Menu
RSS
L’inspection générale des Fardc constate « des dérapages » dans la gestion des fonds alloués aux opérations militaires en Ituri et au Nord-Kivu.

L’inspection générale des Fardc con…

La délégation de l’Inspec...

La mission d’inspection des Forces Armées de la République Démocratique du Congo à l’étape de Goma.

La mission d’inspection des Forces …

La délégation des Inspect...

Ministère de l’Agriculture-FIDA : mission conjointe à Goma pour superviser les activités dans le cadre du Projet d’appui au secteur agricole du Nord-Kivu (PASA-NK).

Ministère de l’Agriculture-FIDA : m…

 Une mission conjointe av...

Nord-Kivu : L'inspecteur général des FARDC en mission de contrôle de fonds alloués aux opérations militaires dans le cadre de la traque contre les ADF à Beni

Nord-Kivu : L'inspecteur général de…

L'inspecteur général des ...

État de siège/Nord-Kivu : Le renforcement de la coopération abordé par le Gouverneur Militaire et la Cheffe de la Monusco

État de siège/Nord-Kivu : Le renfor…

Le gouverneur militaire d...

Nord-Kivu : les difficultés des PVH exposées à l’Autorité provinciale nommée dans le cadre de l’état de siège.

Nord-Kivu : les difficultés des PVH…

Le vice-gouverneur de la ...

Le Vice-gouverneur informé des revendications de l’intersyndicale des médecins du Nord-Kivu.

Le Vice-gouverneur informé des reve…

Le Vice-gouverneur de la ...

Nord-Kivu : Le Gouverneur militaire érige momentanément son quartier général à Beni.

Nord-Kivu : Le Gouverneur militaire…

Le gouverneur militaire d...

la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi paie les frais de participation aux Examens d’Etat pour 103 finalistes sinistrés de l’éruption volcanique du Nyiragongo.

la Fondation Denise Nyakeru Tshisek…

La Fondation Denise Nyake...

Inhumation au cimetière Makao-Kibati sous une grande consternation des Editeurs Raphael Kiwongi et Jean Luc Nyembo.

Inhumation au cimetière Makao-Kibat…

Les deux Editeurs des jou...

Prev Next

Nord-Kivu L’ONAPAC/Beni appelle la Société Esco-Kivu à se conformer à la loi régissant l’agriculture en RDC.

Nord-Kivu L’ONAPAC/Beni appelle la Société Esco-Kivu à se conformer à la loi régissant l’agriculture en RDC.

Le Directeur  de l’Office national des produits agricoles du Congo (ONAPAC), l’Ir Nicodème Mulumba wa Kasongo, a fustigé, au cours d’un entretien avec l’ACP, le comportement qu’affiche ces derniers son partenaire Esco-Kivu qui ne veut pas se conformer aux normes nationales prévues par la loi règlementant le secteur de l’agriculture en RDC, et cela de 2015 à 2017.

Faisant allusion à un protocole d’accord existant entre l’ONAPAC et la société Esco-Kivu, ce responsable a indiqué qu’au lieu le contribuable sous examen paie les 3% de la valeur FOB, le protocole a réduit cette taxe à 1% puis 1,5%, et pour qu’en contrepartie l’assujetti bénéficie de l’encadrement du service étatique.

« En 2016, nous étions déjà dans les cinq cent mille (500.000USD) consenti par l’Office national des produits agricoles à son partenaire pour encadrement », a revelé l’Ir Nicodeme Mulumba pour qui le nœud du problème reside dans le sens où la totalité de la somme n’avait pas été dépensée car près de cent quarante mille (140.000) USD n’avait pas pu être justifiés.

A l’ONAPAC/Beni l’on estime que la société Esco-Kivu tient à imposer à la RDC la tarification ougandaise, en violation de la loi réglementant le secteur agricole en RDC. L’ONAPAC qualifie les réactions médiatiques de son partenaire c'est une fuite en avant.

« A chaque moment quand nous sommes dans des réunions, notre partenaire évoque à maintes reprises le modèle ougandais de payement », a deploré l’Ir Mulumba Wa Kasongo avant de s’opposer à une tentative d’imposition de la part de la société Esco-Kivu dont les visées constitueraient à vouloir tromper l’opinion tant locale que nationale voire.

Pour le Chef de Secteur de l’ONAPAC-Beni s’acquitte loyalement du travail  ainsi que des missions lui dévolus par l’Autorité de tutelle surtout que la loi agricole de 2011erige des garde-fous contre toute mauvaise interprétation erronée de la loi en la matière.

 

 « Nous intervenons en amont avant que les produits soient soumis à l’exploitation », a signifié le Directeur Chef de secteur Nicodème Mulumba Wa Kasongo avant d’éclairer qu’en plus de la défense des intérêts de l’État congolais dans le domaine agricole, l’ONAPAC dispose d’une panoplie d’autres attributions prévue par le Législateur.

Les frais de prestation commencent au niveau des champs des cultivateurs pour encadrer les agriculteurs, l’agrément des exportateurs et de leurs usines, entrepôts et toutes les installations, sont entre autre les frais légaux perçus à travers le circuit allant de production, l’entreposage voire la commercialisation des produits agricoles.

Le Responsable sectoriel de l’ONAPAC a déploré le fait que « seule Esco-Kivu ne veut pas payer les frais d’agrément et la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) qui sont de mille cent-soixante (1.160) USD par an », un manque à gagner  incapable pour l’Etat congolais qui a besoin de plus de moyens afin de faire face aux besoins urgents dont l’état de siège décrété dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

 

Ir Nicodème Mulumba s’est enfin dit assuré que toutes les manœuvres de la société Esco-Kivu vont bientôt prendre fin car la justice est déjà saisie à tous les niveaux.

une incompréhension a élu domicile, il y a quelques semaines, a à Beni entre l’ONAPAC et la société Esco-Kivu dont des véhicules chargé du cacao en direction de l’Ouganda, sont bloqués à la frontière au niveau de Kasindi. ACP/ Masudi / kms

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre