Menu
RSS
Nord-Kivu : Dix champs communautaires en renforcement des comités locaux permanents  et de conciliation (CLPC).

Nord-Kivu : Dix champs communautair…

Le programme de national ...

Les FARDC lancent une campagne de désarmement volontaire des groupes armés dans le territoire de Lubero

Les FARDC lancent une campagne de d…

Les Forces armées d...

Une messe d’actions de grâce à Goma en mémoire des héros nationaux Mzee Laurent Désiré Kabila et Patrice Emery Lumumba.

Une messe d’actions de grâce à Goma…

L’église de la paroisse c...

Nord-Kivu : Les détenteurs illégaux des armes enjoint à les déposer  volontairement.

Nord-Kivu : Les détenteurs illégaux…

Le gouverneur de la provi...

Pour le renforcement des relations entre civils et militaires au Nord-Kivu.

Pour le renforcement des relations …

Le Général Jean-Pierre Mo...

Nord-Kivu : 152 chiens abattus  à Kibua pour  arrêter la propagation  de la rage canine.

Nord-Kivu : 152 chiens abattus à K…

Cent cinquante-deux (152)...

Nord-Kivu : La  communauté  Famille chrétienne appelée  à  communier  avec  le Christ

Nord-Kivu : La communauté Famille…

L’Abbé  Hubert  Muhindo  ...

Nord-Kivu : Les habitants de Goma appelés au respect des mesures d’hygiène

Nord-Kivu : Les habitants de Goma a…

Laurent Katembo Kirikughu...

Nord-Kivu : présentation au public de 23 présumés bandits dits « kasukwistes »  dans la ville de Butembo.

Nord-Kivu : présentation au public …

Les services spécialisés ...

Nord-Kivu : les FARDC lancent «la dernière opération militaire pour restaurer la paix et la sécurité»

Nord-Kivu : les FARDC lancent «la d…

Les FARDC ont lancé...

Prev Next

Une marche à Nyamilima contre la mesure d’interdiction d’accès des mamans à leurs champs

Une marche à Nyamilima contre la mesure d’interdiction d’accès des mamans à leurs champs

Les mamans de la localité de Nyamilima dans le territoire de Rutshuru situé à une quatre vingtaine des kilomètres  au Nord-est de la ville de Goma, sont samedi dernier descendues sur les rues de cette localité pour exiger la levée de la mesure de la suspension de leur accès aux champs, prise depuis plus d’un mois par les autorités militaires avec pour motif, la traque des bandits armés qui s’y cachent souvent, a indiqué l’une d’elles jointe au téléphone dimanche.

A en croire cette maman, cette mesure engendre déjà des situations à des conséquences désavantageuses aux populations qui exigent une levée immédiate afin d’en faire face.

Cette décision a-t-elle précisé, crée la hausse de prix des certaines denrées alimentaires de base de cette contrée, dont un bassin des maniocs qui revenait à 2000frc il y a deux semaines, coute présentement plus de 5000frc, et un régime des bananes qui valait 4000frc, revient actuellement à plus de 6000 FC.

Une situation, a-t-elle poursuivi, qui accentue la faim car les populations sont maintenant obligées de parcourir de longs trajets vers les villages voisins notamment au Sud de  Kisharo et Sharange aux alentours de Muja  pour accéder aux denrées alimentaires à des prix exorbitants.

La rencontre prévue le samedi dernier entre les mamans et les autorités militaires dans les avant-midi pour décrisper la situation a été reportée pour une date ultérieure. Ce qui avait suscité leur colère qui les a finalement conduits à descendre dans la rue pour exprimer leur ras-le-bol. 

ACP/Sarah/KMS

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre