Menu
RSS
La Présidente de l’Assemblée nationale remet une assistance en vivres et non-vivres aux victimes des atrocités de Beni-Oicha

La Présidente de l’Assemblée nation…

La presidente de l’assemb...

La présidente de l’Assemblée nationale en visite de solidarité avec les habitants du Nord-Kivu.

La présidente de l’Assemblée nation…

La présidente de l’Assemb...

Quatre projets des jeunes à primer à l’issue de la 7e Edition du Festival Amani de Goma

Quatre projets des jeunes à primer …

Le vice-coordonnateur du ...

Quatre projets des jeunes à primer à l’issue de la 7e Edition du Festival Amani de Goma

Quatre projets des jeunes à primer …

Le vice-coordonnateur du ...

Marche pacifique des agents de l’ONAPAC-Beni contre l’incivisme fiscal des opérateurs économiques

Marche pacifique des agents de l’ON…

Les agents de l’Office na...

Plus de quarante combattants ADF capturés conjointement par les FARDC et les casques bleus de la MONUSCO à Makeke-Mangina

Plus de quarante combattants ADF ca…

Plus de quarante combatta...

Nord-Kivu : Evaluation des activités exécutées dans le cadre du projet « Ensemble pour Beni »

Nord-Kivu : Evaluation des activité…

Le ministre provincial en...

Evaluation des activités exécutées dans le cadre du projet « Ensemble pour Beni »

Evaluation des activités exécutées …

Le ministre provincial en...

Les questions relatives au fonctionnement de la RTNC/Nord-Kivu exposées au Gouverneur Carly Nzanzu.

Les questions relatives au fonction…

Le gouverneur de la provi...

Prev Next

Vulgarisation à Goma des textes juridiques portant promotion et protection des droits de la femme

Vulgarisation à Goma des textes juridiques portant promotion et protection des droits de la femme

La ministre provinciale du Genre, famille
et enfant au Nord-Kivu, Mme Sheila Hassan Fatuma, a présidé le jeudi
19 décembre, à l'hôtel Linda de Goma, l'atelier de formation et
d'échanges entre les femmes députées et leurs homologues de la société
civile sur la vulgarisation des textes juridiques de promotion et
protection des droits de la femme.
Cet atelier qui a connu la participation des leaders d’associations de
défense des droits de l'homme et de la femme, a servi de cadre pour
discuter sur les différentes innovations que regorgent le nouveau code
de la famille révisé comparativement des autres instruments
internationaux ratifiés par la RDC, tels que la convention sur
l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des
femmes et le protocole à la charte africaine des droits de l'homme et
des peuples relatif aux droits de la femme en Afrique.
Mme Sheila a, à cette occasion, présenté la situation de la femme en
province du Nord-Kivu où elle a révélé qu'à l'instar des défis énormes
qui restent à relever, les avancées ont été observées dans différents
secteurs de la vie.


« Cependant, sur le plan économique, la femme est la principale
pourvoyeuse dans nombreuses familles du Nord-Kivu », a-t-elle signifié
avant d’indiquer que la femme reste visiblement active dans les petits
commerces malgré son maigre capital et le non accès au crédit.
Évoquant le plan politique, la Patronne du Genre au Nord-Kivu, a
démontré que la femme reste sous-représentée dans les institutions de
la province. De manière globale, sur le plan statut de droit de la
femme et de la jeune fille, les droits sont bafoués par les membres
des familles.
« Au travail comme à la maison, la femme est victime des violences
basées sur les genres, harcèlement sexuels et atrocités relatives au
genre », a-t-elle indiqué.
De son coté, le directeur du bureau conjoint des Nations-Unies pour
les droits de l'homme et représentant du Haut commissariat des
Nations-Unies aux droits de l'homme, a dans son mot rappelé que
l'éducation de la fille est primordiale et que  la fondation sur la
quelle repose la société toute entière.
La femme progresse étant le signe de la société qui avance, cette
autorité onusienne a regretté le fait que « la femme représentant la
moitié de la population congolaise mais économiquement est elle moins
représentée et soumise aux activités non rémunérée », a fait observé
l’Onusien tout en déplorant le fait que « la femme et la jeune fille
sont les principales victimes de la pauvreté en RDC ».
Les participants à cet atelier ont encouragé la collaboration BCNUDH,
le Gouvernement et la société civile. Ils ont émis le vœu d'avoir dans
le proche un cadre fédérateur des œuvres, plaidoyer et de la promotion
des droits de l'homme dans la province du Nord-Kivu pour booster la
vulnérabilité de la femme.
ACP/Luyelo et Kashugushu/kms

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre